Connect with us

Santé

Bayrou fait la leçon au gouvernement

Published

on

Réforme des retraites : Bayrou fait la leçon au gouvernement
GONZALO FUENTES / AFP Réforme des retraites : Bayrou fait la leçon au gouvernement

GONZALO FUENTES / AFP

Réforme des retraites : Bayrou fait la leçon au gouvernement

POLITIQUE – À deux doigts de donner un bulletin de notes. Après l’agence Fitch, qui a décidé de dégrader la note de la France en invoquant une « impasse politique » et les mouvements sociaux post-réforme des retraites, François Bayrou fait à son tour une sorte de bilan de ces dernières semaines. Et il n’est pas fameux pour l’exécutif.

Le président du MoDem, le principal allié d’Emmanuel Macron, estime ainsi dans une interview au Journal du Dimanche que « rien n’a été clairement expliqué » dans le projet phare du quinquennat, le gouvernement s’étant selon lui « laissé prendre dans un piège », faute d’avoir porté « le débat sur l’inéluctable rééquilibrage du système. »

« Le débat avec le pays l’inéluctable rééquilibrage du système de retraites n’a pas eu lieu, là est la source de toutes les difficultés », fait valoir François Bayrou, dans ce long entretien publié ce dimanche 30 avril, en expliquant « ne pas arriver à comprendre pourquoi on a accepté sans réagir que l’on accrédite dans l’esprit des Français l’idée que notre système de retraites était aujourd’hui équilibré ».

Pour Bayrou, il aurait « fallu un plan beaucoup plus complet »

Face à « la blague » du discours des oppositions qui contestent la nécessité d’un refinancement du système – selon lui des « esprits égarés » -, l’allié historique de la Macronie déplore notamment que « le gouvernement n’ait pas présenté aux Français » les « chiffres de la comptabilité nationale » : « Pourquoi ? Pour ménager les partenaires sociaux ? Par souci de rassurer Bruxelles ? Ou par conformisme de pensée ? »

« C’est notre conception même de la démocratie qui est en jeu », poursuit le triple candidat malheureux à la présidentielle, en fustigeant l’idée de « croire qu’une fois élus, ce sont les dirigeants qui décident tout seuls, et que la base devra suivre, obéir ou se résigner à une décision prise au-dessus d’elle ».

« Aucune grande réforme ne peut être conduite si l’on n’a pas porté l’exigence de totale information et de prise de conscience partagée », ajoute-t-il encore, en estimant que « les fractures, les résistances et les réticences » viennent « quand l’organisation du pouvoir se réduit à une confrontation entre un “sommet” qui ne dit pas qui il est et ce qu’il veut et une base à qui on ne demande que d’obéir ».

Or, selon lui, « les mécanismes de contrôle du pouvoir d’en haut, l’éternel retour des mêmes éléments de langage, des mêmes réflexes technocratiques ont entravé la mission de réinventer les rapports entre la base et le prétendu sommet ».

Sur le fond, François Bayrou estime qu’il aurait « fallu un plan beaucoup plus complet de retour à l’équilibre sur dix ou douze ans, avec des efforts demandés pas seulement aux salariés, mais aussi à d’autres catégories de la population », en faisant part de sa « souffrance » que les « réformistes » – visant d’une part la CFDT, CFTC, CGC et « de larges pans de FO », d’autre part l’exécutif – « n’arrivent pas à trouver les méthodes du travail en commun ».

Pour le centriste, toujours attentif à faire entendre sa propre petite musique au sein de la majorité, il y a donc « des responsabilités des deux côtés  : « l’approche raide » de la CFDT « et, du côté de l’exécutif, la crainte de se faire ’couillonner’ après avoir fait des concessions ».

A voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

la réponse flegmatique de l’insoumis aux étudiants qui l’attendaient

Published

on

Jean-Luc Mélenchon, ici arrivant à Sciences Po Paris, le 22 avril 2024.
Jean-Luc Mélenchon, ici arrivant à Sciences Po Paris, le 22 avril 2024.

Jean-Luc Mélenchon, ici arrivant à Sciences Po Paris, le 22 avril 2024.

POLITIQUE – « Jean-Luc Mélenchon, dégage ! », « Complice du Hamas »… À son arrivée à Sciences Po Paris, lundi 22 avril en début de soirée, pour une conférence prévue de longue date, Jean-Luc Mélenchon a été accueilli par un comité d’accueil virulent. Le leader de La France insoumise venait y parler de la Palestine et de la situation à Gaza.

Derrière cet accueil musclé, comme on peut le voir sur la vidéo plus bas, des membres du collectif d’extrême droite Nemesis et de l’Union nationale interuniversitaire (UNI), syndicat étudiant de plus en plus proche d’Éric Zemmour, venus pour protester contre sa présence au sein de la grande école parisienne.

Face aux accusations de complicité avec le Hamas portées par l’un des jeunes militants, Jean-Luc Mélenchon a préféré ne pas entrer dans la confrontation. « Laissez, laissez, laissez, c’est bien. Il a le droit de le penser », a-t-il simplement réagi à l’adresse des journalistes qui le suivaient. « J’ai eu leur âge et je faisais à peu près pareil », a-t-il répondu ensuite, alors qu’un reporter lui demandait s’il n’avait pas peur de la violence et du collectif Nemesis et de l’UNI.

Un amphithéâtre acquis à sa cause

Une fois à l’intérieur de Sciences Po, l’Insoumis a pu s’exprimer devant un public acquis à sa cause. Dans le grand amphithéâtre Émile Boutmy plein à craquer où il a été applaudi à de nombreuses reprises, notamment quand il a évoqué la situation à Gaza, le triple candidat à la présidentielle a salué « l’attitude ouverte et respectueuse de cet établissement », dénonçant par contraste ceux « qui ont cédé aux pressions » et « se sont mis à genoux ».

Une référence à sa conférence annulée jeudi dernier par l’université de Lille. Les Insoumis avaient alors voulu relocaliser l’événement dans une salle privée, mais il avait été aussi annulé, cette fois par la préfecture du Nord. « L’ennemi n’est pas seulement l’extrême droite (…) mais c’est l’immense chaîne des lâchetés de ceux qui cèdent avant d’avoir combattu », avait asséné le tribun de 72 ans, appelant à « briser la chaîne du légal pour passer à la chaîne du légitime ».

« Aucun d’entre nous n’a la moindre tentation d’apologie du terrorisme », a également déclaré Jean-Luc Mélenchon, en réaction à la convocation par la police pour « apologie du terrorisme » de la candidate aux européennes Rima Hassan, septième sur la liste des Insoumis pour le scrutin du 9 juin. « Il paraît qu’il y a toute une liste de gens qui seraient poursuivis pour apologie du terrorisme. Voilà maintenant une incrimination qui n’a pas le début du commencement de la moindre démonstration », a-t-il assuré.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

J’ai testé le nouveau rouge à lèvres longue tenue Revlon et voici pourquoi je suis devenue accro

Published

on

Sur le marché de la beauté, les nouveautés ne cessent de se multiplier ! Du côté du maquillage, les lancements de produits ne manquent pas. En tant que journaliste beauté, j’ai la chance de pouvoir tester bon nombre d’entre eux en avant-première… Dans cet article, je vous parle de l’une de mes dernières découvertes coups de cœur !

Il s’agit du nouveau rouge à lèvres liquide signé Revlon : le Colorstay Limitless Matte. C’est simple : cette pépite m’a réconciliée avec la texture matte. Longtemps considéré asséchant et peu confortable, ce fini se réinvente ! Bien décidé à reconquérir le cœur des beautystas, même les plus exigeantes en termes de sensorialité.

Zoom sur le Colorstay Limitless Matte de Revlon, un rouge à lèvres à la formule novatrice

Force est de constater que le rouge à lèvres mat a signé son grand retour en 2024 ! Longue tenue, haute couvrance, sans transfert… ce type de produit cumule les qualités. Mais pour les personnes qui ont tendance à avoir les lèvres sèches, j’en fais partie, difficile d’y succomber sans redouter de se retrouver avec la bouche totalement desséchée !

La bonne nouvelle, c’est que le rouge à lèvres Colorstay Limitless Matte de Revlon ne réserve pas ce genre de mauvaise surprise. Grâce à sa formule novatrice, ce produit se situe à mi-chemin entre le maquillage et le soin. En plus de résister jusqu’à 24 heures, il laisse une sensation agréable sur la bouche. 

crédit photo : Revlon

Quels sont les actifs qui rendent le Colorstay Limitless Matte de Revlon si confortable ?

Si une telle performance est possible, c’est grâce aux actifs puissants qui composent ce rouge à lèvres. Enrichi en triple acide hyaluronique et en extrait de cranberry, ce dernier ne laisse rien au hasard. Une fois déposé sur les lèvres, il assure une hydratation durable, un confort optimal, ainsi qu’une protection efficace contre les radicaux libres. 

Il faut le tester pour le croire : la couleur ne bouge pas du matin jusqu’au soir et les lèvres sont comme enveloppées d’un nuage de douceur. Avec sa texture légère, le rouge à lèvres Colorstay Limitless Matte de Revlon est agréable à souhait. Il s’adapte aux mouvements de la bouche et offre une souplesse et un confort inégalés.

@frenchtouchofmakeup

@revlon ca arrive en avril ! #makeup

♬ original sound – Frenchtouchofmakeup

Colorstay Limitless Matte de Revlon : 16 teintes toutes plus éclatantes les unes que les autres

Facile à appliquer, cette nouveauté dispose d’un applicateur breveté, aussi souple que précis. Parfait pour dessiner le contour des lèvres, il dispose également d’un côté plat qui répartit la matière uniformément en une couche fine. Un autre de ses atouts réside cette fois dans la diversité qu’il propose…

crédit photo : Revlon

En effet, en plus d’être résistant, confortable, riche en actifs et simple à appliquer, le rouge à lèvres Colorstay Limitless Matte de Revlon est aussi ultra-pigmenté. Il se décline en pas moins de 16 teintes vibrantes ! Avec ce produit, il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les carnations. Disponible à partir d’avril 2024 aux alentours de 12,50 euros, il risque de faire craquer plus d’une passionnée de beauté. Vous voilà prévenue !

Continue Reading

Santé

À quoi sert une échographie des testicules ?

Published

on

Quand faut-il pratiquer une échographie du testicule ?

L’échographie complète l’autopalpation du patient et l’examen clinique pratiqué par le médecin.

• En urgence

Une douleur, un gonflement et une rougeur du testicule nécessitent une échographie le plus rapidement possible. « Ce sont des signes d’alerte qui doivent amener, chez l’enfant et chez l’adulte, à consulter un médecin rapidement », explique la Pr Laurence Rocher, radiologue et membre du groupe de travail « organes génitaux » au sein du comité de cancérologie de l’Association française d’urologie. 

Ces symptômes peuvent révéler une infection du testicule (orchiépididymite). Il peut s’agir aussi, en particulier chez l’enfant et l’adulte jeune, d’une torsion du cordon spermatique. « Cette torsion est une urgence chirurgicale car il y a un risque de nécrose du testicule avec une perte définitive de sa fonction puisqu’il ne pourra plus fabriquer de spermatozoïdes » , rappelle la radiologue. Pour elle : « l’échographie peut aider à la prise en charge dans de nombreux cas où les signes cliniques ne sont pas évidents. »

• En dehors de toute urgence

L’échographie est justifiée dans certaines situations :

– Quand le testicule apparaît trop petit ou qu’il est anormalement gonflé sans forcément être douloureux (le symptôme peut révéler la présence d’eau ou hydrocèle). 

– Quand le patient exprime une gêne ou une sensation de pesanteur. Il peut s’agir d’une varicocèle (formation de varices sur les veines du testicule). « Une tumeur du testicule doit être également éliminée. Une masse extra-testiculaire palpée est le plus souvent bénigne (kyste…) et l’échographie le confirmera », explique la Pr Rocher.

– En cas d’infections à répétition, qu’elles soient d’origine urinaire ou testiculaire. 

– Dans le cadre d’un bilan d’infertilité, à la recherche d’une éventuelle malformation du testicule ou toute autre cause pouvant expliquer un problème de production de spermatozoïdes. «  Certaines malformations doivent faire rechercher une mutation génétique. Un conseil génétique avant une procréation médicalement assistée aidera la prise en charge du couple », précise la radiologue. 

Faut-il faire une échographie si le testicule n’est pas descendu ?

Les testicules du petit garçon doivent normalement descendre dans les bourses à une certaine étape de la vie foetale. Dans le cas contraire, on parle de cryptorchidie. Cette anomalie qui peut toucher un testicule ou les deux, est souvent découverte dans la petite enfance. Elle est de plus en plus fréquente « probablement en lien avec l’exposition pendant la grossesse à des perturbateurs endocriniens », explique la Pr Rocher. 

Néanmoins, le recours à l’échographie n’est pas systématique. « Si le médecin peut palper le testicule – même haut situé – l’échographie ne sert à rien. En revanche, si le testicule n’est pas repérable à la palpation, le chirurgien (pédiatre ou adulte) demandera souvent une échographie voire une IRM pour rechercher le testicule », estime la radiologue.

Une fois l’anomalie découverte, il est parfois nécessaire d’intervenir chirurgicalement pour remettre la glande en place. C’est important car la cryptorchidie est un facteur de risque d’infertilité et de cancer du testicule à l’âge adulte. « Les parents n’en sont pas toujours informés ou ils n’informent pas leur enfant devenu jeune adulte ; par ailleurs il n’y a pas de contrôle échographique systématique ni de proposition de préservation de la fécondité, ce qui peut être discutable », estime Laurence Rocher. 

Comment et où se passe une échographie testiculaire ?

L’examen ne nécessite aucune préparation. En cas d’urgence, l’échographie est réalisée à l’hôpital. « Si le patient a consulté au service d’accueil des urgences et qu’une échographie est demandée, il faut s’organiser pour qu’elle soit réalisée sans délai », souligne la radiologue. Pour un premier bilan d’infertilité, l’examen peut être pratiqué dans un centre de radiologie en ville. Mais pour les lésions dont la nature est difficile à évaluer (nodule de petite taille…),  il vaut mieux consulter dans un centre hospitalier spécialisé.  

À l’échographie, faut-il examiner 1 seul ou les 2 testicules ?

Lors de l’examen, le radiologue examine systématiquement les deux testicules pour vérifier chacun d’entre eux et les comparer. « Cette comparaison aide à apprécier la vascularisation du testicule, par exemple. Pour les tumeurs, le risque d’avoir une tumeur est plus important chez un patient qui a déjà été opéré d’une tumeur, surtout s’il y a des calcifications qu’on appelle microlithiase », rappelle la Pr Laurence Rocher. 

Que montre l’échographie du testicule ?

Le radiologue peut mesurer le volume du testicule, observer l’ensemble des structures (épididyme et canaux déférents), évaluer l’état des tissus (homogènes ou pas, présence d’un nodule qui n’a pas forcément été repéré à la palpation…). 

L’échographie couplée à un doppler permet également d’observer les flux sanguins dans les veines du testicule et de repérer des signes d’inflammation. Ainsi une hypervascularisation fait penser à une infection, une hypovascularisation à une torsion du cordon spermatique. 

L’échographie suffit-elle à détecter un cancer du testicule ?

« L’échographie permet le plus souvent de repérer une tumeur et d’affirmer la nature suspecte d’une masse dans le testicule », répond la radiologue. Mais l’examen ne suffit pas en soi à poser un diagnostic de cancer. Pour en savoir plus, il va falloir réaliser un dosage sanguin et d’autres examens d’imagerie. « Mais certaines tumeurs du testicule sont de petite taille et elles ne sont pas forcément malignes. Tous les nodules ne sont pas des tumeurs cancéreuses », rappelle la radiologue. 

Quand une lésion est suspecte ou incertaine, la recommandation est de pratiquer une ablation partielle ou totale du testicule (orchidectomie), en fonction de la taille de la tumeur, afin d’analyser ses cellules. « On ne pratique jamais de biopsie du testicule car il y a un risque théorique que d’éventuelles cellules cancéreuses essaiment le long du trajet », explique la radiologue.

Quand faire une échographie de contrôle ?

Dans certains cas, il est recommandé de refaire des échographies à intervalles réguliers pour vérifier l’état du testicule et son fonctionnement, notamment après une intervention chirurgicale (cure de  cryptorchidie, contrôle après torsion du cordon spermatique…). Là encore, l’examen complète l’autopalpation du patient et l’examen clinique du médecin. 

Pour la Pr Rocher, cette échographie de contrôle devrait être l’occasion d’évoquer l’avenir du patient et sa capacité à avoir des enfants à l’âge adulte. Or, le sujet n’est pas toujours abordé par le pédiatre, l’urologue ou le chirurgien. « Les jeunes et leur famille ne savent pas forcément qu’il est possible de préserver sa fécondité en effectuant un prélèvement de sperme par éjaculation, dès la fin de la puberté, afin de conserver un échantillon dans une banque de sperme », rappelle-t-elle. Cette mesure de précaution permettrait à ces adolescents ou jeunes adultes de préserver leur chance de fonder, plus tard, une famille. 

Continue Reading

Santé

HOLISLIM®, le programme bio de NATURFIT®

Published

on

Découvrez Holislim®, le programme bio et complet de Naturfit®, qui permet de détoxifier, drainer et brûler les graisses pour accompagner de façon naturelle la perte de poids.

Le sève de bouleau : l’ingrédient star du programme HOLISLIM®

Véritable élixir naturel, la sève de Bouleau est reconnue depuis des millénaires pour ses propriétés détoxifiantes incomparables. Elle favorise l’élimination des déchets et des toxines qui s’accumulent dans l’organisme, grâce à ses actions drainantes et diurétiques. La sève de Bouleau stimule le fonctionnement des organes dits émonctoires, tels que le foie, les reins ou la peau, ce qui permet de détoxifier son corps en douceur. Elle a aussi un fort pouvoir reminéralisant de par sa richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments. La sève de Bouleau, contrairement à d’autres diurétiques naturels, reminéralise l’organisme en même temps qu’elle le détoxifie.

Au vu de toutes ses qualités, on comprend mieux pourquoi la sève de Bouleau est l’ingrédient phare du programme Holislim® ! Cette cure, composée à 100% d’extraits de plantes BIO, est pensée pour accompagner un objectif de perte de poids et de bien-être, dans le respect des besoins de chaque femme.

HOLISLIM® : un programme complet en 3 étapes pour booster son métabolisme

Avec son programme Holislim®, la marque française 100% féminine Naturfit, ne souhaite pas proposer un énième produit minceur miracle, mais des compléments alimentaires naturels qui aident les femmes à se sentir bien dans leur corps et à retrouver confiance en elles. Cette cure de 30 jours, sous forme d’ampoules, se déroule en 3 temps : 10 jours pour détoxifier son corps, 10 jours pour le drainer et 10 jours pour brûler les graisses.

Le point commun à toutes les ampoules ? De la sève de Bouleau française BIO cultivée en région PACA, 100% pure et récoltée à la main entre mars et avril, dans le respect de l’environnement.

Chacune des 3 formules contient 1 g de sève de Bouleau certifiée BIO et différentes plantes également 100% BIO, choisies pour leurs actions spécifiques, en fonction de l’étape du programme.

Etape 1 : détoxifier

Pour faciliter l’élimination des toxines et soutenir le foie dans le processus de détoxification, les 10 premières ampoules sont composées de sève de Bouleau, en association avec du Pissenlit, du Radis noir et du Fumeterre, tous reconnus pour leur effet détoxifiant.

Etape 2 : drainer

Le drainage est la seconde étape pour retrouver un organisme plus sain et gagner en vitalité. Les ampoules contiennent, en plus de la sève de Bouleau, de la Piloselle et de la Reine des prés qui soutiennent les fonctions d’élimination de l’organisme. On retrouve également du Frêne, qui vient renforcer le drainage.

Etape 3 : brûler les graisses

La dernière étape du programme Holislim® a pour objectif de soutenir la dépense énergétique et de déstocker les graisses. Pour remplir cette mission, les ampoules associent la sève de Bouleau avec du Thé Vert, du Guarana et du Café Vert, reconnus pour leur action brûle-graisses.

À qui s’adresse le programme bio HOLISLIM® ?

Tout au long de la vieles besoins du corps évoluent. Avec le programme Holislim®, la marque Naturfit® souhaite donner un coup de pouce aux femmes qui cherchent à faire un reset de leur corps, pour retrouver de la vitalité et maintenir une silhouette dans laquelle elles se sentent belles.

Pour profiter de tous les bienfaits du programme Holislim®, il est important de bien respecter les conseils d’utilisation et de faire la cure dans sa totalité. Mais une fois encore, Naturfit® pense à tout en proposant un programme facile à intégrer dans un quotidien souvent bien chargé. Une formule complète dans un programme court, adapté aux modes de vie de chacune.

  • Jour 1 à 10 : une ampoule DETOX, le matin ou le midi à diluer dans un demi verre d’eau ;
  • Jour 11 à 20 : une ampoule DRAINER, le matin ou le midi à diluer dans un demi verre d’eau ;
  • Jour 21 à 30 : une ampoule BRÛLER, le matin ou le midi à diluer dans un demi verre d’eau ;

Et bien sûr, le programme Holislim® est à mettre en place dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, et d’un mode de vie sain.

Avec ce programme bio en 3 étapes, Naturfit® propose donc une solution globale pour se sentir plus légère et détoxifier son corps tout en douceur. Holislim®, c’est 100% de plantes BIO et des formules très concentrées. Le plein de nature dans une petite ampoule, pour permettre à chaque femme de faire de son corps un allié à toutes les étapes de sa vie !

Continue Reading

Santé

à quoi va servir la station de dépollution des eaux pluviales de Champigny-sur-Marne

Published

on

Dans l’idée de rendre la Seine et la Marne « baignables » pour les Jeux olympiques et au-delà, les ministres des Sports et de la Transition écologique inaugurent une station de dépollution des eaux pluviales à Champigny-sur-Marne (photo d’illustration prise à la station d’épuration de Valenton, également théâtre de travaux avant les JO).
EMMANUEL DUNAND / AFP Dans l’idée de rendre la Seine et la Marne « baignables » pour les Jeux olympiques et au-delà, les ministres des Sports et de la Transition écologique inaugurent une station de dépollution des eaux pluviales à Champigny-sur-Marne (photo d’illustration prise à la station d’épuration de Valenton, également théâtre de travaux avant les JO).

EMMANUEL DUNAND / AFP

Dans l’idée de rendre la Seine et la Marne « baignables » pour les Jeux olympiques et au-delà, les ministres des Sports et de la Transition écologique inaugurent une station de dépollution des eaux pluviales à Champigny-sur-Marne (photo d’illustration prise à la station d’épuration de Valenton, également théâtre de travaux avant les JO).

JO DE PARIS 2024 – Si Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Amélie Oudéa-Castéra parviennent à tenir leur promesse de piquer une tête dans la Seine, ce sera un peu grâce à la SDEP. Derrière cet acronyme se trouve la Station de Dépollution des Eaux pluviales de Champigny-sur-Marne, nouvel équipement inauguré ce mardi 22 avril dans le Val-de-Marne par la ministre des Sports et son homologue chargé de la Transition écologique, Christophe Béchu.

Car si la baignade est interdite depuis plus d’un siècle dans la Seine, du fait d’un arrêté préfectoral de 1923 encore en vigueur, l’exécutif promet de longue date qu’elle sera de nouveau possible cet été pour les athlètes participant aux Jeux olympiques, puis à terme pour la population. Un engagement qui représente un coût très important pour les finances publiques (environ 1,4 milliard d’euros pour le « plan baignade » dans son ensemble), et qui a nécessité de nombreux grands projets.

Faire face aux pluies importantes

Celui de Champigny-sur-Marne, chiffré à plus de 50 millions d’euros, répond à l’un des principaux enjeux liés à la qualité de l’eau : éviter que des pluies trop importantes ruissellent jusqu’aux cours d’eau et donc aux lieux de baignade en charriant avec elles des polluants amassés en chemin, notamment des eaux usées et polluées. En l’occurrence, la commune du sud-est de Paris accueille le bassin-versant du ru de la Lande, c’est-à-dire que tout un système de petits cours d’eau, alimentés par les précipitations, s’y jettent dans la Marne.

C’est la raison pour laquelle le site a été choisi pour recueillir ces eaux pluviales, les collecter, les traiter et enfin les rejeter propres dans la rivière.

À Champigny-sur-Marne, quelque 8000 mètres cubes d’eau de pluie vont pouvoir être stockés, dépollués et finalement rejetés propres dans la Marne.
Capture d’écran YouTube À Champigny-sur-Marne, quelque 8000 mètres cubes d’eau de pluie vont pouvoir être stockés, dépollués et finalement rejetés propres dans la Marne.

Capture d’écran YouTube

À Champigny-sur-Marne, quelque 8000 mètres cubes d’eau de pluie vont pouvoir être stockés, dépollués et finalement rejetés propres dans la Marne.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, plusieurs lieux de collecte ont ainsi été créés à Champigny-sur-Marne depuis le début des travaux, en 2020, pour récupérer les eaux de pluie dans un réservoir de 8 000 mètres cubes.

Pour rappel, en juillet 2023, c’est à cause de pluies très importantes que les niveaux de pollution relevés dans la Seine avaient bondi, conduisant à l’annulation des épreuves test de natation en eau vive censées servir de grande répétition, en plein Paris, aux Jeux olympiques de cet été. Depuis, un autre immense bassin destiné à la captation de ces eaux pluviales a été construit aux environs de la gare d’Austerlitz, dans le XIIIe arrondissement.

Relâcher une eau propre dans la nature

La station du Val-de-Marne ne fait pas que conserver les eaux pluviales pour qu’elles ne se déversent pas : elle les traite aussi, à raison de 700 litres par seconde.

Au cours d’un périple à travers plusieurs grilles destinées à filtrer les déchets et les impuretés, mais aussi des bassins de décantation permettant de nettoyer les matières en suspension, et enfin un passage sous des lampes UV éliminant les bactéries, l’eau des précipitations est rendue propre et finalement rejetée dans la Marne, qui rejoint ensuite la Seine au niveau de Charenton-le-Pont et Ivry-sur-Seine, quelques kilomètres plus loin.

C’est dans la même logique que les deux grandes stations d’épuration du sud-est de Paris ont fait l’objet de travaux de modernisation, à Valenton (dans le Val-de-Marne) et Noisy-le-Grand (en Seine-Saint-Denis). Surtout, rappelle le cabinet de Christophe Béchu à la veille de l’inauguration, un accent particulier a été mis sur le contrôle et la mise en conformité des branchements du système d’eau aux abords de Paris. Au total, quelque 10 000 « mauvais branchements » qui participaient à ce que des eaux usées soient rejetées dans la Seine et la Marne doivent avoir été corrigés d’ici aux JO.

Des « jours de contingence » en cas de problèmes météo

Reste qu’en cas de forts orages par exemple ou d’erreur humaine comme celle qui avait conduit à la pollution de la Seine au beau milieu des épreuves test de triathlon, en août dernier, tous ces équipements pourraient ne pas suffire. Raison pour laquelle les autorités insistent sur les « jours de contingence » d’ores et déjà prévus autour des épreuves prévues dans le fleuve parisien et devant permettre un report, le temps que l’eau soit de nouveau baignable. À cet égard, le ministère des Sports prévoit un renforcement des contrôles, qui deviendront quotidiens à partir de la fin mai, et des procédures durcies.

Quant à savoir si le grand public, lui aussi, pourra se baigner dans la Seine et la Marne d’ici à l’été 2025, une trentaine de sites possibles ont déjà été identifiés et/ou sont candidats (parmi lesquels Maisons-Alfort et trois lieux dans Paris par exemple). Et puisqu’il n’est pas prévu que les arrêtés préfectoraux d’interdiction soient abrogés (la baignade est également interdite dans la Marne, depuis 1970), mais seulement que des dérogations soient accordées ponctuellement par le préfet d’Île-de-France, il faudra encore que la baignade soit compatible avec le trafic fluvial et les autres activités pour être autorisée.

À voir également sur le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Énervée de l’attente, une femme enceinte agresse trois soignants à l’hôpital de Marseille

Published

on

La situation a dégénéré à l’hôpital de Marseille. Dans les couloirs de l’hôpital Nord de Marseille, une femme d’une quarantaine d’années s’impatiente pour voir un soignant aux urgences obstétricales. Mais, elle juge le temps d’attente trop long.

Selon plusieurs médias, elle s’énerve et porte des coups de tête et des coups de pied à plusieurs membres du personnel soignant. Elle a même utilisé un balai qui se trouvait à proximité pour agresser les soignants. « Cette dame agressive, s’est jetée sur la sage-femme, lui a mis un coup de poing, lui a craché dessus, une autre collègue sage-femme qui a voulu s’interposer, s’est pris un gros coup de balai dans la main, que la dame a trouvé sur le chariot de la femme de ménage. Et la femme de ménage aussi s’est prise des crachats, et des coups de pied dans le ventre », raconte un témoin de la scène au micro de BFM Marseille.

Il a été nécessaire que la sécurité et les forces de l’ordre interviennent pour rétablir le calme. Le compagnon de la patiente a également dû intervenir pour apaiser la situation. Cette dernière a été transférée dans un autre service. Les trois personnes blessées sont en arrêt maladie et une des sages-femmes s’est vue prescrire une ITT de trois jours. Les membres du personnel agressés ont été pris en charge par une cellule psychologique et une réunion entre les syndicats et la direction de l’hôpital a eu lieu. « Le risque c’est que les sages-femmes de ces secteurs ne veuillent plus rester. […] Nous demandons une prime de risque dans les établissements difficiles », pointe Kader Benayed, secrétaire général adjoint de SUD santé 13.

Continue Reading

Santé

Le « Beauvau de la Sécurité civile » lancé ce mardi, pour repenser le rôle des pompiers

Published

on

Photo
DIMITAR DILKOFF / AFP

DIMITAR DILKOFF / AFP

POLITIQUE – Financement, missions, volontariat, recrutement… Le gouvernement lance ce mardi 23 avril au ministère de l’Intérieur un cycle de concertations pour repenser le modèle de la Sécurité civile, en première ligne face au dérèglement climatique et à la désertification médicale, sans pour autant que les finances ne suivent, déplorent les principaux intéressés.

Ce « Beauvau de la sécurité civile » doit réunir sur plusieurs mois tous les acteurs du secteur, y compris les financeurs – départements et communes – pour « réfléchir aux moyens de défendre et d’adapter notre modèle français », indique le ministère de l’Intérieur.

« La première des choses, c’est de redéfinir le champ missionnel » des sapeurs-pompiers, affirme à l’AFP Jean-Paul Bosland, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

« On prend de plein fouet la désertification médicale », sans oublier « les conséquences du dérèglement climatique » – feux de forêts, inondations… -, souligne le lieutenant-colonel.

Il réclame une augmentation des effectifs à 250 000 sapeurs-pompiers volontaires, contre 197 000 actuellement, et à 45 000 sapeurs-pompiers professionnels, contre 41 000 actuellement.

« Il y a une utilisation abusive des sapeurs-pompiers qui deviennent la cinquième roue du carrosse en matière sociale ou en matière d’interventions qui n’ont pas le caractère d’urgence », abonde Olivier Richefou, président de la Conférence nationale des services d’incendie et de secours.

Les syndicats abordent le rendez-vous avec combativité

« Alors que nombre de Sdis (service départemental d’incendie et de secours) ont eu du mal à boucler leur budget », André Accary, président de la commission Sdis de Départements de France, juge que ce rendez-vous est l’occasion de « tout remettre sur la table », à commencer par le système de financement.

Aujourd’hui, les Sdis sont financés à 90 % par les départements et les communes et à 10 % par l’État, au travers notamment de la taxe sur les conventions d’assurances, explique le président divers droite du département de Saône-et-Loire.

Ces dernières années, « il a fallu faire des efforts financiers considérables sur l’ensemble des territoires pour adapter la réponse en termes de matériel », relève-t-il.

La FNSPF et Départements de France comptent également sur ce Beauvau de la Sécurité civile pour défendre le modèle français basé sur le volontariat, aujourd’hui menacé par une directive européenne relative au temps de travail.

De leur côté, les syndicats abordent le rendez-vous avec combativité. L’intersyndicale des sapeurs-pompiers professionnels a déposé un préavis de grève pour la journée du 16 mai, et appelé à une mobilisation à Paris, pour faire « front commun » en vue des concertations.

Elle réclame aussi une refonte du financement des Sdis, ainsi que la revalorisation de la prime de feu, actuellement de 25 % du salaire, ou une révision des mesures de fin de carrière.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Pourquoi mes cheveux ne poussent pas ?

Published

on

Nos cheveux poussent d’environ 1,5 centimètre par mois et de 12 centimètres par an. Vous rêvez d’une chevelure à la Raiponce et vous avez l’impression que vos cheveux ne poussent pas ? Pas de panique ! Des solutions existent pour booster leur croissance. « La chute des cheveux est une préoccupation très fréquente en consultation, commence la Dre Michèle Pelletier-Aouizerate. Elle peut même être un véritable traumatisme. Rappelons que dans la Bible, Samson tire sa force herculéenne de sa chevelure : ce n’est pas un hasard si celle-ci symbolise la bonne santé dans l’inconscient collectif ! »

Pourquoi j’ai l’impression que mes cheveux ne poussent plus ?

La réponse est dans la question : ce n’est qu’une impression ! Les cheveux poussent en moyenne de 0,3 millimètre par jour et croissent de manière plus ou moins rapide en fonction des individus.

Le cycle de vie du cheveu appelé aussi cycle pilaire se divise en trois phases :

  • la phase dite anagène correspond à la période de pousse et dure entre 4 et 7 ans ;
  • la phase catagène est la période pendant laquelle le cheveu est en état de latence et ne pousse plus. Elle s’étale sur trois semaines à plusieurs mois ;
  • enfin pendant la phase télogène, le cheveu meurt et tombe pour laisser place ensuite à un nouveau cheveu.

Les cheveux qui constituent notre chevelure ne sont pas tous dans la même phase. Pendant que certains tombent, d’autres poussent, c’est ce qu’on appelle la croissance en mosaïque. Dre Michèle Pelletier-Aouizerate dermatologue

Carences, maladies : qu’est-ce qui peut ralentir la pousse des cheveux ?

Il arrive que la pousse des cheveux ralentisse lorsqu’on souffre de carences alimentaires (mauvaise alimentation), qu’on les affaiblit avec des traitements chimiques (par exemple les colorations à répétition) ou qu’on utilise quotidiennement des appareils chauffants.

« L’état du cheveu reflète souvent l’état de santé de la personne, indique le Pelletier-Aouizerate. Celui-ci a besoin de nutriments, d’énergie pour pousser. Une carence en fer (anémie ferriprive) ou en vitamines peut ralentir la pousse des cheveux voire favoriser leur chuteC’est pourquoi il ne faut pas hésiter à consulter un dermatologue en cas de doute. On s’assurera d’abord qu’il n’y a pas une raison médicale en prescrivant, par exemple, un bilan sanguin afin de vérifier que le patient n’est pas anémié. » Et d’ajouter : « La notion de stress est aussi à prendre en compte dans l’histoire du patient, il ne faut pas sous-estimer les traumatismes psychiques. »

Enfin, un dérèglement des phases du cycle pilaire peut également être en cause. « Par exemple, après une grossesse, la chute de cheveux (effluvium télogène) est due à une accélération de la dernière phase du cycle pilaire. »

Pourquoi mes cheveux ne poussent pas à certains endroits ? Par exemple sur le dessus de la tête ?

Certains troubles dermatologiques comme l’alopécie androgénique ou encore la pelade peuvent être responsables du dégarnissement de certaines zones du cuir chevelu.

La pelade

La pelade se caractérise par la perte de cheveux, par plaques, à certains endroits du cuir chevelu. « Elle s’observe chez des patients qui ont eu un choc psychologique, dans certaines maladies auto-immunes ou encore en cas de foyers infectieux d’origine dentaire, explique la dermatologue. Ne plus avoir de cheveux ne veut pas dire pour autant que tout est perdu ! L’utilisation de la photobiomodulation, par exemple, va permettre d’activer les cellules souches dormantes à la base du follicule pileux et d’activer la repousse. »

L’alopécie androgénique

L’alopécie androgénique (calvitie) est une chute de cheveux liée à des facteurs génétiques et hormonaux qui touche principalement les hommes. Elle se manifeste par un creusement des golfes temporaux, au niveau du front, et par un dégarnissement progressif de la chevelure au sommet du crâne. « L’alopécie androgénique résulte d’une sensibilité des récepteurs des follicules pileux aux androgènes (hormones mâles), explique la Dre Pelletier-Aouizerate. Avant, quand un jeune homme venait consulter pour une chute de cheveux, on lui prescrivait des traitements comme le Minoxidil à appliquer localement sur le cuir chevelu ou le Finastéride, un médicament à prendre par voie orale qui bloque l’action de la testostérone. Cela permettait de ralentir le phénomène. Aujourd’hui, on sait que certains cheveux, notamment ceux situés au niveau occipital (sur la nuque) n’ont pas de récepteurs aux hormones mâles et que si on les prélève pour les greffer, par exemple, au sommet du crâne cela va stopper l’évolution de la chute de façon durable et pérenne. »

Les femmes peuvent également présenter une sensibilité aux hormones androgènes et être atteintes d’alopécie androgénique. L’hyperandrogénie, c’est-à-dire l’excès d’androgènes va se manifester par :

  • une hyperséborrhée (peau grasse au niveau du visage) ;
  • de l’acné ;
  • une pilosité excessive (hirsutisme) au niveau du menton, sur le ventre ou sur le dos ;
  • une chute de cheveux dans les zones sensibles aux androgènes c’est-à-dire au niveau de la raie médiane, du sommet de la tête (vertex) ou encore des golfes temporaux.

Un bilan sanguin permettra de confirmer l’hyperandrogénie et de la traiter. « En première intention, dans les formes peu sévères, il est possible de prescrire une pilule œstroprogestative, précise la dermatologue. Certaines patientes peuvent également présenter les signes cliniques d’une hyperandrogénie sans que leur bilan sanguin ne soit modifié : on parlera alors de réceptivité aux androgènes. » Enfin, un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peut aussi déclencher une hypersensibilité aux hormones mâles…

Comment faire pour activer la pousse des cheveux ?

En dehors des pathologies du cuir chevelu, des mesures hygiéno-diététiques simples – l’adoption d’une alimentation équilibrée et la correction des carences en fer ainsi qu’en vitamines B6, B9 et B12 – et l’utilisation en complément de lotions permettent souvent d’activer la pousse des cheveux.

Parmi les derniers traitements, la photobiomodulation s’avère également très efficace tant pour ralentir la chute que pour booster la repousse. « On obtient des résultats extraordinaires, assure la Dre Pelletier-Aouizerate. Plus communément appelée luminothérapie, la photobiomodulation améliore l’activité cellulaire du cuir chevelu en stimulant la phase anagène (ou phase de pousse du cycle pilaire) mais aussi les cellules souches dormantes. On peut faire des séances en cabinet, l’associer à des produits locaux qui vont dynamiser les effets et poursuivre, si nécessaire, le traitement chez soi avec un home device conseillé. » Une bonne nouvelle pour ceux et celles qui se font des cheveux… pour leurs cheveux !

Continue Reading

Santé

Au Printemps de Bourges 2024, ces cinq nouvelles têtes entament leur marathon des festivals

Published

on

La chanteuse canadienne Charlotte Cardin.
Tim Mosenfelder / FilmMagic La chanteuse canadienne Charlotte Cardin.

Tim Mosenfelder / FilmMagic

La chanteuse canadienne Charlotte Cardin.

MUSIQUE – Les festivités peuvent commencer, la saison des festivals est lancée. Alors que Coachella a ouvert le bal à la mi-avril aux États-Unis, elle démarre en France, ce mardi 23 avril, avec le Printemps de Bourges, premier des festivals de musique du printemps dont la 48e édition se tient jusqu’au 28 avril.

Sur les scènes ensoleillées on retrouve comme d’habitude, des grands noms de la chanson française. Que ce soit du rap, de la variété, ou encore pop… Il y en a pour tous les goûts. Le chanteur Mika commence dans le Cher son marathon, tout comme le groupe l’Impératrice qui reviennent tout juste de Coachella, ou encore Ninho. Outre les stars françaises, les artistes internationaux ne manquent pas. Burna Boy sera de retour en France pour We Love Green, aux côtés de SZA et la pop star australienne Troye Sivan.

Mais les festivals, c’est aussi une occasion de découvrir de nouveaux talents en pleine ascension. Le HuffPost a repéré cinq nouveaux visages que vous allez retrouver jusqu’à la fin de l’été.

Yamê

Après le succès de Bécane, le rappeur franco camerounais Yamê, a dévoilé son premier album ELOWI, en octobre 2023. Comme de plus en plus d’artistes aujourd’hui, le jeune homme a été propulsé sur le devant de la scène grâce à Tik Tok. Auteur, compositeur et interprète, Emmanuel Sow alias Yamê brille par son écriture et son style atypique. Grand amateur de variété française, il prend plaisir à mélanger la culture camerounaise et française, avec comme seul constante le rap.

Yamê a récemment été nommé finaliste de la cérémonie des Flammes, dans les catégories révélation masculine de l’année et album nouvelle pop. Le rappeur âgé de 30 ans passera par le festival Printemps de Bourges, Art Rock, We Love Green, les Eurockéennes de Belfort, ou encore les Vieilles Charrues.

ELOI

Eloise Leau alias ELOI a sorti son premier album Dernier Orage, en octobre 2023. La chanteuse de 25 ans est aussi auteure et compositrice. La jeune française se nourrit de multiples influences musicales, à l’image de la nouvelle génération au style hétéroclite qu’elle incarne. Si ses mélodies sont douces, son écriture quand a, elle, traduit son caractère survolté, avec un style qui se rapproche du rap.

Comme Yamê, ELOI va d’abord se produire sur la scène du festival Printemps de Bourges, avant de jouer aux 3 éléphants, We Love Green, les Eurockéennes de Belfort, les Vieilles Charrues et Musilac.

TIF

Finaliste de la cérémonie des Flammes 2024, TIF a été nommé pour la révélation masculine de l’année. De son vrai nom Toufik Bouhraoua, le rappeur algérien prend plaisir à mélanger les genres. En faisant honneur à ses origines, TIF mêle les sonorités chaâbi, un genre traditionnel algérien, et nous propose sa définition du rap actuel. Sur cette mélodie hybride, le jeune homme, qui a quitté l’Algérie pour Lyon, raconte à travers ses textes son histoire. En 2023, il a sorti son deuxième album 1.6, dont plusieurs morceaux comme Hinata ont rencontré un grand succès.

TIF continue son ascension, et part à la conquête des festivaliers français. Il sera sur la scène de We Love Green aux côtés de nombreux rappeurs. Mais aussi d’autres festivals, dont les Solidays, les Ardentes ou encore Les Paradis Artificiels pour ne citer qu’eux.

Charlotte Cardin

Bien que la carrière de la chanteuse canadienne ait commencé il y a près de dix ans, Charlotte Cardin commence à peine à être écoutée en France. La chanteuse de 29 ans ne se limite pas et mélange pop, électro et R’nB dans ses morceaux. Son deuxième album, 99 Nights sorti en 2023, est présenté comme une partie d’elle-même.

Charlotte Cardin était venue sur le plateau de la Star Academy pour chanter en duo avec Héléna son morceau « Anyone Who Loves Me », tiré de son premier album Phoenix. Elle sera sur tous les fronts cet été car les festivals français se l’arrachent. La Québécoise est déjà programmée pour Garorock, Solidays, le festival des Vieilles Charrues, Musilac et bien d’autres.

La Fève

Le rappeur français avait conquis les fans de rap en 2021, avec sa mixtape ERRR, mais n’était plus réapparu depuis. Cette année, Louis Ambroise alias La Fève est officiellement de retour avec son morceau Loyal, sorti en novembre 2023. Le jeune rappeur de 23 ans, s’inscrit dans le mouvement new wave du rap, et incarne aux côtés de Yamê, cette nouvelle génération de rappeurs français. Si au début son style était jugé trop « underground », La Fève a su s’imposer et séduire le public. Le rythme de ses morceaux est à la fois calme et imposant par ses rimes.

La Fève fera chanter les foules des Solidays, du Festivals des Vieilles Charrues, mais aussi Le Cabaret Vert ou encore les Paradis Artificiels à Lille.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Karim Bouamrane, le maire de Saint-Ouen en une du New York Times refuse d’être assigné à la banlieue

Published

on

Karim Bouamrane, maire PS de Saint-Ouen depuis 2020
JOEL SAGET / AFP Karim Bouamrane, maire PS de Saint-Ouen depuis 2020

JOEL SAGET / AFP

Karim Bouamrane, maire PS de Saint-Ouen depuis 2020

POLITIQUE – Il se présente comme « un gamin de Saint-Ouen ». Sa ville de Seine-Saint-Denis, il l’aime, la chérit et en est le maire socialiste depuis quatre ans. Karim Bouamrane en fait même régulièrement la promotion dans les médias étrangers tous plus prestigieux les uns que les autres. Après en avoir parlé au Guardian (Royaume-Uni), à El País (Espagne), à Der Spiegel (Allemagne), il a récemment eu les honneurs du New York Times.

« Alors que les JO n’ont pas encore commencé, ce maire français a déjà tout gagné », pouvait-on lire en une de l’édition internationale à la mi-avril. À la question de savoir comment on se retrouve dans l’un des plus grands quotidiens du monde, l’élu de 51 ans répond : « Nous avons une vision du concret pour Saint-Ouen et ça, ça plaît beaucoup aux États-Unis », un pays qui ne lui est pas étranger. Il y a vécu pendant plusieurs années dans son ancienne vie de directeur d’une entreprise de cybersécurité.

Tony Parker à Saint-Ouen

Par « concret » le maire fait notamment référence à l’accueil par la ville d’une partie du Village des athlètes des Jeux Olympiques et la conversion de la Grande Nef de l’Île-des-Vannes, actuel palais des sports en une nouvelle « Tony Parker Academy ». La légende du basket français a choisi la commune de Seine-Saint-Denis pour y installer son bébé, dont la naissance est prévue pour 2025.

À moins de 100 jours de la cérémonie d’ouverture et alors que les inquiétudes sécuritaires grandissent, le maire, père de trois enfants, se dit lui confiant. Il en est certain « cet évènement sera exceptionnel », un optimisme (de nature semble-t-il) qui tranche avec une forme d’« autoflagellation structurelle typiquement française ». Pour Saint-Ouen, les jeux agissent comme un « accélérateur de particulier » s’enthousiasme-t-il.

« L’abandon par la gauche de la sécurité est une faute politique »

Tout ça il l’a raconté en français, en anglais et même en portugais, à la journaliste du New York Times. Le polyglotte rencontre, en effet, un certain succès chez nos amis les Américains et plus près de chez nous en Europe. Pourtant, le socialiste et ancien élu communiste reste relativement peu connu et identifié à l’échelle nationale. « C’est l’histoire de ma vie » résume l’intéressé.

Le cadet d’une famille d’immigrés marocains, dont le père était analphabète à son arrivée en France, a forgé son identité autour d’une double casquette locale globale. Il est persuadé que l’on « change le national à partir du local » et veut « transformer la quotidienneté des Audoniens », qu’importe le « snobisme franco-français pour le local ».

Dès son installation à la tête de la municipalité de près de 50 000 habitants en 2020, Karim Bouamrane s’est fait une promesse : faire de Saint-Ouen, une ville S.A.F.E, sûre, apaisée, fraternelle et écologique. « L’abandon par la gauche de la sécurité est une faute politique », tance-t-il.

Les émeutes, « pas un problème de banlieue »

Quand les médias français s’intéressent à lui, c’est souvent pour commenter « l’actualité des banlieues », chose qu’il refuse de faire. Il ne veut pas être « assigné à résidence thématique, intellectuelle et réputationnelle ». « Je suis ni sociologue, ni politologue, ni toutologue » poursuit-il.

Quand il accepte en juillet 2023, quelques jours après les émeutes consécutives à la mort de Nahel, de livrer son analyse au magazine L’Express, il veut le faire en longueur. Et tient alors à faire passer un message : ce moment ne relève pas d’un « problème de banlieue » mais reflète un malaise global commun aux territoires éloignés des centres de décisions.

« Les coups les plus violents viennent d’une maman solo qui peine à boucler ses fins de mois, pas des politiques »

Des décisions, Karim Bouamrane a dû en prendre depuis son entrée en politique en 1995 en tant qu’élu au conseil municipal de Saint-Ouen. Refusant de « vivre uniquement de la politique » et soucieux de multiplier les expériences à l’étranger notamment pour « aérer et nourrir son mandat », il travaille en parallèle pour le secteur privé dans le domaine de la cybersécurité, « sa passion ». Et puis, il a fallu faire un choix. En 2020, il met un « stop à une carrière à son apogée » plus rémunératrice que le chemin qu’il a finalement emprunté ; une « question d’honnêteté » envers lui-même et ses électeurs, dit-il.

st-ce à dire qu’il se voit un avenir politique ? Dans le portrait du New York Times, une petite phrase a attiré l’attention du HuffPost : « M. Bouamrane ne cache pas ses ambitions nationales », peut-on lire. Mais bien qu’il dise « détester la langue de bois », il s’y laisse aller quand on lui demande de préciser sa pensée. « En tant que responsable politique, oui nous avons un rôle à jouer, et si je dois être leader, je le serai, élude-t-il disant aussi ne pas craindre les rivalités politiques. Les coups les plus violents viennent d’une maman solo qui peine à boucler ses fins de mois, pas des politiques ».

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading
Advertisement

Derniers Articles

Sports5 mins ago

Andriy Lunin : Un avenir incertain au Real Madrid ?

En début de saison, beaucoup pensaient qu’Andriy Lunin quitterait le Real Madrid. Mais le gardien de but ukrainien a su...

Société7 mins ago

Oklahoma Bus Driver Crashes Into Building After Being Punched by Passenger

OKLAHOMA CITY (AP) — A man was arrested after being accused of punching an Oklahoma City bus driver and causing...

Divertissements8 mins ago

Quel proxy choisir pour Lineage 2 en 2024 ?

A retenir : Choix spécialisé pour Lineage 2 : Proxy Seller propose des proxy spécifiquement optimisés pour le jeu MMORPG...

Divertissements18 mins ago

Comment se détendre efficacement après une journée exigeante ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 75% des adultes dans le monde souffrent de stress chronique, souvent intensifié par les...

Santé26 mins ago

la réponse flegmatique de l’insoumis aux étudiants qui l’attendaient

Jean-Luc Mélenchon, ici arrivant à Sciences Po Paris, le 22 avril 2024. Jean-Luc Mélenchon, ici arrivant à Sciences Po Paris, le...

Afrique30 mins ago

Aurélien Chedjou refuse que Vincent Aboubakar soit poussé vers la sortie

Malgré les récents exploits de Faris Pemi Moumbagna avec l’Olympique de Marseille, Aboubakar reste selon Chedjou, le pilier de l’attaque...

International42 mins ago

At least five migrants die attempting to cross Channel for UK

At least five migrants, including a child, died overnight during an attempt to cross the Channel from France to Britain,...

Sports49 mins ago

Has Reynolds cast Wrexham striker in Marvel film?

Fans are convinced they’ve spotted Ollie Palmer in Ryan Reynolds and Hugh Jackman’s new film.

International50 mins ago

Meet the doctor who spends ‘half an hour a day’ writing sicknotes for workshy Brits: GP reveals he’s noticed ‘significant rise’ in number of people being signed off work

A doctor is spending 30 minutes every day signing people off sick with a mental health illness, but the GP...

France55 mins ago

Madonna capricieuse ? Anthony Kavanagh se souvient des exigences très pointues de la superstar lors des NRJ Music Awards : Femme Actuelle Le MAG

Elle est surnommée la reine de la Pop. Depuis quarante ans, Madonna fait danser et s’émouvoir ses fans aux quatre...

France58 mins ago

Le styliste Jacquemus est devenu papa de jumeaux

Le styliste Simon Porte Jacquemus a annoncé être devenu père d’une petite fille et d’un petit garçon, avec son mari...

Santé1 hour ago

J’ai testé le nouveau rouge à lèvres longue tenue Revlon et voici pourquoi je suis devenue accro

Sur le marché de la beauté, les nouveautés ne cessent de se multiplier ! Du côté du maquillage, les lancements...

Société1 hour ago

Republicans Weigh Rolling Back Anti-ESG Law They Passed

Lawmakers in Oklahoma are having second thoughts about anti-ESG legislation that limits which Wall Street banks local governments can do...

Divertissements1 hour ago

La meilleure façon de jouer l’événement Peg-E sur Monopoly GO

L’événement Peg-E apparaît environ une fois par mois sur Monopoly GO, il est donc important d’apprendre toutes les astuces concernant...

Santé1 hour ago

À quoi sert une échographie des testicules ?

Quand faut-il pratiquer une échographie du testicule ? L’échographie complète l’autopalpation du patient et l’examen clinique pratiqué par le médecin....

Divertissements1 hour ago

Codes de Pls Donate (avril 2024)

Dans l’univers Roblox, innovant et en constante ébullition, le jeu « Please Donate » s’est révélé être une plateforme propice à la...

Afrique2 hours ago

La BEAC annonce le lancement d’une nouvelle gamme de pièces en 2024

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) prévoit d’émettre une nouvelle gamme de pièces de monnaie entre juin et...

International2 hours ago

Germany arrests aide to far-right MEP on suspicion of China espionage

German police have arrested an assistant to a European Parliament member for the far-right Alternative for Germany on suspicion of...

Sports2 hours ago

Chelsea v Arsenal: Cole Palmer could miss Premier League match

Chelsea are ninth in the Premier League – three points off seventh place – and Palmer’s absence would be a...

International2 hours ago

Piers Morgan brands Man United a ‘Mickey Mouse club’ as Red Devils ‘hold talks with Disney over multi-million-dollar documentaries deal’ that will focus on their glory days under Sir Alex Ferguson

Piers Morgan has hit out at Manchester United following reports that the club are engaged in talks with Disney over...

Advertisement

Trending