Connect with us

Santé

Bruit au travail : quels sont ses effets ? Comment y remédier ?

Published

on

L’exposition au bruit sur notre lieu de travail est susceptible d’affecter notre santé physique et mentale. En France, le bruit est d’ailleurs reconnu comme cause de maladies professionnelles depuis 1963. Aujourd’hui, plus de trois millions de personnes y sont exposées sur leur lieu de travail dans l’Hexagone, de manière prolongée et à des niveaux potentiellement nocifs, selon le ministère du travail, du plein-emploi et de l’insertion (source 1). Surdité, stress, augmentation des accidents au travail et perte de productivité sont autant de conséquences délétères qui peuvent en découler. Mais qu’entend-on par « bruit » exactement ? À quel moment devient-il dangereux ? Et comment limiter son impact sur notre santé ? On fait le point.

Bruit au travail : qui est concerné ?

Selon une enquête Ifop publiée en octobre 2022, « le bruit et les nuisances sonores au travail perturbent plus de la moitié des actifs français, et leur intensité varie selon l’environnement de travail, l’âge, et le secteur d’activité » (source 2). Dans le détail, 16 % des actifs disent souffrir « souvent » du bruit et 35 % disent en souffrir « de temps en temps ».

Advertisement

Les secteurs d’activité les plus concernés, selon cette enquête : le commerce, incluant la réparation d’automobiles et de motocycles, les transports et l’entreposage, l’hébergement et la restauration (61 %) ; l’agriculture et l’industrie (58 %) ; le BTP et la construction (57 %) et le champ des services et de l’administration (48 %).

Contrairement aux apparences, les personnes qui travaillent dans les secteurs industriels ne sont donc pas les seules concernées par les nuisances sonores au travail. Les employé(e)s de bureau, le personnel médical (les infirmières, les techniciens de laboratoire, les ambulanciers, etc.) et les employé(e)s de la restauration peuvent être dérangé(e)s par des bruits environnementaux au même titre qu’un ouvrier qui serait dérangé par des bruits de marteau-piqueur.

Qu’est-ce qu’un bruit excessif au travail ?

Un bruit excessif au travail implique que le niveau sonore ambiant dépasse les limites acceptables et perturbe le bon déroulement des activités professionnelles. Comme le rappelle l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), « on parle de bruit lorsqu’un son ou un ensemble de sons est perçu comme gênant » (source 3). Autrement dit, le bruit peut être considéré comme une notion subjective, puisque le même son peut être agréable et utile pour certain(e)s, mais dérangeant pour d’autres à un moment T.

Advertisement

Mais le bruit peut aussi être caractérisé par son niveau et sa fréquence : « au-delà d’une certaine limite (niveau sonore très élevé), tous les sons sont gênants, voire dangereux, même les sons agréables comme la musique », souligne l’Institut. Pour rappel, le niveau de bruit (le fait qu’un son soit faible ou fort) se mesure en décibels (dB). La fréquence, elle, correspond à la hauteur du son : plus elle est élevée plus le son est aigu, et inversement, plus elle est basse, plus le son est grave. Elle est exprimée en Hertz (Hz).

D’où vient ce bruit délétère ?

Pour savoir si une situation d’exposition est potentiellement dangereuse pour la santé, on détermine le « niveau cumulé » de bruit, qui prend en compte le niveau sonore perçu par le travailleur ou la travailleuse et la durée d’exposition.

Selon les préconisations de l’Organisation mondiale de la santé, l’idéal serait de travailler dans un environnement sonore ne dépassant pas les 45 dB. Mais les sources de bruit peuvent être nombreuses – y compris dans des bureaux partagés : machines, équipements, outils, systèmes de ventilation, téléphones et ordinateurs, voix, musiques d’ambiance, etc. Sans compter que le bruit se propage facilement et potentiellement très loin… À moins de se heurter certains obstacles.

Advertisement

Le ministère du travail, du plein-emploi et de l’insertion identifie plusieurs exemples de situations à risque (source 1) :

  • une ambiance sonore bruyante, comparable à celle d’une rue à grand trafic, d’un restaurant très fréquenté ou encore au bruit d’un aspirateur, pendant la majeure partie de la journée ;
  • la nécessité d’élever la voix pour tenir une conversation à deux mètres de distance, et ce pendant un temps significatif ;
  • l’utilisation d’outils ou d’équipements motorisés bruyants pendant plus de la moitié de la journée ;
  • le fait de travailler dans une branche d’activité industrielle réputée bruyante, telle que : le bâtiment et les travaux publics, la production de béton, les industries des produits minéraux, l’industrie du bois-papier, la plasturgie, les industries agroalimentaire et textile, la métallurgie et la transformation des métaux, la construction automobile et des équipements mécaniques ;
  • l’existence de bruits occasionnés par des impacts (coups de marteau, forgeage au pilon, outils pneumatiques de démolition) ou de sources explosives (outils à cartouche explosive, détonateurs, armes à feu).

Quel est le seuil acceptable de bruit (combien de décibels) ? Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de prévention ?

Selon la directive européenne 2003/10/CE, le seuil de danger au-delà duquel des dommages peuvent survenir est estimé à 85 décibels « A » dB (A) (niveau moyen sur une journée de travail de huit heures). À partir de ce seuil, les employeurs ont l’obligation de :

  • signaler et / ou limiter l’accès aux zones bruyantes ;
  • fournir et rendre obligatoire le port de protecteurs auditifs individuels contre le bruit (PICB), comme des bouchons d’oreilles ou des casques antibruit ;
  • mettre en place un programme de mesures techniques ou d’organisation du travail visant à réduire l’exposition au bruit ;
  • instaurer, si nécessaire et après avis du médecin du travail, un suivi individuel renforcé (SIR).

On peut aussi considérer que l’exposition est préoccupante à partir d’un niveau sonore moyen de 80 dB (A) sur huit heures. Dans ce cas les employé(e) s sont fortement incité(e) s à utiliser les PICB fournis, à respecter les mesures de prévention et les formations sur le risque mises en place par leur employeur. Un examen audiométrique régulier peut aussi être réalisé sur demande des salarié(e) s ou des médecins du travail dans le cadre d’une visite médicale périodique.

Voilà pour ce qui est des seuils réglementaires, mais en réalité, une exposition à un niveau sonore équivalent à 50, 60 ou 70 dB (A) sur le long terme peut aussi avoir des conséquences sur la santé auditive – même physique au sens large – et mentale. Et le ministère du travail, du plein-emploi et de l’insertion de préciser : « d’autres paramètres influent également la nocivité des sons sur l’audition : un son aigu est plus dangereux qu’un son grave ; un son pur, composé d’une seule fréquence, est plus traumatisant qu’un son complexe ; un son impulsionnel, soudain et imprévisible, est plus dangereux qu’un son d’apparition plus progressive ».

Advertisement

Dangers : quelles peuvent être les conséquences du bruit au travail sur notre santé ?

Troubles de l’audition : de la fatigue auditive à la surdité

La conséquence la plus radicale d’une exposition au bruit est la surdité totale, qui s’installe le plus souvent progressivement, après quelques années passées à travailler dans un environnement bruyant. Mais d’autres manifestations auditives peuvent survenir avant d’en arriver là :

  • la fatigue auditive, aussi connue sous le nom de perte auditive temporaire, qui désigne une diminution temporaire de l’acuité auditive suite à une exposition à des niveaux élevés de bruit ;
  • les acouphènes, qui peuvent se manifester sous la forme de bourdonnements, de cliquetis, de grésillements ou de sifflements alors qu’il n’y a en réalité pas de bruits alentour. À noter : ils peuvent être perçus dans une oreille (acouphènes unilatéraux) ou dans les deux oreilles (acouphènes bilatéraux) ;
  • l’hyperacousie, un trouble de la perception auditive qui implique une hypersensibilité aux sons normaux de son environnement. On résume souvent cela au fait que les personnes entendent « trop » bien ;
  • le traumatisme sonore aigu (TSA), aussi connu sous le nom de choc acoustique aigu, fait référence à une lésion auditive soudaine et immédiate causée par une exposition à un bruit extrêmement fort ou à une explosion sonore. Il survient généralement suite à une explosion, à un coup de feu, à un accident industriel, à un concert bruyant, etc.

Par ailleurs, des paramètres individuels, tels que l’âge, les antécédents médicaux ou encore l’association avec certaines expositions (médicaments ou produits chimiques toxiques pour l’ouïe) peuvent aussi aggraver les risques d’atteinte auditive.

Bon à savoir : comme le rappelle l’INRS, le bruit peut provoquer des surdités chez les travailleuses enceintes, mais il pourrait également représenter un danger pour les fœtus (source 3). « En effet, au cours des 3 derniers mois de grossesse, l’oreille interne du fœtus est particulièrement sensible aux bruits riches en basses fréquences. Or, les bruits inférieurs à 250 Hz traversent facilement les barrières naturelles qui protègent le fœtus (parois abdominales et utérines, placenta et liquide amniotique) et sont donc potentiellement dangereux pour l’audition des enfants à naître », alerte l’Institut.

Advertisement

Comment savoir si l’on souffre de troubles de l’audition ?

Plusieurs signes peuvent trahir la présence de troubles de l’audition : 

  • vous avez du mal à déterminer la provenance des sons ; 
  • vous avez une sensation de plénitude, d’obstruction ou de pression dans une ou les deux oreilles ; 
  • vous avez des difficultés à entendre les sons faibles, les conversations ou les voix dans des environnements bruyants ;
  • vous avez besoin d’augmenter le volume de la télévision, de la radio ou des autres appareils audio ; 
  • vous remarquez des changements dans la qualité des sons, tels que des sons étouffés, distordus ou déformés ; 
  • vous entendez des bruits ou des sons tels que des sifflements, des bourdonnements, des grésillements ou des pulsations dans vos oreilles ou dans votre tête en l’absence de stimuli sonores externes
  • vous êtes hypersensible aux sons, même à des niveaux sonores normaux, et ils peuvent être inconfortables, douloureux ou dérangeants ; 
  • etc.

Dans ce cas consultez au plus vite un médecin généraliste qui pourra vous rediriger vers un médecin ORL pour réaliser des tests auditifs. 

Troubles cardiovasculaires, troubles du sommeil… Les autres effets physiques indirects

L’oreille est généralement le premier organe touché, mais le bruit peut aussi avoir des répercussions sur l’ensemble de notre corps. Il peut notamment être à l’origine de :

  • vertiges ;
  • pertes d’équilibre ;
  • fatigue chronique ;
  • tremblements des mains ;
  • troubles sensoriels ;
  • troubles cardiovasculaires (hypertension) ;
  • troubles digestifs ;
  • troubles du sommeil ;
  • etc.

Stress, fatigue, baisse de la concentration… Quel impact sur le bien-être au travail et la productivité ?

Advertisement

L’inconfort lié au bruit peut aussi induire une fatigue cognitive, un mal-être au travail, une irritabilité plus importante, un stress et une anxiété. Ce d’autant plus que le bruit est incontrôlable, imprévisible et / ou « chronique ». Autant de facteurs qui entament inévitablement la concentration, la mémoire, la motivation – et donc la productivité des individus.

Le bruit favorise le risque d’accidents du travail !

Le bruit favorise le risque d’accidents du travail pour plusieurs raisons, rappelle l’INRS : parce qu’il exerce un effet de masque sur les signaux d’alerte (comme celui d’un avertisseur de recul sur un véhicule), parce qu’il perturbe la communication verbale et parce qu’il détourne l’attention des travailleurs(ses). Sans compter qu’il augmente potentiellement le stress, ce qui peut accroître le risque d’erreur au travail.

Comment se protéger du bruit au travail ?

Advertisement

Du côté des entreprises, trois types de mesures peuvent être mis en place pour réduire au maximum les dangers du bruit au travail :

  • évaluer les risques d’exposition au bruit, pour bien en comprendre la nature et l’origine ;
  • réduire le bruit à la source, par exemple en encoffrant une machine trop bruyante, en instaurant des règles pour limiter la cacophonie en open space, en installant des cloisons qui entravent la réverbération ou en plaçant des imprimantes dans des salles dédiées ;
  • fournir des équipements de protection individuelle à partir de 80 dB d’exposition, comme des casques antibruit, des bouchons d’oreilles jetables ou moulés, etc.
  • mettre en œuvre un programme de réduction de l’exposition au bruit ;
  • inciter les salarié(e) s exposé(e) s à bénéficier d’examens audiométriques préventifs, voire d’un suivi individuel renforcé (SIR)
  • et sensibiliser les salarié(e)s pour les inciter à protéger au mieux leur audition.

Les mesures individuelles pour limiter l’impact du bruit au travail :

  • utilisez des bouchons d’oreilles spécialement conçus pour atténuer le bruit ;
  • portez des casques antibruit ou des écouteurs antibruit, conçus pour bloquer ou atténuer les sons indésirables ;
  • si possible, aménagez votre espace de travail avec des matériaux absorbants pour réduire la réverbération du son et essayez de vous éloigner des sources de bruit ou demandez à être déplacé(e) vers un endroit plus calme ;
  • utilisez du bruit de fond pour masquer les sons indésirables, la musique de votre choix, par exemple, ou un bruit blanc ;
  • si vous êtes exposé(e) à un bruit intense et continu, faites des pauses régulières pour permettre à vos oreilles de se reposer et de récupérer. Profitez de ces pauses pour vous éloigner de la source de bruit et vous détendre dans un endroit plus calme.

Et si le bruit au travail est un problème constant, n’hésitez pas à communiquer avec vos collègues et / ou votre employeur. Envisagez également de consulter un(e) médecin ou un(e) professionnel (le) de la santé au travail pour obtenir des conseils supplémentaires !

En vidéo : « Comment être heureux(se) au travail ? »

Etre heureux au travail
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes

Published

on

L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes
pcess609 / Getty Images/iStockphoto L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes

pcess609 / Getty Images/iStockphoto

L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes

ENVIRONNEMENT – Des objets du quotidien, invisibles et très utiles, mais aussi tellement polluants. L’UE s’est donné pour mission de verdir ses emballages et veut les rendre tous recyclables d’ici 2030. Au menu : interdire les contenants plastiques à usage unique dans la restauration, restreindre les PFAS, « polluants éternels » en contact avec les aliments et quelques dérogations âprement négociées.

Des colis aux gobelets de café, les Européens n’ont jamais autant généré de déchets d’emballages : 188,7 kg par habitant en 2021 (un bond de 32 kg en une décennie), pour un taux de recyclage de seulement 64 % (40% pour les emballages plastiques), selon Eurostat. Pour y remédier, les Vingt-Sept se fixent comme objectif de réduire de 5 % d’ici à 2030 (par rapport à 2018) leur volume de déchets d’emballages, puis de 10 % en 2035 et 15 % en 2040.

Advertisement

Surtout, tous les emballages dans l’UE devront être recyclables à partir de 2030, et effectivement recyclés de façon systématique d’ici 2035, pour encourager l’économie circulaire. Des cibles entérinées dans un texte majeur du « Pacte vert » sur lequel se sont accordés lundi soir États membres et Parlement européen.

Bye-bye flacons d’échantillon dans les hôtels, dosettes de sauces, « chips » polystyrènes…

« C’est historique : pour la première fois dans une loi, l’Europe vise une réduction de sa consommation d’emballages, quel que soit le matériau (verre, plastique, métaux…) », souligne sa rapporteure, l’eurodéputée Frédérique Ries (Renew, libéraux).

Le compromis, qui doit encore être confirmé par les Vingt-Sept et le Parlement européen, prévoit une mesure-phare : l’interdiction d’ici au 1er janvier 2030 des contenants plastiques à usage unique dans les cafés et restaurants, pour les aliments et boissons consommés sur place. Les contenants papier et carton y resteront autorisés.

Advertisement

Sont également bannis à même échéance d’autres contenants plastiques à usage unique : flacons miniatures de shampoing dans l’hôtellerie, dosettes de sauces, emballages plastiques des fruits et légumes…

Les sacs en plastique ultra-léger devront disparaître, tout comme les « chips » polystyrènes calant les produits contenus dans des boîtes ou colis.

Consignes obligatoires pour les bouteilles en plastique et canettes métalliques

Autre innovation : le texte rend obligatoire les systèmes de consigne pour les bouteilles en plastique et canettes métalliques d’ici 2029… Mais face aux inquiétudes des collectivités locales, il en exempte les États où le taux de collecte de ces déchets dépasse 80 %. En revanche, les emballages en bois – dont les boîtes de camembert – resteront exemptés de l’obligation de recyclage, faute de filière dédiée.

Comme le recyclage ne suffira pas, « nous sommes parvenus à mettre l’accent sur la promotion des emballages réutilisables pour réduire les déchets », observe l’eurodéputée socialiste Delara Burkhardt.

Advertisement

La législation fixe des niveaux contraignants de réemploi (réutilisation ou recharge possible) des emballages pour divers secteurs (e-commerce, électroménager, boissons, bière…) d’ici 2030. Le secteur viticole est exempté, comme les micro-entreprises.

Dérogations générales

Surtout, des dérogations générales ont été ménagées pour les États qui à la fois dépassent largement leurs objectifs globaux de recyclage fixés par l’UE (pour chacun des matériaux) et sont considérés « en bonne voie » en termes de politiques de « prévention des déchets ».

De quoi satisfaire l’Italie, qui défendait farouchement son modèle économique basé sur un important système de recyclage.

Les emballages à usage unique en carton ou papier ne sont pas ciblés. C’est ce que réclamaient, dans une intense campagne lobbying, les géants du fast-food et de l’industrie papetière, qui vantaient ces matériaux faciles à recycler jugés plus « écologiques » qu’un « réemploi » nécessitant plus d’eau et d’énergie.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

Acné chez l’adolescent : causes, conseils d’hygiène et traitements

Published

on

Quoi de plus banal que des boutons d’acné au moment de l’adolescence ? En France, 80 % des 12-18 ans sont concernés par l’acné. « Les adolescents des pays occidentaux développent de l’acné à partir de la puberté, lors des modifications hormonales, jusqu’à un âge parfois avancé », explique la Dre Nina Roos, dermatologue à Paris. « Mais l’apparition de boutons est variable selon le développement de l’enfant, son type de peau, ses antécédents familiaux ».

Puberté : à quel âge surviennent les premiers boutons d’acné ?

Globalement, les premières petites lésions surviennent le plus souvent vers 12-13 ans chez les deux sexes, parfois plus tôt chez les filles. « Le pic des consultations en dermatologie se situe autour de l’âge de 16-17 ans, avec des lésions plus importantes, souvent inflammatoires », précise la spécialiste.

La disparition définitive de l’acné est difficile à déterminer car un « fond » peut persister jusqu’à 30 ans chez les garçons, généralement plus tard chez les filles, qui développent ensuite une forme d’acné, dite « de l’adulte », différente de celle contractée à l’adolescence.

Advertisement

Les médecins ne disposent d’aucune solution miracle pour garantir la disparition totale de l’acné ; toutefois, une peau acnéique a tendance à s’améliorer d’elle-même après l’âge de 20 ans.

Les différents types d’acné chez l’adolescent

  • L’acné rétentionnelle se traduit par la production de comédons : des points noirs et des points blancs. C’est en général ainsi que débute l’affection ;
  • L’acné inflammatoire se caractérise par des gros boutons rouges douloureux et des kystes qui peuvent laisser des cicatrices en creux ;
  • L’acné mixte associe les comédons et les gros boutons rouges. C’est le cas le plus répandu chez l’adolescent. On parle d’acné polymorphe juvénile ;
  • L’acné conglobata est une forme d’acné sévère associant de volumineux nodules et des kystes de façon profuse ;
  • L’acné fulminante est une forme très rare où le jeune patient présente une forte fièvre, des douleurs articulaires et musculaires diffuses, une extension brutale de ses lésions, qui deviennent très inflammatoires, ulcérées, croûteuses et douloureuses. L’évolution est lente, et impacte l’état général du patient.

Consulter le plus tôt possible pour limiter l’impact psychologique

L’acné peut avoir un retentissement psychosocial important qui peut nécessiter une prise en charge spécifique spécialisée.

Advertisement

En effet, le stress émotionnel et social ordinaire de l’adolescence peut devenir encore plus difficile à surmonter en présence d’acné. Ce trouble affecte la façon dont les adolescents se sentent par rapport à eux-mêmes et peut même augmenter le risque de dépression, d’anxiété et d’isolement social. Même si cette maladie de peau est visible, les souffrances qu’elle provoque sont rarement évoquées aux parents. C’est pourquoi, il est parfois indispensable de prendre les devants si on veut aider son adolescent àse sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Il est nécessaire d’inciter les adolescents à consulter, dès l’apparition des boutons d’acné. N’oublions pas qu’ils accordent à cet âge-là une grande importance à leur image. C’est aussi le moment pour eux d’adopter de bonnes habitudes en matière d’hygiène et de santé.

Dermatologue, psychologue : quel spécialiste consulter ?

Le principal interlocuteur et thérapeute de l’acné, quelle que soit sa forme, est le dermatologue. Il est formé sur les mécanismes à l’origine de l’acné et est régulièrement avisé des avancées par la presse spécialisée, indique la Dre Nina Roos, dermatologue.

Si les médecins généralistes et les pédiatres conseillent parfois des traitements, il est rare qu’ils se hasardent dans les associations de molécules et des cosmétiques. Par ailleurs, ils ne prennent pas en charge les cicatrices. Les soins chez les esthéticiennes n’ont, quant à eux, pas leur place dans la stratégie thérapeutique de l’acné.

Advertisement

L’alimentation et l’hygiène ont-elles un impact sur l’acné ?

Contrairement à la croyance populaire, l’acné ne résulte pas de la saleté de la peau. En réalité, l’irritation par des lavages trop fréquents peut favoriser ce problème. Laver les zones affectées pas plus que deux fois par jour, avec un produit doux plutôt que du savon, est déjà un premier pas.

En ce qui concerne l’alimentation, son effet est controversé. Des études suggèrent qu’un régime pauvre en glucides, riche en céréales complètes et en légumineuses, semble améliorer l’acné chez les adolescents. Chez certaines personnes, les produits laitiers peuvent aggraver l’acné. Dans ce cas, essayez de réduire la consommation de lait de votre adolescent et observez les effets sur sa peau.

De même, les gros consommateurs de viande et de volaille, peuvent être plus susceptibles de développer l’acné par une réaction en chaîne complexe qui stimule les glandes graisseuses de la peau. Mais l’influence sur l’acné d’autres éléments diététiques comme le chocolat et les aliments frits semble plus un mythe qu’un fait.

Advertisement

Comment faire partir l’acné chez l’adolescent ?

Le plus important, indiquent les experts, consiste à trouver le bon traitement. Des remèdes en vente libre permettent d’éliminer les bactéries qui favorisent l’acné. Ils sont généralement efficaces et bien tolérés. Mais dans les cas les plus graves, l’intervention d’un professionnel de santé est préférable, pour éviter les cicatrices.

Le traitement adapté à l’acné dépend :

  • Du type des lésions que présente le patient ;
  • De son terrain génétique ;
  • Des contre-indications ou allergies ;
  • De sa tolérance aux médicaments ;
  • De la présence d’une grossesse ;
  • Et plus généralement, du mode de vie de l’adolescent à soigner.

Acné chez l’ado : quels produits sont généralement conseillés ?

Globalement, les médecins commencent par prescrire des traitements locaux. Il en existe de différents types : ceux ciblant principalement les lésions rétentionnelles (dérivés de vitamine A ou acides de fruits) et ceux ciblant les lésions inflammatoires (antibiotiques ou peroxyde de benzoyle). Dre Nina Roos

Advertisement

Que faire quand l’acné de l’adolescent est sévère ?

Lorsque l’acné est sévère dès son apparition, avec unrisque de cicatrices, ou en cas d’échec des traitements locaux, le dermatologue propose :

  • Un antibiotique de la famille des cyclines à prendre durant trois mois (associé à des soins locaux) ;
  • En cas d’échec du traitement antibiotique et des traitements locaux, de l’isotrétinoïne par voie orale, un dérivé de la vitamine A appartenant à une classe de médicaments appelés rétinoïdes. « L’isotrétinoïne stoppe l’activité des glandes sébacées qui sécrètent du sébum et sont présentes à la base de chaque poil », explique l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) (source 1). En France, plusieurs médicaments existent : Contracné, Procuta, Isotrétinoïne Acnétrait… Toutefois, l’isotrétinoïne est parfois mal tolérée.

L’isotrétinoïne, un médicament efficace mais responsable d’effets indésirables

« Des effets indésirables, dont certains peuvent être graves, sont associés à l’utilisation de ce médicament », poursuit l’ANSM. C’est pourquoi une attention particulière doit être portée tout au long du traitement, notamment sur :

  • Les troubles psychiatriques, en particulier les troubles dépressifs ;
  • Les malformations du fœtus si l’isotrétinoïne est prise pendant la grossesse (risque tératogène).

Ainsi, « toute cure d’isotrétinoïne nécessite une prescription médicale (ordonnance). On parle en effet de ‘cure’ car la durée du traitement est limitée : 4 à 6 mois le plus souvent », indique l’ANSM.

Au regard des possibles effets indésirables graves associés à un traitement par isotrétinoïne, « un suivi médical rigoureux doit être adopté, avec la réalisation d’examens biologiques et cliniques réguliers. Ce suivi médical resserré se traduit par une consultation mensuelle obligatoire pour les femmes et recommandée pour les hommes ; celle-ci peut être effectuée par le dermatologue qui a mis en place le traitement ou par un autre médecin (par exemple, le médecin traitant) ».

Advertisement

« Il est également demandé de suivre une contraception efficace et d’effectuer un test de grossesse avant la prescription d’isotrétinoïne, test à répéter mensuellement le long du traitement et 5 semaines après l’arrêt », ajoute la Haute Autorité de Santé (HAS) (source 2).

Acné juvénile : un suivi à long terme pour venir à bout des boutons

Les différents soins de l’acné sont généralement disponibles sur ordonnance. Ces traitements fonctionnent bien, mais ils doivent absolument être poursuivis sur une longue durée avec, parfois, des soins locaux en crèmes à appliquer pendant plusieurs années. Rassurez-vous : cette maladie de peau n’est pas une fatalité ! Elle peut se traiter, et il ne faut pas se décourager, même si le médecin a parfois besoin de temps pour trouver et prescrire le produit adapté.

L’acné ne se soigne pas en quelques mois : il s’agit d’une maladie chronique, évoluant par poussées, avec des phases de rémission. Lorsque ce trouble cutané apparaît, il est donc important d’être suivi par un dermatologue tous les deux ou trois mois pendant plusieurs années. Par ailleurs, l’acné se modifie au cours des années et impose de changer de type de traitement au fur et à mesure de son évolution.

Advertisement

Le jeune patient a besoin d’être soutenu, écouté et réconforté ; il ne doit pas « être lâché dans la nature » et se débrouiller seul avec son ordonnance et ses effets secondaires.

Les soins doivent être adaptés régulièrement à la réponse clinique, à la tolérance, à l’évolution de l’acné, aux autres paramètres (grossesse, pathologies en cours de traitement…), aux modifications du climat, en particulier l’été​​​​​​. Dre Nina Roos

Continue Reading

Santé

La footballeuse Sam Kerr inculpée pour outrage à caractère raciste envers un policier

Published

on

La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.
IZHAR KHAN / AFP La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.

IZHAR KHAN / AFP

La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.

INTERNATIONAL – Elle était connue pour son agressivité footballistique sur le terrain, mais pas en dehors. L’internationale australienne Sam Kerr, une des stars du football, a été inculpée d’outrage à caractère raciste sur un agent de police au Royaume-Uni, a-t-on appris ce lundi 4 mars auprès de la police britannique.

Les faits sont anciens et remontent au 30 janvier de l’année dernière à Twickenham, dans la banlieue sud-ouest de Londres, a précisé un porte-parole de la Metropolitan Police. Ils se sont produits alors qu’un agent de police intervenait en réponse à un litige sur le tarif d’une course en taxi, a-t-il poursuivi.

Advertisement

Âgée de 30 ans, Sam Kerr, qui joue au FC Chelsea, a comparu devant un tribunal de Wimbledon le 1er février dernier. La Fédération australienne de football a indiqué dans un communiqué qu’elle était « au courant de la procédure impliquant Sam Kerr au Royaume-Uni ».

Une des stars du Mondial 2023

« Puisqu’il s’agit d’une affaire judiciaire en cours, nous sommes dans l’incapacité de fournir d’autres commentaires à ce stade », a ajouté Football Australia dans un communiqué diffusé à Sydney.

Sam Kerr, dauphine de l’Espagnole Aitana Bonmati pour le Ballon d’or 2023, joue depuis la saison 2019-20 à Chelsea, où elle empile les titres : les quatre derniers championnats d’Angleterre, plus trois Coupes d’Angleterre et deux Coupes de la Ligue.

Opérée d’une grave blessure au ligament croisé antérieur d’un genou début janvier contractée lors d’un stage d’entraînement hivernal au Maroc, l’attaquante se remet de l’intervention, mais la suite de sa saison, notamment les Jeux olympiques cet été à Paris, est fortement compromise.

Advertisement

Internationale depuis l’âge de 15 ans, Sam Kerr était de l’aventure des « Matildas » lors de la Coupe du monde que co-organisaient l’Australie et la Nouvelle-Zélande l’été dernier. Après avoir sorti la France en quart de finale, elles ont buté sur l’Angleterre en demi-finale.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

leurs deux témoignages dans cette affaire

Published

on

Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).
AFP Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).

AFP

Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).

JUSTICE – C’est parole contre parole. La défense de Roman Polanski a rendez-vous ce mardi 5 mars à 13 h 30 au tribunal correctionnel de Paris, où le cinéaste est jugé pour diffamation envers la comédienne britannique Charlotte Lewis. Cette dernière, qui accuse le réalisateur du Pianiste de l’avoir violée en 1983, le poursuit pour une interview publiée en 2019, dans laquelle il démentait toute agression sexuelle et dénonçait un mensonge.

Le cinéaste de 90 ans, qui vit à Paris mais ne sera pas présent à l’audience, est accusé de viol par plusieurs femmes, dont la photographe française Valentine Monnier, qui a témoigné en 2019. Mais les faits présumés étant tous prescrits, il ne fait l’objet d’aucune poursuite en dehors de celle-ci – et de celle concernant Samantha Geimer, toujours en cours aux États-Unis, qu’il fuit depuis 1978.

Advertisement

Le HuffPost vous résume l’affaire jugée ce mardi.

• Le témoignage de Charlotte Lewis

Los Angeles, 14 mai 2010. Charlotte Lewis et son avocate américaine convoquent une conférence de presse. Face aux caméras, la comédienne de 43 ans lit un texte : « J’ai été victime de Roman Polanski. Il m’a abusée sexuellement, de la pire façon possible, lorsque je n’avais que 16 ans […] Tout ce que je veux, c’est la justice. »

Les faits présumés que dénonce Charlotte Lewis, aujourd’hui âgée de 56 ans, auraient eu lieu en 1983 à Paris. L’actrice doit y rencontrer Roman Polanski pour un rôle dans son prochain film Pirates − rôle qu’elle décrochera. Après un dîner avec une amie mannequin et le réalisateur, ce dernier les aurait invitées dans son appartement de l’avenue Montaigne. « Très vite, il a essayé de me toucher », alors que son amie est allée se coucher dans une chambre, a-t-elle raconté dans un entretien filmé pour L’Obs en décembre 2019. « Il m’a dit “Je veux que tu restes pour la nuit”. Il est devenu assez grossier, parce qu’il était évident que je n’allais pas coucher avec lui […] J’ai commencé à pleurer et il m’a donné quelque chose pour me calmer, relate-t-elle. Et après, il était sur moi… Il a pris ma tête et il a essayé de me pousser vers… Vous savez… »

Après cette prise de parole – 7 ans avant la déferlante #MeToo – des voix prennent la défense de Roman Polanski. D’anciennes déclarations de la comédienne née à Londres, publiées dans un article du tabloïd britannique News of the World en 1999, sont notamment exhumées. Elle expliquait alors sa fascination pour le cinéaste et disait vouloir « devenir sa maîtresse ». « Un tissu de mensonges », selon l’actrice, interrogée en 2021 par Le Parisien. « (Le journaliste) a reconnu que ce n’était pas les mots que j’avais prononcés », assure-t-elle à L’Obs. Stuart White, l’auteur de l’article, est cité comme témoin à l’audience par la défense du réalisateur.

C’est notamment sur cet article que s’appuie Roman Polanski lorsqu’il l’accuse, en décembre 2019 dans Paris Match, d’un « mensonge odieux ». Des mots qui ont « bouleversé » Charlotte Lewis et l’ont poussée à porter plainte pour diffamation ce qui, en droit de la presse, déclenche quasi automatiquement un renvoi devant le tribunal. « Ce sera la première fois que Roman Polanski sera jugé depuis qu’il a fui la justice américaine en 1977. Et j’espère qu’il sera condamné parce que la diffamation, c’est un viol quotidien. Roman Polanski a commis deux crimes contre moi : le viol et la diffamation », accusait-elle auprès du Parisien.

Advertisement

Contacté par Le HuffPost, l’avocat de Charlotte Lewis n’a pas souhaité faire de commentaire avant l’audience, à laquelle sa cliente assistera.

• Le témoignage de Roman Polanski

Le 11 décembre 2019, en pleine promotion pour J’accuse, Roman Polanski donne une longue interview à Paris Match, dans laquelle il s’exprime sur plusieurs affaires le concernant. Et le cinéaste a pris soin de se munir d’un dossier, fourni d’anciennes coupures de presse : des interviews de Charlotte Lewis, dont celle de News of the World, qui prouveraient, selon lui, qu’elle ment. « Voyez-vous, la première qualité d’un bon menteur, c’est une excellente mémoire. On mentionne toujours Charlotte Lewis dans la liste de mes accusatrices sans jamais relever ces contradictions », estime-t-il.

Interrogé sur l’intérêt que pourrait avoir Charlotte Lewis en l’accusant à tort, Roman Polanski fulmine : « Qu’est-ce que j’en sais ? Frustration ? Il faudrait interroger des psys, des scientifiques, des historiens, que sais-je ».

Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.
DERRICK CEYRAC, RAPH GATTI, CHRISTOPHE SIMON / AFP Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.

DERRICK CEYRAC, RAPH GATTI, CHRISTOPHE SIMON / AFP

Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.

Advertisement

Pour se défendre, le réalisateur franco-polonais s’appuie aussi sur le témoignage de Karen Smith, l’amie qui était aux côtés de Charlotte Lewis le soir des faits présumés. En 2016, elle fait d’abord une déclaration sous serment pour confirmer la version de l’actrice, disant l’avoir vue « ébouriffée, très groggy, étourdie » au lendemain de la nuit de 1983. Mais elle change de version en septembre 2022, comme le raconte Le Point, après avoir parlé avec un ami du cinéaste. « Avec ma mémoire limitée, j’ai été poussée à raconter des choses que je n’avais jamais faites […] Mon attestation a été établie pour que Charlotte récupère la garde de son fils, et pour ce seul usage », assure-t-elle désormais.

Au total, la défense du réalisateur s’appuie sur une offre de preuves de 68 pièces − dont des témoignages de l’équipe du tournage de Pirates − qui prouvent, selon son avocate, que Charlotte Lewis « ment et qu’elle est pleine de contradictions ».

« Roman Polanski est combatif, car c’est pour lui l’occasion de s’exprimer par l’intermédiaire de ses avocats », indique au HuffPost Me Delphine Meillet, qui le défend avec Me Alain Jakubowicz. Mais elle prévient : « Ce n’est pas le procès de Roman Polanski. C’est le procès des propos tenus par Roman Polanski ».

Pour ceux-là, il encourt jusqu’à 12 000 euros d’amende.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Le prix du billet pour la tour Eiffel va augmenter cet été, et on sait de combien

Published

on

La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.
Unsplash La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.

Unsplash

La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.

FRANCE – La tour Eiffel a besoin de ferraille. À cause du Covid-19 et de l’interruption brusque du tourisme pendant plusieurs mois, le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) Jean-François Martins a annoncé ce lundi 4 mars que le prix du billet pour visiter la Dame de fer allait augmenter prochainement.

« Le Covid nous a fait perdre à peu près 250 millions d’euros, c’est énorme », a affirmé Jean-François Martins sur France bleu Paris. Le manque à gagner va donc être répercuté sur les tickets avec une hausse prévue « aux alentours de 20 %, ce qui mènera le prix du billet autour de 31 euros », contre 26 euros aujourd’hui.

Advertisement

« On est en train, avec les organisations représentatives et la mairie de Paris, de caler un calendrier qui sera à l’été, avant ou après on verra le temps que prendront les négociations et l’adoption par le Conseil de Paris » de ce nouveau tarif, a-t-il précisé.

Classer la tour Eiffel aux monuments historiques, « à une condition »

Jean-François Martins a par ailleurs évoqué, lors de cet entretien, la volonté de la ministre de la Culture Rachida Dati de classer la tour Eiffel aux monuments historiques. À ce jour, la Dame de fer est inscrite, mais pas classée, ce qui signifie qu’elle ne bénéficie pas du grade le plus élevé de protection.

Le président de la Sete se dit favorable à ce classement, mais « à une condition : qu’on retrouve l’état de la tour Eiffel de 1889, c’est-à-dire sans voiture autour ». C’est justement ce que propose la maire de Paris Anne Hidalgo, éternelle rivale de la ministre de la Culture, qui veut piétonniser le pont d’Iéna situé juste à côté du monument.

Advertisement

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

vol d’un deuxième ordinateur contenant des « plans confidentiels » à Drancy, en Seine-Saint-Denis

Published

on

Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.
DIMITAR DILKOFF / AFP Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.

DIMITAR DILKOFF / AFP

Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.

JO PARIS 2024 – Deux vols en l’espace d’une semaine. Une nouvelle personne en possession d’informations confidentielles concernant l’organisation des JO de Paris 2024 a été victime d’un vol, ce vendredi 1er mars. Aux alentours de 20 heures, la voiture de la secrétaire générale de la direction de l’hôpital Avicenne de Bobigny a été cambriolée, alors qu’elle était garée sur un parking du centre commercial « Avenir » à Drancy, le temps que sa conductrice fasse une course.

Sans que cette dernière en soit témoin, le déflecteur arrière droit du véhicule a été brisé et son sac contenant son ordinateur de travail a été volé. Or l’appareil contenait des documents confidentiels, notamment les plans d’accès et les plans de circulation des JO. En effet, ces documents sont indispensables pour les secours qui devront intervenir pendant l’évènement.

Advertisement

La victime a porté plainte auprès du commissariat de Drancy qui mène depuis une enquête pour « vol avec dégradations », selon les informations conjointes d’Actu 17 et BFMTV. De son côté, le parquet de Bobigny assure que « les informations relatives aux Jo figurant dans l’ordinateur n’étaient pas confidentielles », dans le sens où elles étaient « destinées à être publiques, notamment sur les plans de circulation (logistique) de divers hôpitaux du département ».

Un homme condamné à 7 mois de prison pour un autre vol

Ce même vendredi, un homme âgé d’une vingtaine d’années a été condamné à sept mois d’emprisonnement pour avoir volé la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris alors qu’il voyageait à bord d’un train et qu’elle avait été disposée dans le coffre à bagages au-dessus de son siège. À l’intérieur se trouvaient un ordinateur et deux clés USB contenant des notes en lien avec les Jeux olympiques.

Présentée dans un premier temps comme une affaire de vol de haute importance en raison de la présence potentielle d’informations de sécurité sensibles sur les JO, cette version a depuis été écartée. En effet, la clef USB contenue dans le sac ne contenait pas de notes sur « des dispositifs de sécurité sensibles » lors des JO, avait précisé dès mercredi le parquet de Paris, contrairement à ce qu’avait déclaré l’ingénieur en question dans un premier temps. Ce vol a pour autant soulevé des inquiétudes quant à la sécurisation des JO de Paris, qui se tiendront du 26 juillet au 11 août.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

la Bouitte, le restaurant de la famille Meilleur, perd sa troisième étoile

Published

on

Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.
PHILIPPE DESMAZES / AFP Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.

PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.

GASTRONOMIE – Niché dans les Alpes, sur le domaine skiable des « Trois-vallées », le restaurant triple étoilé La Bouitte de la famille Meilleur a perdu une étoile, a annoncé ce lundi 4 mars le Guide Michelin. Le restaurant tenu par les chefs René et Maxime Meilleur, respectivement père et fils, avait décroché cette étoile en 2015, constituant une première historique pour un restaurant savoyard.

Voir cette étoile retirée est « un moment délicat », déclaré Gwendal Poullenec, directeur international des guides gastronomiques Michelin, quinze jours avant la cérémonie 2024 de remises des étoiles. « Pour certains je tiens à m’y rendre en personne, c’est ce que j’ai fait » chez la famille Meilleur, a-t-il ajouté. L’établissement aux allures de chalet enveloppant et qui se veut être « la quintessence de la convivialité en Savoie » reste pour autant associé à un hôtel cinq étoiles.

Advertisement

29 établissements révisés à la baisse

Au total, 29 établissements étoilés ont été révisés à la baisse lundi, un trois étoiles, un deux étoiles (l’Auberge du Cheval Blanc du chef Pascal Bastian, en Alsace) et 26 ayant perdu leur unique étoile, dont 12 en raison d’un changement de chef ou d’un mouvement d’équipe. En 2023, les 34 rétrogradations du Michelin avait provoqué un séisme, avec la perte de la troisième étoile pour les stars Guy Savoy à Paris et Christopher Coutanceau à La Rochelle.

Cette année, le directeur du Michelin note même une « baisse nette et sensible des établissements avec révisions à la baisse, avec pourtant un contexte remarquable en raison de difficulté de recrutement et surtout d’une année de grave inflation ».

A noter, enfin, le restaurant doublement étoilé Sur Mesure à Paris est retiré de la sélection, après le départ de son chef, Thierry Marx et la mise en place d’un nouveau projet avec une nouvelle équipe.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

L’ONU pointe les idées « délirantes et racistes » des théories du « grand remplacement »

Published

on

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.
FABRICE COFFRINI / AFP Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.

FABRICE COFFRINI / AFP

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.

INTERNATIONAL – Raciste, délirant et incitant à la violence. Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Volker Türk, a pointé du doigt ce lundi 4 mars des théories complotistes du « grand remplacement » en Europe et en Amérique du Nord, à l’occasion de son traditionnel discours dans lequel il dresse un état des lieux des droits humains. Ces théories sont « fondées sur l’idée fausse selon laquelle les juifs, les musulmans, les personnes non blanches et les migrants cherchent à “remplacer” ou supprimer les cultures et les peuples des pays », a-t-il souligné.

« Ces idées délirantes et profondément racistes ont directement influencé de nombreux auteurs de violence », a insisté Volker Türk. Cette thèse a été introduite en 2010 par l’écrivain français Renaud Camus, qui affirmait que les Français « de souche » étaient remplacés par des peuples non européens avec la complicité « des élites ». Elle est réfutée par l’essentiel des scientifiques mais connaît un grand succès dans les milieux d’extrême droite en France et ailleurs dans le monde.

Advertisement

Ainsi, l’auteur de l’attentat contre des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars 2019, qui avait fait 51 morts, avait invoqué cette théorie dans le manifeste justifiant son passage à l’acte.

Alerte sur « la guerre anti-woke »

Dans son discours, Volker Türk a aussi dénoncé « la guerre anti-woke » qui serait, à ses yeux, « avant tout une guerre menée contre l’inclusion ». « Ces idées visent à exclure les minorités raciales – en particulier les femmes issues de minorités raciales – et les personnes LGBTQ” de la pleine égalité », a-t-il souligné.

Il s’est inquiété notamment « d’une escalade des attaques contre les personnes LGBTQ” et leurs droits » dans de nombreux pays. Aux États-Unis, où se tiendra une élection présidentielle en novembre aux enjeux mondiaux, Türk appelle à s’assurer que le vote de chaque citoyen compte de la même manière et dénonce les obstacles freinant la participation au scrutin des personnes d’ascendance africaine.

Il appelle aussi nombre de pays européens à faire plus pour combattre les violences policières et la discrimination, notamment envers les Noirs. « Les données non-gouvernementales provenant des États-Unis et du Brésil continuent de faire état de niveaux disproportionnés de décès de personnes d’ascendance africaine dans le contexte des interventions policières », souligne-t-il. Les théories conspirationnistes du « grand remplacement » ont « directement influencé » des auteurs d’actes violents, a accusé lundi le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Volker Türk.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

L’IVG inscrit dans la Constitution après un vote historique du Congrès à Versailles

Published

on

DROITS DES FEMMES – Un vote et un Congrès historiques. Les parlementaires réunis à Versailles ce lundi 4 mars ont officiellement approuvé l’inscription de « l’avortement » dans la Constitution. Un changement approuvé par 780 sur les 902 parlementaires qui ont pris part au vote. 72 députés et sénateurs se sont opposés et 50 se sont abstenus. La France devient ainsi le premier pays au monde à protéger de la sorte l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Advertisement

Tout au long de l’après-midi, après un discours de la présidente de l’Assemblée Nationale, Yaël Braun-Pivet, et du Premier ministre Gabriel Attal, les représentants des différents groupes politique se sont succédé à la tribune. Outre l’émotion des discours face à un « moment historique » et « fondamental », ce rendez-vous a aussi été l’occasion d’applaudir le combat de Gisèle Halimi, et le legs historique de Simone Veil, dont le fils Jean est arrivé à Versailles avec le chef du gouvernement.

Advertisement

À la tribune, de nombreux élus et élues ont évoqué les attaques inquiétantes sur les droits des femmes en Hongrie, aux États-Unis ou encore récemment en Pologne, mais aussi le travail des associations féministes. Si des prises de paroles ont beaucoup été applaudies, celle de la députée RN Hélène Laporte a en revanche été huée. À gauche, on a notamment tenu à rappeler les rôles prépondérants de Mélanie Vogel (sénatrice EELV) et Mathilde Panot (députée LFI) pour aboutir à ce vote.

Plusieurs centaines de partisans de la réforme ont assisté au vote grâce à une retransmission sur écran géant au Trocadéro, à Paris, à l’initiative de la mairie et de la Fondation des femmes. Un « scintillement spécial » de la Tour Eiffel était même prévu au moment du vote. Quelques centaines de manifestants anti-IVG étaient également rassemblés dans l’après-midi à l’appel de la Marche pour la Vie, dans une petite rue proche du château de Versailles.

Absent du Congrès, Emmanuel Macron pourrait s’exprimer le 8 mars prochain, journée international des droits des femmes.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

un pont en construction pour le métro s’effondre, un mort et trois blessés

Published

on

Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.
LIONEL BONAVENTURE / AFP Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.

FAITS DIVRES – Ils ont dû sauter de dix mètres de haut alors que s’effondrait le viaduc en construction sur lequel ils se tenaient. Un accident sur le chantier de la troisième ligne du métro toulousain a fait ce lundi 4 mars au moins un mort et trois blessés, dont deux très graves, selon des sources concordantes.

Le drame a eu lieu en fin d’après-midi à Labège, à proximité d’un hypermarché de cette commune en proche banlieue de Toulouse qui se réjouissait d’être enfin reliée, à partir de 2028, au métro de la Ville rose.

Advertisement

Dès 17 h 05, selon le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Haute-Garonne, une cinquantaine de sapeurs-pompiers et 20 véhicules étaient sur place pour prendre en charge les victimes et sonder, par précaution, les décombres.

Chute de 10 mètres

« A priori », c’est la « rupture d’un vérin, entre deux piles du chantier du métro aérien », qui a causé la tragédie, a détaillé dans la soirée le procureur de la République Samuel Vuelta-Simon, qui s’est rendu sur place peu après les faits et dont les services ont ouvert une enquête.

Six personnes travaillaient sur cette section du pont en construction. « Quatre se trouvaient dessus au moment de l’effondrement et ont sauté » d’une hauteur de d’environ 10 mètres, a-t-il retracé. L’un d’eux est mort de ses blessures.

Advertisement

« Ce soir, c’est surtout l’émotion qui l’emporte avec le décès d’un employé. On ne s’habituera jamais à de tels accidents, de tels drames », a confié au quotidien régional la Dépêche du Midi le président du réseau des transports en commun toulousains Tisséo, Jean-Michel Lattes.

Deux blessés en urgence absolue

Parmi les trois blessés, deux se trouvent en urgence absolue et ont été hospitalisés au CHU Purpan de Toulouse, a indiqué le procureur. La quatrième victime, en urgence relative, a été prise en charge par une clinique et les deux derniers employés s’en sont sortis indemnes.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place, a indiqué dans un communiqué Tisséo, qui a par ailleurs adressé de « sincères condoléances à la famille » de la victime. « Les opérations de recherche sont en cours pour confirmer le bilan », précise encore Tisséo.

« Pas d’autres victimes recensées à cette heure. Aucun (employé, ndlr) ne manque à l’appel mais des recherches sont faites par précaution », a confirmé Jean-Michel Vuelta-Simon. « Toute la lumière doit être faite sur les causes et les circonstances exactes de ce drame », a appelé le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, présentant ses condoléances aux familles des victimes sur X.

Advertisement

« Accident grave »

L’accident a eu lieu sur une section du chantier de la future ligne C, dans une zone fermée au public, précisait en fin d’après-midi une source au sein du SDIS, excluant donc la présence de passants.

Il s’agit d’« un accident grave, de par son ampleur », expliquait cette source décrivant une scène « assez impressionnante »« une vingtaine de mètres de pont s’est effondrée ».

« Tisséo ingénierie (…) a immédiatement ouvert une cellule de crise, en lien avec l’entreprise Bouygues qui réalise les travaux du pont, pour comprendre ce qui a pu se passer, parallèlement à l’enquête de l’inspection du travail qui va se pencher sur les conditions de sécurité sur le chantier », a par ailleurs déclaré, toujours à la Dépêche, le président de Tisseo. L’inspection du travail se trouvait sur place dès lundi soir, a noté le procureur.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Rencontre ton âme sœur ici

https://www.highcpmrevenuegate.com/xbaz82pgrw?key=dedb9e02254a11c51c4e72640034c775
Advertisement

Derniers Articles

International17 mins ago

Coast-to-coast Super Tuesday elections set to kick off Biden and Trump rematch

President Joe Biden and former President Donald Trump are poised to move much closer to winning their party’s nominations during...

Afrique19 mins ago

Coulibaly Issa Malick (PPA-CI) : “La liste électorale n’est pas fiable”

Depuis la ville de Korhogo, Coulibaly Israël Malick, Inspecteur général du PPA-CI, a vivement critiqué l’actuel liste électorale. C’était lors...

Sports21 mins ago

Aston Villa report £119.6m loss for 2022-23 season

Aston Villa finished seventh in the Premier League last season after coming 14th in 2021-22 Aston Villa have reported a...

International22 mins ago

Meet the new Arsenal: Not too emotional like their manager, powered by the pain of last season’s collapse – and proving Gary Neville’s prophecy right. IAN LADYMAN writes on a team who nobody is laughing at now

Sheffield United suffered a 6-0 thumping at the hands of a rampant Arsenal side  Mikel Arteta’s players have bolstered title...

France25 mins ago

Max Boublil : son drôle de secret pour préserver son couple avec sa compagne, la journaliste Virginie Benarroch : Femme Actuelle Le MAG

Du haut de ses 44 ans, Max Boublil est un éternel adolescent. Il ne rate jamais l’occasion de blaguer sur...

France26 mins ago

Le gouvernement encadre l’islamisme et le repli communautaire dans le sport

Pour lutter contre l’islamisme et le repli communautaire dans le sport, le gouvernement lance la création d’une nouvelle «cellule nationale»...

Santé45 mins ago

L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes

pcess609 / Getty Images/iStockphoto L’UE va interdire ces emballages plastiques d’ici 2030, des dosettes de sauces, aux « chips » polystyrènes pcess609...

Société54 mins ago

Insurer CEO Warns Limits on Cancellations Will Deter Carriers From Florida Market

The top of two property insurance coverage corporations set to enter the Florida market this 12 months is warning state...

Divertissements55 mins ago

Les nouveaux jalons et récompenses du tournoi Sprint Safari dans Monopoly Go

Tous les nouveaux jalons et récompenses + astuce du tournoi Sprint Safari (Safari sprint) Evénement dispo du 04 mars 2024 au...

International1 hour ago

Filmmaker Polanski goes on trial in France on defamation charges

Veteran Franco-Polish filmmaker Roman Polanski goes on trial in France on Tuesday over allegations he defamed a British actress who...

Sports1 hour ago

Kylian Mbappe: Can PSG afford to leave out striker before expected Real Madrid move?

Kylian Mbappe watched PSG’s second half against Monaco at the weekend from the stands with his mother after being substituted...

International1 hour ago

Celebrity Big Brother is BACK! Sharon Osbourne enters as a surprise guest star, Louis Walsh prepares to bring the X Factor and Ekin-Su Culculoglu ups the glam as the full lineup is finally REVEALED after weeks of rumours

Celebrity Big Brother is back on screens.  The reality show is returning six years after its last broadcast, in the...

France1 hour ago

Comment désactiver les Shorts (pubs) sur YouTube ? : Femme Actuelle Le MAG

Conçus comme la réponse de YouTube au succès mondial du phénomène TikTok, les Youtube Shorts sont des vidéos courtes formatées...

France1 hour ago

on a vu le biopic sur Maurice Ravel avec Raphaël Personnaz

En se penchant sur la personnalité complexe du compositeur Maurice Ravel, Anne Fontaine revient sur la genèse d’un chef d’œuvre...

Santé2 hours ago

Acné chez l’adolescent : causes, conseils d’hygiène et traitements

Quoi de plus banal que des boutons d’acné au moment de l’adolescence ? En France, 80 % des 12-18 ans sont concernés par...

Société2 hours ago

52 Md$ de capitalisation, les memecoins s’envolent !

7h00 ▪4min de lecture ▪ parLuc Jose A. Actuellement, le marché des cryptos est en pleine ébullition. Les 20 premières cryptos...

Divertissements2 hours ago

Dés gratuits Monopoly GO du 05 mars 2024

Retrouvez ici tous les liens Monopoly go du 5 mars 2024 pour récupérer tous les dés gratuitement et ainsi pouvoir...

Santé2 hours ago

La footballeuse Sam Kerr inculpée pour outrage à caractère raciste envers un policier

IZHAR KHAN / AFP La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste,...

Sports2 hours ago

Sam Kerr: Chelsea striker pleads not guilty to racially aggravated offence

Kerr has scored 99 goals in 128 games for Chelsea Chelsea striker Sam Kerr is set to face trial after...

International2 hours ago

Extraterrestrials could be stuck on their exo-planet ‘home world’ due to ‘physical limitations,’ study claims – is this why we haven’t found aliens?

‘Where is everyone?’ It’s the famous question about aliens, echoing out to our quiet galactic neighbors after Manhattan Project physicist...

Advertisement

Trending