Connect with us

Société

Faut-il fuir de Binance ?

Published

on

En 2017, un exchange offshore a fait irruption sur la scène crypto. Se hissant rapidement au rang d’acteur incontournable au sein de l’industrie crypto, Binance montre pourtant aujourd’hui des signes de faiblesses. Certains éléments douteux liés à la centralisation du BNB et les actions récentes en justice intentées par la CFTC pourraient bien conduire à l’effondrement du colosse aux pieds d’argiles. Alors faut-il prendre la poudre d’escampette pour éviter un scénario à la FTX ?

CZ tenant un drapeau de Binance, au bord d'une falaise

Binance : une ICO très lucrative

L’origine de la prospérité de Binance remonte à 2017, au milieu du boom des Initial Coin Offering (ICO). Les ICO ont été célébrées comme une nouvelle méthode de collecte de fonds qui permettait aux projets de lever des capitaux en émettant et en vendant leurs propres jetons aux investisseurs.

Avec le recul, les ICO sont aujourd’hui synonymes de fraude, car la majorité d’entre elles se sont avérées n’être rien de plus que des escroqueries flagrantes.

La légende veut que CZ ait entendu parler des ICO pour la première fois durant l’été 2017. Voyant là une occasion facile de lever des fonds pour son exchange, il s’est empressé de lancer son propre jeton, qu’il a baptisé BNB. En trois jours à peine, le livre blanc de BNB a été rédigé. Neuf jours plus tard, l’ICO de BNB débutait. En l’espace d’une semaine, CZ a levé sans difficulté 15 millions de dollars.

Binance a émis au total 200 millions de tokens BNB. Comme pour la plupart des ICO de l’époque, l’équipe fondatrice a reçu 40 % des tokens pour les développements futurs et les efforts de marketing.

Advertisement

Le BNB : une “security” ?

Dans le livre blanc, il est indiqué que l’objectif de la levée de fonds est de financer les investissements de la société pour qu’elle devienne un exchange crypto de classe mondiale. Les investisseurs des jetons BNB les ont achetés en anticipant qu’ils prendraient de la valeur au fur et à mesure que Binance se développerait, et en raison de la tokenomics autour du jeton lui-même.

  • Les détenteurs de jetons BNB ont bénéficié d’une réduction sur les frais de la plateforme.
  • Chaque trimestre, Binance utilisait 20 % de ses bénéfices pour racheter des BNB et les brûler, réduisant ainsi l’offre de jetons.
  • Les BNB seraient utilisés pour payer les frais de la future plateforme décentralisée de Binance, la Binance Chain, une fois qu’elle serait construite.

Lorsque Binance a émis des BNB, des régulateurs ont commencé à se poser des questions, car pour de nombreux acteurs du marché, cela ressemblait beaucoup à une valeur mobilière telle que définie par le test de Howey.

Le test de Howey est utilisé pour déterminer si un produit financier peut être considéré comme un contrat d’investissement et donc comme une valeur mobilière en vertu des lois fédérales sur le sujet.

Le BNB face au test de Howey

Ces réglementations imposent des obligations d’enregistrement et de divulgation auprès de la SEC. Malgré la ressemblance frappante du BNB avec une valeur mobilière, Binance s’est abstenue de prendre l’une ou l’autre de ces mesures nécessaires. Au lieu de cela, elle a procédé à l’émission du jeton et s’est lancée dans la course sans se soucier du régulateur.

Lorsqu’on a demandé à CZ, lors d’un podcast en 2018, si le BNB était une valeur mobilière, voici ce qu’il a répondu.

“Non. En fait, il ne s’agit pas d’un token d’entreprise. Pour l’instant, le token vit sur la blockchain Ethereum, mais très bientôt, nous aurons notre propre blockchain qui est également une plateforme décentralisée. Nous sommes les émetteurs. Les gens l’ont acheté et le token s’est diffusé. Nous en détenons un grand nombre, mais nous ne pourrons plus l’émettre. Nous n’avons donc plus beaucoup de contrôle sur le jeton. Ce que nous pourrions contrôler, puisque nous sommes les très gros détenteurs du token, c’est que nous sommes financièrement incités à augmenter la valeur de la pièce. Nous sommes très encouragés à le faire. Nous ne promettons pas de rendement. Mais nous travaillons dur pour augmenter la valeur du BNB ». CZ

Advertisement

Les mensonges de CZ au sujet du BNB

Cette déclaration de CZ est quasiment mensongère. Le fondateur de Binance y explique que même si Binance a émis les jetons, il ne s’agit pas d’un jeton d’entreprise car celui-ci « vit sur la blockchain qui est également décentralisée ». Il poursuit en disant qu’étant donné la distribution des jetons, Binance n’a aucun contrôle.

CZ

Il est donc probable que Binance ait été financé par l’émission d’un titre non enregistré (BNB), mais envisageons la possibilité que CZ ait raison. Supposons que l’existence de la BNB sur une blockchain décentralisée et sa distribution parmi les détenteurs la rendent incontrôlable. Mais est-ce vraiment exact ?

La blockchain très centralisée de Binance

Initialement, Binance a émis le BNB en tant que jeton ERC-20 sur la blockchain Ethereum. Cependant, en 2019, Binance a lancé sa propre blockchain rivale, baptisée Binance Chain. Selon Binance, la principale motivation pour lancer sa propre blockchain était de créer une blockchain spécialement conçue pour la vitesse et la scalabilité. Ethereum est tristement célèbre pour sa lenteur et sa congestion pendant les périodes de fort volume. Binance voulait y remédier. Le problème est qu’il existe des compromis inhérents à la conception d’une blockchain. C’est ce que l’on appelle communément le « trilemme de la blockchain ».

Cependant, en 2019, Binance a lancé sa propre blockchain rivale, baptisée Binance Chain. Selon Binance, la principale motivation pour lancer sa propre blockchain était de créer une blockchain spécialement conçue pour la vitesse et la scalabilité. Ethereum est tristement célèbre pour sa lenteur et sa congestion pendant les périodes de fort volume. Binance voulait y remédier. Le problème est qu’il existe des compromis inhérents à la conception d’une blockchain. C’est ce que l’on appelle communément le « trilemme de la blockchain ».

Fonctionnement de la Binance Chain, Messari

Binance a le contrôle

Dans le cas de Binance Chain, Binance a clairement cherché à construire une blockchain scalable et, ce faisant, a sacrifié la décentralisation et la sécurité. L’objectif déclaré de Binance était de décentraliser progressivement Binance Chain au fur et à mesure que de nouveaux validateurs rejoignaient le réseau et que l’écosystème se développait. La forte centralisation initiale devait être temporaire pendant la phase de lancement du produit.

En septembre 2020, le BNB, désormais principalement sur la Binance Chain, a alimenté le lancement de la Binance Smart Chain (BSC), et la Binance Chain a été rebaptisée Beacon Chain. La Beacon Chain est utilisée pour les plateformes de gouvernance et de prise de décision, et la BSC est utilisée pour les fonctionnalités des contrats intelligents et la création d’applications décentralisées. En février 2022, les deux chaînes se sont réunies pour former la BNB Chain, qui se compose de la BNB Beacon Chain et de la BNB Smart Chain.

Le Proof of Staked Authority (PoSA)

Tout d’abord, la BNB Chain utilise un mécanisme de consensus appelé Proof of Staked Authority (PoSA) pour la validation des transactions et la gouvernance du réseau.

Advertisement

Dans ce système, un validateur doit se soumettre à un processus strict de vérification par Binance avant d’être autorisé à valider des transactions et à générer de nouveaux blocs. Une fois approuvés, les utilisateurs peuvent déléguer leurs jetons BNB à ces validateurs, qui partagent ensuite les récompenses des blocs.

Dans les protocoles Proof-of-Stake, les utilisateurs peuvent miser leurs jetons et devenir des validateurs, influençant ainsi la gouvernance du protocole. Mais avec le mécanisme de consensus de Binance, c’est une société centralisée, Binance, qui autorise les validateurs. Il faut donc obtenir l’autorisation de Binance pour accéder à l’ensemble des validateurs de la chaîne, ce qui est loin d’être un système sans autorisation.

Combien y a-t-il de validateurs de la BNB Smart Chain aujourd’hui ?

Il n’y a que 21 validateurs de chaîne BNB actifs. Pire encore, la plupart des validateurs de l’écosystème de la BNB Chain sont soit directement gérés par Binance, soit entretiennent des relations étroites ou des partenariats avec l’entreprise.

Décentralisation, on nous avait dit…

Advertisement

Binance et FTX : du pareil au même ?

Au cœur du fiasco de FTX se trouve l’émission de son propre jeton, FTT, qui a permis à l’entreprise de gonfler son bilan. En contrôlant la liquidité du jeton FTT sur l’exchange, FTX a pu en gonfler le prix à des niveaux astronomiques, ce qui a fait monter en flèche la valorisation de l’entreprise. Cela a attiré des fonds supplémentaires de la part de capital-risqueurs, permettant à FTX de se développer et d’accroître son influence. La société a même utilisé les jetons FTT comme garantie pour des prêts afin d’acquérir des dollars, qui ont ensuite été dépensés pour divers investissements allant des startups cryptos aux propriétés en bord de mer aux Bahamas.

Binance a suivi un chemin similaire, offrant son propre jeton d’échange (BNB), avec plus de 40% de l’offre allouée à l’équipe fondatrice. En examinant la stratégie de Binance au fil du temps, il devient évident que la plupart des actions sont centrées sur l’augmentation du prix du BNB. Cela est logique puisque Binance est le plus grand détenteur du jeton.

Comparaison entre FTX et Binance

Il faut pumper le BNB à tout prix !

Par conséquent, Binance apporte activement de la valeur au BNB par le biais de cas d’utilisation, d’incitations et de mises en œuvre stratégiques. Les utilisateurs bénéficient de remises sur les frais de transaction lorsqu’ils utilisent le BNB, le jeton est aussi utilisé comme gaz sur la chaîne BNB et les utilisateurs peuvent miser sur le BNB pour obtenir un rendement sur la plateforme.

La méthode la plus flagrante employée par Binance pour stimuler le prix du BNB est son programme de burn. Dans le livre blanc de l’ICO, il est indiqué : « Chaque trimestre, nous utiliserons 20% de nos bénéfices pour racheter des BNB et les détruire jusqu’à ce que nous rachetions 50% de tous les BNB. » Dans une interview en 2018, CZ a déclaré : « Ce mécanisme de burn est similaire à un dividende, mais au lieu d’envoyer de l’argent, nous détruisons les pièces que nous avons. »

L’audit douteux de Binance

À la suite de l’effondrement de FTX, Binance a fait l’objet d’un examen minutieux et a demandé un audit indépendant pour s’assurer que tous les fonds des utilisateurs étaient en sécurité sur l’exchange. Lors d’une interview désormais célèbre sur CNBC, le présentateur a demandé à CZ si Binance pourrait faire face à une demande de retrait de 2,1 milliards de dollars.

CZ a esquivé la question en répondant : « Nous sommes financièrement à l’aise. Nous laisserons les avocats s’en occuper. Nous sommes financièrement solides. » Ce qui a suivi n’a pas été un audit indépendant complet comme cela avait été demandé, mais plutôt un rapport sur la preuve des réserves du cabinet d’audit de Binance, Mazar’s Group, qui a donné un aperçu incomplet du bilan de la société. Mazar’s Group a finalement supprimé la preuve des réserves de Binance de son site web et a ensuite suspendu toutes ses activités avec les sociétés de cryptos.

Advertisement

Tout comme FTX, cela crée un conflit d’intérêts et nous amène à nous demander si Binance n’a pas agi pour manipuler le prix de la BNB au profit de ses propres activités. Les similitudes dans l’évolution des prix de la BNB et du FTT ont certainement de quoi susciter l’inquiétude.

Midjourney

Binance : une prospérité fondée sur les shitcoins

Lorsque Binance a fait irruption en 2017, la plateforme a attiré de nouveaux utilisateurs à un rythme étonnant. L’une des stratégies utilisées par Binance pour se différencier de ses concurrents consiste à offrir une visibilité à une grande variété de cryptos. Binance a répertorié tous les shitcoins possibles et imaginables.

Si un utilisateur souhaite acheter un jeton obscur, il y a de fortes chances qu’il puisse le trouver sur Binance. En fin d’année 2018, Binance répertoriait 151 pièces. Pour mettre cela en perspective, à la fin de 2018, Coinbase avait 9 cryptos listés. Cela a conduit à de nombreuses accusations selon lesquelles Binance n’avait pas de politiques et de procédures internes en place pour vérifier si un jeton était une escroquerie.

Le point à retenir est que Binance a une incitation à inscrire autant de jetons que possible pour percevoir des frais et générer des revenus, indépendamment de la légitimité des jetons.

Le siège imaginaire

L’un des facteurs essentiels qui a permis à Binance de devenir le premier exchange crypto au monde a été sa capacité à échapper aux régulateurs en n’établissant pas de siège fixe dans une juridiction spécifique. Initialement, Binance était basée en Chine, mais elle a déplacé ses serveurs au Japon peu de temps avant que la Chine ne prenne des mesures de répression à l’encontre des plateformes cryptos.

Les régulateurs japonais ont alors émis un avertissement à Binance, indiquant qu’elle opérait sans licence, ce qui a incité Binance à déménager à Malte en 2018. En février 2020, les régulateurs financiers de Malte ont précisé dans un communiqué que Binance n’avait pas de licence pour opérer dans le pays. La localisation précise des activités de Binance reste aujourd’hui incertaine. Une société holding est située dans les îles Caïmans, et au moins 73 entités contrôlées par CZ existent dans le monde, mais il refuse de divulguer quelle entité est responsable de l’exchange principal.

Advertisement

Ce non-respect des lois financières est au cœur de la récente action en justice intentée par la CFTC contre Binance aux États-Unis. Dans cette plainte, la CFTC explique comment Binance a délibérément échappé à la réglementation américaine en dissimulant l’emplacement de son siège social.

Si la justice reconnaît Binance coupable, elle pourrait imposer à l’entreprise une amende de plusieurs milliards de dollars. On demanderait probablement aussi à l’entreprise de rompre définitivement tout lien avec les marchés financiers américains.Bien que Binance n’ait pas encore été formellement accusée de fraude, il est difficile d’ignorer les nombreux signaux d’alarme et les similitudes frappantes avec la chute de FTX. Si vous avez encore des fonds sur Binance, les signes avant-coureurs sont indéniables. Not your keys, not your coins.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Satosh avatar

Satosh

Chaque jour, j’essaie d’enrichir mes connaissances sur cette révolution qui permettra à l’humanité d’avancer dans sa conquête de liberté.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Société

Nayib Bukele, le président pro-bitcoin du Salvador démissionne

Published

on


18h30 ▪
4
min de lecture ▪ par
Luc Jose A.

Nayib Bukele a officialisé sa décision de quitter son poste de président du Salvador. En trigger, la volonté du dirigeant pro-bitcoin de se focaliser sur sa réélection à ce poste alors que des élections générales doivent avoir lieu dans le pays d’Amérique latine en 2024.

Une pièce de bitcoin, le drapeau de l'Argentine et une photo de Nayib Bukele

La démission de Nayib Bukele, une stratégie politique

Au Salvador, le prédisent Nayib Bukele, l’initiateur de la réforme ayant conduit à la reconnaissance du bitcoin en tant que devise légale, a quitté ses fonctions présidentielles. Le dirigeant a annoncé la nouvelle, vendredi 1er décembre.

Le dirigeant a expliqué les raisons qui sous-tendent cette décision. Il s’agit fondamentalement d’une stratégie politique axée sur les prochaines élections générales devant intervenir au Salvador en 2024.

C’est en fait un choix devant permettre au partisan du bitcoin de se concentrer sur sa campagne de réélection au poste de président du Salvador. Un poste dont Claudia Rodríguez de Guevara, peu connu de la grande masse jusqu’ici, assura l’intérim.

Advertisement

Cette dernière est officiellement entrée dans l’histoire politique du Salvador en devenant la première à diriger le pays. Ce, après que l’Assemblée nationale du pays a acté sa désignation à ce poste par 67 voix contre 11.

Nayib Bukele, le président du Salvador quitte ses fonctions

Nayib Bukele, un dirigeant pro-bitcoin et au parcours atypique ?

Il est intéressant de faire un retour sur le parcours politique de Nayib Bukele. Il start en 2019 alors que le dirigeant s’est fait remarquer pour ses initiatives visant à réduire le taux d’murder au Salvador, l’un des plus élevés au monde à l’époque.

Même si une réduction notable du taux d’murder liée à la guerre des gangs est observée sous son mandat, le Salvador essuie des critiques. Les efforts du pays pour endiguer les activités des gangs sont fustigés, parce que peu protecteurs des droits de la personne.

Malgré cela, le dirigeant semble jouir d’une certaine popularité liée à sa place favorable aux cryptos. Une posture apparue au grand jour en 2021 lorsqu’il a plaidé pour l’adoption du bitcoin comme monnaie légale. Ce, en promouvant dans la foulée le mining de bitcoin avec des initiatives comme les Volcano Bonds et la fameuse Bitcoin Metropolis.

Il faut signaler que, quoique stratégique, la démission de Nayib Bukele ne semble pas faire l’unanimité. À tout le moins, elle suscite des discussions. Certains exprimant leurs inquiétudes quant à l’exercice des responsabilités présidentielles par quelqu’un qui n’a pas reçu de mandat direct de l’électorat. Encore que rien ne garantit un retour de Bukele aux affaires. Qu’adviendrait-il alors de la politique crypto du Salvador si ce dernier n’était pas réélu ? La query mérite réflexion.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Luc Jose A. avatar

Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d’une certification advisor blockchain délivrée par Alyra, j’ai rejoint l’aventure Cointribune en 2019.
Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l’économie, j’ai pris l’engagement de sensibiliser et d’informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu’elle offre. Je m’efforce chaque jour de fournir une analyse goal de l’actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières improvements technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

function launch_google_analytics() {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD’);
document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘anonymize_ip’: true});
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘link_attribution’: true});
gtag(‘consent’, ‘default’, {
‘ad_storage’: ‘denied’,
‘analytics_storage’: ‘denied’
}); }

function launch_linkedin_pixel() {
_linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || [];
window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id);
(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; var b = document.createElement(‘script’); b.type=”text/javascript”;b.async = true; b.src=”https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js”; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() {
if (typeof window.clarity !== ‘undefined’) {
window.clarity(“consent”);
}
}

function launch_loyalty_program_1world() {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.allow();
}
}

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=”+l:”‘;j.async=true;j.src=”https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id=”+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})
(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-KCC4DFK’); document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, function() );
void 0 === window._axcb && (window._axcb = []);
window._axcb.push((axeptio) => {
axeptio.on(“cookies:complete”, (choices) => {
if (choices.google_analytics) {
launch_google_analytics();
}
if (choices.facebook_pixel) {
launch_facebook_pixel();
}
if (choices.Linkedin) {
launch_linkedin_pixel();
}
if (choices.clarity) {
launch_microsoft_clarity();
}
if (choices.loyalty_program) {
launch_loyalty_program_1world();
} else {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
}
});
});
window.axeptioSettings = {
clientId: ’60df16cf7559213aac28972d’,
cookiesVersion: ‘FR’,
};
document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, () => {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js’);
document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search);
if (urlParams.has(‘logged-out’) && urlParams.get(‘logged-out’) === ‘1’) {
const checkFunctionExist = setInterval(() => {
if (typeof window.logout1WO === ‘function’) {
setTimeout(window.logout1WO, 500);
clearInterval(checkFunctionExist);
}
}, 100);
}
});

Advertisement
Continue Reading

Société

Shibarium réalise un ATH en terme de transactions

Published

on


21h15 ▪
3
min de lecture ▪ par
Mikaia A.

Shibarium fait parler de lui à nouveau. À voir les récentes statistiques, la blockchain layer 2 Ethereum de Shiba Inu a enregistré un nouveau file de transactions. La ShibArmy s’enflamme.

Vecteur de développement, logos de Shiba Inu et du Shibarium

Un ATH de transactions sur Shibarium

Shibarium n’a pas fait beaucoup d’heureux le jour de son lancement, le 16 aout, et encore moins le jour de sa réactivation. Mais au fur et à mesure de son avancement, ce réseau de seconde couche de Shiba Inu arrive à créer la shock. En septembre par exemple, Shibarium a vu plus de 1,25 million d’adresses de pockets crypto.

« Les transactions de Shibarium atteignent de nouveaux sommets à 5,1M DT.

Augmentation du trafic, flambée des prix de gaz, et plus de combustion – la dynamique arrive lentement mais sûrement.

Advertisement

$BONE X $SHIB »

D’après U°At the moment, Shibarium a de nouveau explosé les compteurs. Cette fois-ci, c’est au niveau du nombre de transactions que ce L2 Ethereum de Shiba Inu a fait parler de lui. En effet, le réseau a récemment enregistré au complete plus de 12 hundreds of thousands de transactions le 1er décembre.

Voici quelques chiffres prélevés sur Shibariumscan :

  • 5,11 hundreds of thousands de transactions quotidiennes pour la même date ;
  • et 12 098 567 transactions jusqu’à ce jour.

Certes, en début de semaine, Shibarium a franchi le level de résistance de 700 000 transactions par jour, mais cette dernière efficiency annonce une nouvelle ère.

Pour ce qui est des motivations de ces pics de transactions, certains analystes estiment qu’on begin à redécouvrir Shibarium. Et la communauté Shiba n’hésite plus à en parler by way of les réseaux sociaux, avec des statistiques alléchantes à l’appui.

Notons par ailleurs que ce regain d’intérêt pour Shibarium lui permettra de gagner quelques factors supplémentaires par rapport à ses concurrents L2 (Base de Coinbase, opBNB de Binance, zkEVM de Polygon…). Ces options de seconde couche ne manqueront pas de faire évoluer Ethereum, notamment dans sa capacité à traiter rapidement les transactions.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Mikaia A. avatar

Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque selected

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

function launch_google_analytics() {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD’);
document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘anonymize_ip’: true});
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘link_attribution’: true});
gtag(‘consent’, ‘default’, {
‘ad_storage’: ‘denied’,
‘analytics_storage’: ‘denied’
}); }

function launch_linkedin_pixel() {
_linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || [];
window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id);
(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; var b = document.createElement(‘script’); b.type=”text/javascript”;b.async = true; b.src=”https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js”; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() {
if (typeof window.clarity !== ‘undefined’) {
window.clarity(“consent”);
}
}

function launch_loyalty_program_1world() {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.allow();
}
}

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=”+l:”‘;j.async=true;j.src=”https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id=”+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})
(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-KCC4DFK’); document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, function() );
void 0 === window._axcb && (window._axcb = []);
window._axcb.push((axeptio) => {
axeptio.on(“cookies:complete”, (choices) => {
if (choices.google_analytics) {
launch_google_analytics();
}
if (choices.facebook_pixel) {
launch_facebook_pixel();
}
if (choices.Linkedin) {
launch_linkedin_pixel();
}
if (choices.clarity) {
launch_microsoft_clarity();
}
if (choices.loyalty_program) {
launch_loyalty_program_1world();
} else {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
}
});
});
window.axeptioSettings = {
clientId: ’60df16cf7559213aac28972d’,
cookiesVersion: ‘FR’,
};
document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, () => {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js’);
document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search);
if (urlParams.has(‘logged-out’) && urlParams.get(‘logged-out’) === ‘1’) {
const checkFunctionExist = setInterval(() => {
if (typeof window.logout1WO === ‘function’) {
setTimeout(window.logout1WO, 500);
clearInterval(checkFunctionExist);
}
}, 100);
}
});

Advertisement
Continue Reading

Société

Bitcoin ETF – Feu vert en janvier ?

Published

on


20h00 ▪
4
min de lecture ▪ par
Nicolas T.

Les possibilities d’une approbation huge des ETF Bitcoin en janvier s’épaississent. C’est l’avis de l’analyste James Sayffart.

Bitcoin ETF

Bitcoin ETF pour janvier ?

Les modifications conséquentes des demandes d’ETF Bitcoin par Ark et 21Shares suggèrent fortement que des conversations constructives ont lieu avec la SEC. Dit autrement, il n’est plus query de savoir si la SEC validera ces ETF, mais quand.

Les documentations des ETF de Ark et 21Shares contiennent désormais plus de contexte et davantage de descriptions des risques pour les investisseurs. Le file d’Ark s’est récemment étoffé de cinq pages d’informations supplémentaires.

Pour l’professional en ETF James Sayffart, ces conversations interviennent lorsque le feu vert est imminent…

Advertisement

« Nous pensons que la probabilité que l’ETF proposé par Ark soit approuvé avant le 10 janvier 2024 est de 90 % », a-t-il déclaré il y a déjà quelques semaines.

Le 10 janvier est la dernière deadline pour le premier ETF étant le plus en avance. Il s’agit de celui d’Ark, le fonds d’investissement chapeauté par Cathie Wooden.

Voici la liste des ETF en piste et les « deadline » avant lesquelles la SEC devra se prononcer :

-Ishare (BlackRock) : 15 janvier
-Bitwise : 14 janvier
-VanEck : 15 janvier
-WisdomTree : 15 janvier
-Invesco :15 janvier
-Smart Origin (Constancy) : 15 janvier
-Valkyrie :17 janvier
-World X :19 février
-Hashdex : 01 janvier
-Franklin : 31 mars

« Deadline » entre guillemets, automobile, à vrai dire, la SEC pourrait de nouveau tout reporter une dernière fois. Il faudra alors attendre le mois de mars, soit juste avant le halving…

Pour James Sayffart, le fait que la SEC ait reporté de manière expéditive le file du fonds Franklin Templeton est peut-être le signe qu’elle s’apprête à valider tous les ETF en même temps au mois de janvier.

Advertisement

L’ETF serait une bonne nouvelle vu que tous ces fonds gèrent collectivement près de 20 000 milliards de {dollars}. Il suffirait qu’ils persuadent leurs shoppers d’investir 1 % de leurs fonds pour que le bitcoin enfonce allègrement les 100 000 $.

Le Bull Run de 2024

Quoi que la SEC décide de faire, d’autres planètes s’alignent en faveur du bitcoin.

La première bonne nouvelle est tombée en septembre lorsque le FASB (Monetary Accounting Requirements Board) a mis à jour ses règles comptables pour permettre aux sociétés de déclarer leurs bitcoins à leur juste valeur (« Honest worth accounting »).

Actuellement, seul la dépréciation des bitcoins est comptabilisée dans les bilans des sociétés. Les moins-values apparaissent dans le bilan, mais pas les plus-values ! Cette évolution comptable est donc cruciale pour inciter les multinationales à placer leur trésorerie en bitcoins.

La nouvelle règle entrera en vigueur en décembre 2024. Le FASB a toutefois convenu que les multinationales auront la possibilité de les appliquer plus tôt.

Advertisement

Par ailleurs, n’oublions pas que le halving approche à grands pas. En avril, le nombre de bitcoins créés toutes les 10 minutes passera à 3.125 BTC contre 6.25 BTC au cours des quatre années précédentes.

Le bitcoin sera alors officiellement beaucoup plus uncommon que l’or. La méthode la plus populaire pour calculer cette rareté s’appelle S2F (Inventory to Movement).

Il s’agit du nombre d’années nécessaires pour doubler un inventory (d’or ou de bitcoins) en fonction de sa manufacturing annuelle. On l’obtient en divisant la quantité totale existante par la manufacturing annuelle.

Ce ratio est de 60 pour l’or. Il faut donc 60 ans pour doubler le inventory d’or au rythme d’extraction actuel.

Le ratio du bitcoin est similaire (59), mais passera à 119 en mai prochain. L’or et le bitcoin ne boxeront plus du tout dans la même catégorie.

Advertisement

ETF, halving et normes comptables seront les trois catalyseurs des nouveaux plus hauts que le bitcoin pourrait bien marquer l’année prochaine.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Nicolas T. avatar

Nicolas T.

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Advertisement

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Continue Reading

Société

Nayib Bukele, le président pro-bitcoin du Salvador démissionne

Published

on


18h30 ▪
4
min de lecture ▪ par
Luc Jose A.

Nayib Bukele a officialisé sa décision de quitter son poste de président du Salvador. En trigger, la volonté du dirigeant pro-bitcoin de se focaliser sur sa réélection à ce poste alors que des élections générales doivent avoir lieu dans le pays d’Amérique latine en 2024.

Une pièce de bitcoin, le drapeau de l'Argentine et une photo de Nayib Bukele

La démission de Nayib Bukele, une stratégie politique

Au Salvador, le prédisent Nayib Bukele, l’initiateur de la réforme ayant conduit à la reconnaissance du bitcoin en tant que devise légale, a quitté ses fonctions présidentielles. Le dirigeant a annoncé la nouvelle, vendredi 1er décembre.

Le dirigeant a expliqué les raisons qui sous-tendent cette décision. Il s’agit fondamentalement d’une stratégie politique axée sur les prochaines élections générales devant intervenir au Salvador en 2024.

C’est en fait un choix devant permettre au partisan du bitcoin de se concentrer sur sa campagne de réélection au poste de président du Salvador. Un poste dont Claudia Rodríguez de Guevara, peu connu de la grande masse jusqu’ici, assura l’intérim.

Advertisement

Cette dernière est officiellement entrée dans l’histoire politique du Salvador en devenant la première à diriger le pays. Ce, après que l’Assemblée nationale du pays a acté sa désignation à ce poste par 67 voix contre 11.

Nayib Bukele, le président du Salvador quitte ses fonctions

Nayib Bukele, un dirigeant pro-bitcoin et au parcours atypique ?

Il est intéressant de faire un retour sur le parcours politique de Nayib Bukele. Il start en 2019 alors que le dirigeant s’est fait remarquer pour ses initiatives visant à réduire le taux d’murder au Salvador, l’un des plus élevés au monde à l’époque.

Même si une réduction notable du taux d’murder liée à la guerre des gangs est observée sous son mandat, le Salvador essuie des critiques. Les efforts du pays pour endiguer les activités des gangs sont fustigés, parce que peu protecteurs des droits de la personne.

Malgré cela, le dirigeant semble jouir d’une certaine popularité liée à sa place favorable aux cryptos. Une posture apparue au grand jour en 2021 lorsqu’il a plaidé pour l’adoption du bitcoin comme monnaie légale. Ce, en promouvant dans la foulée le mining de bitcoin avec des initiatives comme les Volcano Bonds et la fameuse Bitcoin Metropolis.

Il faut signaler que, quoique stratégique, la démission de Nayib Bukele ne semble pas faire l’unanimité. À tout le moins, elle suscite des discussions. Certains exprimant leurs inquiétudes quant à l’exercice des responsabilités présidentielles par quelqu’un qui n’a pas reçu de mandat direct de l’électorat. Encore que rien ne garantit un retour de Bukele aux affaires. Qu’adviendrait-il alors de la politique crypto du Salvador si ce dernier n’était pas réélu ? La query mérite réflexion.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Luc Jose A. avatar

Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d’une certification advisor blockchain délivrée par Alyra, j’ai rejoint l’aventure Cointribune en 2019.
Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l’économie, j’ai pris l’engagement de sensibiliser et d’informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu’elle offre. Je m’efforce chaque jour de fournir une analyse goal de l’actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières improvements technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

function launch_google_analytics() {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD’);
document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘anonymize_ip’: true});
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘link_attribution’: true});
gtag(‘consent’, ‘default’, {
‘ad_storage’: ‘denied’,
‘analytics_storage’: ‘denied’
}); }

function launch_linkedin_pixel() {
_linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || [];
window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id);
(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; var b = document.createElement(‘script’); b.type=”text/javascript”;b.async = true; b.src=”https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js”; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() {
if (typeof window.clarity !== ‘undefined’) {
window.clarity(“consent”);
}
}

function launch_loyalty_program_1world() {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.allow();
}
}

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=”+l:”‘;j.async=true;j.src=”https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id=”+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})
(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-KCC4DFK’); document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, function() );
void 0 === window._axcb && (window._axcb = []);
window._axcb.push((axeptio) => {
axeptio.on(“cookies:complete”, (choices) => {
if (choices.google_analytics) {
launch_google_analytics();
}
if (choices.facebook_pixel) {
launch_facebook_pixel();
}
if (choices.Linkedin) {
launch_linkedin_pixel();
}
if (choices.clarity) {
launch_microsoft_clarity();
}
if (choices.loyalty_program) {
launch_loyalty_program_1world();
} else {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
}
});
});
window.axeptioSettings = {
clientId: ’60df16cf7559213aac28972d’,
cookiesVersion: ‘FR’,
};
document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, () => {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js’);
document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search);
if (urlParams.has(‘logged-out’) && urlParams.get(‘logged-out’) === ‘1’) {
const checkFunctionExist = setInterval(() => {
if (typeof window.logout1WO === ‘function’) {
setTimeout(window.logout1WO, 500);
clearInterval(checkFunctionExist);
}
}, 100);
}
});

Advertisement
Continue Reading

Société

Binance accusé de divulgation sélective d’informations

Published

on


17h30 ▪
4
min de lecture ▪ par
Luc Jose A.

L’accord conclu par Binance avec le département américain de la justice (DOJ) a beaucoup fait parler ces derniers jours. Visiblement, la saga autour de cette histoire n’est pas terminée. De nouvelles allégations impliquant la société crypto ont fait floor. Binance étant accusé d’avoir informé ses investisseurs les plus privilégiés de l’éventualité d’un deal avec le DOJ. Ceci, bien avant son officialisation.

Logo de l'exchange Binance, qui est accusé de divulgation sélective d'informations

Binance aurait informé ses investisseurs VIP de l’accord avec le DOJ

Binance va-t-elle devoir gérer une crise de confiance de ses investisseurs alors même qu’elle semble se maintenir dans l’écosystème crypto suite à ses déboires avec le DOJ ? Cela se pourrait au vu des allégations de divulgation sélective d’informations dont elle est l’objet.

Ceci reste à prouver, mais selon de récentes données, l’alternate aurait informé ses purchasers les plus importants (VIP) de l’éventualité d’un accord financier avec la justice américaine. Ceci, alors que cette info était censée rester secrète.

Ainsi, d’après les sources, les investisseurs VIP de Binance étaient au courant de l’imminence d’un deal de 4,3 milliards de {dollars} avec le DOJ. Ce, depuis une conférence privée organisée à Singapour en septembre à leur endroit, soit bien avant l’annonce publique de l’association.

Advertisement

Concrètement, lors de cette rencontre unique, certains des principaux investisseurs de Binance ont posé aux dirigeants de la firme crypto concernant la probabilité d’un tel accord. Ces derniers les auraient convaincus de la capacité de la compagnie à régler une telle amende.

La transparence de Binance remise en query suite à des allégations de divulgation sélective d’informations

Une nouvelle tempête judiciaire va-t-elle atteindre Binance ?

Ce développement soulève des inquiétudes quant au traitement préférentiel potentiel et à la divulgation sélective d’informations à certains investisseurs. Une state of affairs qui jette une ombre sur la transparence du processus qui a conduit à l’accord historique de Binance avec le DOJ.

Il faut comprendre que l’affaire est, à plusieurs égards, problématique. Au-delà des problèmes de transparence, la divulgation sélective d’informations à des investisseurs privilégiés est contraire aux principes gouvernant un marché financier concurrentiel.

Elle crée d’abord une inégalité d’accès aux informations favorisant la prise d’une décision éclairée. Elle encourage ensuite une distorsion du marché entraînant des mouvements souvent injustifiés. Sans compter qu’elle met à mal la confiance des investisseurs qui, craignant l’iniquité du marché, se découragent d’investir. C’est pour toutes ces raisons que la divulgation sélective d’informations à des investisseurs privilégiés est considérée comme un délit et est puni comme tel. Autrement dit, si ces faits sont avérés, Binance s’expose à de nouvelles sanctions. Pour l’immediate, la compagnie crypto, désormais par Richard Teng, rejette ces accusations en bloc.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Luc Jose A. avatar

Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d’une certification marketing consultant blockchain délivrée par Alyra, j’ai rejoint l’aventure Cointribune en 2019.
Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l’économie, j’ai pris l’engagement de sensibiliser et d’informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu’elle offre. Je m’efforce chaque jour de fournir une analyse goal de l’actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières improvements technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

function launch_google_analytics() {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD’);
document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘anonymize_ip’: true});
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘link_attribution’: true});
gtag(‘consent’, ‘default’, {
‘ad_storage’: ‘denied’,
‘analytics_storage’: ‘denied’
}); }

function launch_linkedin_pixel() {
_linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || [];
window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id);
(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; var b = document.createElement(‘script’); b.type=”text/javascript”;b.async = true; b.src=”https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js”; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() {
if (typeof window.clarity !== ‘undefined’) {
window.clarity(“consent”);
}
}

function launch_loyalty_program_1world() {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.allow();
}
}

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=”+l:”‘;j.async=true;j.src=”https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id=”+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})
(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-KCC4DFK’); document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, function() function() ;
);
void 0 === window._axcb && (window._axcb = []);
window._axcb.push((axeptio) => {
axeptio.on(“cookies:complete”, (choices) => {
if (choices.google_analytics) {
launch_google_analytics();
}
if (choices.facebook_pixel) {
launch_facebook_pixel();
}
if (choices.Linkedin) {
launch_linkedin_pixel();
}
if (choices.clarity) {
launch_microsoft_clarity();
}
if (choices.loyalty_program) {
launch_loyalty_program_1world();
} else {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
}
});
});
window.axeptioSettings = {
clientId: ’60df16cf7559213aac28972d’,
cookiesVersion: ‘FR’,
};
document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, () => {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js’);
document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search);
if (urlParams.has(‘logged-out’) && urlParams.get(‘logged-out’) === ‘1’) {
const checkFunctionExist = setInterval(() => {
if (typeof window.logout1WO === ‘function’) {
setTimeout(window.logout1WO, 500);
clearInterval(checkFunctionExist);
}
}, 100);
}
});

Advertisement
Continue Reading

Société

NewEdge Wealth sees report rush intensifying

Published

on

The report gold rush could intensify into year-end.

In response to NewEdge Wealth’s Ben Emons, the ultimate month of the yr sometimes creates an even bigger urge for food for the yellow steel.

“It has been very constant each December. It has been a fairly robust efficiency for gold — particularly when there’s a rally within the inventory market in November,” the agency’s head of fastened earnings informed CNBC’s “Fast Money” on Tuesday.

Gold settled at a brand new report excessive Friday. It closed the day up virtually 2%, at $2,089.70 an oz..

Advertisement

Emons listed the financial backdrop and geopolitical backdrop as extra constructive catalysts for gold.

“There’s uncertainty subsequent yr. We now have an election. We do not know what is going on to occur. We get a recession perhaps, perhaps not,” mentioned Emons. “On the similar time, gold rallies when there’s this risk-on really feel within the markets, and that is actually when actual charges and rates of interest are declining. This offers the gold a very good push for the breakout.”

In a notice to shoppers this week, Emons wrote that months for each gold and shares are a “uncommon combo.” Gold gained 3% whereas the Dow and S&P 500 had been each up virtually 9% in November.

“[It] tends to happen when markets value in main easing cycles,” he wrote. “At present, that is happening in a light method, which places the highlight on the seasonals of gold.”

Emons suggests the power will proceed into subsequent yr.

Advertisement

“Central banks are once more outbidding gold towards dwindling provide, seemingly organising the steel for a serious breakthrough in direction of 2100 … lifting boats for laggards like utilities have a shot to say market management by early 2024,” Emons additionally wrote.

“Quick Cash” dealer Man Adami additionally sees gold shining as a result of dollar‘s current efficiency.

“If charges proceed to go decrease, the greenback will go decrease. That will likely be a tailwind for gold,” he mentioned. “Gold is inside a whisper of getting an enormous breakout to the upside.”

As of Friday’s shut, gold is up greater than 14% to date this yr.

Advertisement
Continue Reading

Société

ce projet fou a reçu le feu vert !

Published

on


14h00 ▪
4
min de lecture ▪ par
La Rédaction C.

On croirait à une blague et pourtant… La célèbre crypto Dogecoin a reçu le feu vert réglementaire pour littéralement aller sur la Lune ! Porté par la société SpaceX d’Elon Musk, le projet fou de satellite tv for pc DOGE-1 entend révolutionner l’exploration spatiale grâce au financement participatif en cryptomonnaies. Accrochez vos ceintures, le décollage vers la Lune s’annonce agité !

Crypto Dogecoin et la lune

Un voyage lunaire 100% crypto

Alors qu’il était annoncé pour 2022, le lancement du satellite tv for pc Doge-1 a été repoussé à janvier 2024. Mais bonne nouvelle, le projet crypto vient de franchir une étape cruciale en obtenant l’autorisation de la NTIA, ouvrant la voie à la licence finale de la FCC. Concrètement, cela signifie que plus rien ne s’oppose réglementairement à l’envoi du premier satellite tv for pc financé entièrement par une crypto !

Le projet fou est porté par la startup Geometric Vitality Company, qui a confirmé avoir réuni un financement en Dogecoins suffisant pour couvrir les frais de lancement. Le satellite tv for pc embarquera même bodily de Dogecoin dans son chargement ! Une première qui consacre la monnaie digitale comme vecteur crédible de financement spatial.

Vers une démocratisation de l’espace ?

Cette annonce historique pourrait inaugurer une nouvelle ère pour les cryptomonnaies ainsi que pour l’exploration spatiale. En effet, le financement participatif by way of les cryptos pourrait démocratiser l’accès à l’espace, jusque-là réservé aux agences étatiques et aux grosses sociétés. Avec des communautés de followers ultra-motivées comme celle de Dogecoin, tout devient doable !

Advertisement

Reste à savoir si ce premier pas vers la Lune sera suivi par d’autres cryptos. De nombreux projets concurrents se pressent déjà au portillon, comme AstroElon ou même SpaceBTC… La course à l’espace model crypto ne fait que commencer !

La folie Dogecoin au service de la lune

Mais remark expliquer qu’un mème déjanté comme Dogecoin se retrouve propulsé sur la Lune ? Tout simplement automobile derrière la devise aux airs de plaisanterie se cache l’une des communautés les plus actives dans l’univers foisonnant des cryptos.

Grâce à son identité décalée et son sens de l’humour, Dogecoin a réussi là où d’autres ont échoué : créer un élan populaire suffisant pour concrétiser les projets les plus fous. Et envoyer un satellite tv for pc sur la Lune pour y déposer physiquement des Dogecoins, c’est probablement le summum de la folie !

Rendez-vous en 2024 pour voir si la blague Dogecoin ira vraiment jusqu’au bout. Et si c’est le cas, gageons que ce ne sera qu’un premier petit pas pour la devise, dans sa conquête déjantée du système solaire ! Son rival fera-t-il de même ?

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Advertisement

La Rédaction C. avatar

La Rédaction C.

L’équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l’investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

Advertisement
Continue Reading

Société

Charlie Munger’s knowledge and irreverence: Buyers mourn a legend

Published

on

Charlie Munger at Berkshire Hathaway’s annual assembly in Los Angeles California. Could 1, 2021.

Gerard Miller

As Charlie Munger’s admirers across the world mourn the lack of some of the influential buyers ever, a deep sense of gratitude and appreciation has unfold — for his unparalleled enterprise acumen in addition to his uniquely sharp tongue.

Advertisement

Munger, Berkshire Hathaway’s vice chairman who died Tuesday one month shy of his a hundredth birthday, left a mark on generations of buyers in a number of the way because of an extended and fruitful life.

Initially, Munger’s funding philosophy rubbed off on none apart from Warren Buffett, giving rise to the sprawling conglomerate value nearly $800 billion that Berkshire is right this moment.

Early of their careers, Munger broadened Buffett’s investing approach, ultimately turning away the youthful Buffett from shopping for grime low cost, “cigar-butt” corporations that may nonetheless have just a little smoke left in them, to as a substitute concentrate on high quality corporations promoting at truthful costs.

“Actually as Berkshire shareholders, we owe them a debt of gratitude as a result of the sooner you get to a very good resolution, the higher,” Invoice Stone, chief funding officer at Glenview Belief, stated in an interview. Such timing provides rise to “a compound” impact, he stated.

Recognizing a very good enterprise

Matt McLennan, co-head of the worldwide worth workforce and portfolio supervisor at First Eagle Investments, a longtime investor in Berkshire, recalled a gathering with Munger greater than 15 years in the past, the place he requested how he and Buffett spent their time, given their declare that they made funding selections in solely minutes.

Advertisement

“Charlie responded ‘studying,’ which struck me as fairly apt given his uncanny capability to construct psychological fashions of how the world works and use these fashions because the advance groundwork for environment friendly decision-making,” McLennan advised CNBC.

Munger lengthy emphasised the significance of recognizing a very good enterprise earlier than it is broadly seen as such, and he did so many occasions in his storied profession.

He made a shrewd bet on Chinese electric automaker BYD that proved an enormous winner. Berkshire first purchased BYD in 2008, and the stake has since grown right into a multibillion-dollar place on this planet’s largest electrical automobile producer.

Munger was additionally a loyal supporter of Costco Wholesale Corp., calling it probably the greatest investments of his life. He invested within the retailer earlier than it merged with Value Membership in 1993.

Inventory Chart IconInventory chart icon
Advertisement
hide content

Costco

By no means following the gang

Not like Buffett, who typically wraps a chunk of criticism in a folksy story, Munger tended to talk bluntly, sprinkling his remarks with unforgettable quips.

As a longtime cryptocurrency skeptic, he by no means minced phrases when it got here to his critique, saying digital currencies are a malicious mixture of fraud and delusion. He additionally known as bitcoin a “turd,” “worthless, artificial gold” and that buying and selling digital tokens is “simply dementia.”

When SPACs — particular objective acquisition corporations — loved a short-lived growth in 2021, Munger stated “it is simply the funding banking career will sell s— as long as s— can be sold.“

“The factor I actually appreciated was that he was so blunt,” Stone of Glenview Belief stated. “It is fairly refreshing as a result of most individuals on this planet are pressured to be just a little bit cautious in what they are saying or simply wish to be favored. He had a particular one thing and I by no means took it as malicious.”

Advertisement

John Rogers, co-chief govt at Ariel Investments, revered Munger’s no nonsense “irreverence” to the top.

“He was a real contrarian. He did not care what others thought,” Rogers stated this week on the CNBC CFO Council Summit. “I believe to be a profitable investor, that is important, that you do not observe the gang. You assume independently, and he was somebody who really did that.”

Continue Reading

Société

La contribution du patron de la FED

Published

on


13h00 ▪
3
min de lecture ▪ par
Mikaia A.

En un an, le bitcoin a gagné +128 %. Les hodlers sont en extase. Les analystes jubilent aussi : leurs prédictions de bull run sont sur le level de se réaliser. Et pour couronner le tout, le président de la FED, Jerome Powell, a annoncé qu’aucune hausse des taux d’intérêt ne surviendra avant la fin de l’année. Et ça fait du bien au bitcoin.

Photos de bull et de Jerome Powell, logo de bitcoin, et mention

FED, la fin des hausses des taux directeurs ?

Pour endiguer l’inflation, la Réserve Fédérale américaine (FED) a jugé utile de relever à plusieurs reprises son taux directeur. Mi-juin, ce taux se chiffrait entre 5 et 5,25 %. À ce moment-là, Jerôme Powell, le patron ce cette establishment, a soufflé qu’il y aura probablement deux hausses supplémentaires jusqu’à la fin de l’année.

Bitcoin en route vers les 40 000 {dollars} après l’annonce de Jerome Powell

« La FED laisse entendre qu’il n’y aura pas d’autres hausses de taux à l’avenir : les analystes sont haussiers sur un Bitcoin à 40 000 {dollars} ce mois-ci. »

Advertisement

Vendredi dernier, Jerome Powell s’est exprimé sur l’état actuel de l’économie américaine et l’inflation lors de son passage au Spelman School d’Atlanta. À l’event, il a laissé croire à ses auditeurs que la FED ne prévoit aucune révision à la hausse de son taux d’intérêt d’ici la fin de l’année. Ainsi, il y a très peu de likelihood que la prochaine réunion du Comité fédéral de l’open market (FOMC) de mi-décembre se soldera par une nouvelle hausse du taux directeur.

« Le FOMC est fermement déterminé à ramener l’inflation à 2 % au fil du temps et à maintenir une politique restrictive jusqu’à ce que nous soyons convaincus que l’inflation est sur la bonne voie pour atteindre cet objectif », rapporte Cointelegraph.

Néanmoins, M. Powell a préféré jouer la carte de la prudence en affirmant que :

« Il serait prématuré de conclure avec certitude que nous avons atteint une place suffisamment restrictive, ou de spéculer sur le second où la politique pourrait être assouplie ».

Cela aura des conséquences sur le cours du bitcoin (BTC) ? Apparemment, oui.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Mikaia A. avatar

Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque selected

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

Advertisement
Continue Reading

Société

Les mélomanes réclament des restrictions

Published

on


12h00 ▪
4
min de lecture ▪ par
Luc Jose A.

L’intelligence artificielle (IA) have a tendency à se diffuser dans tous les secteurs d’activités. L’industrie musicale n’est pas en marge de cette tendance qui rencontre peu d’assentiment auprès des amateurs de musique. C’est ce que montrent de récentes études mettant en exergue leur souhait d’une limitation de l’utilization de l’IA dans le secteur musical.

Musique et IA : Les mélomanes plaident pour l'authenticité artistique

79 % des mélomanes préconisent la safety de la musique de l’IA

L’utilization de l’intelligence artificielle (IA) en matière musicale n’est pas soutenu par une très giant majorité de mélomanes. C’est ce que montre une récente étude publiée par la fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI).

Intitulé Participating With Music 2023, le rapport de cette étude, rédigé sur la base du sondage de 43 000 personnes à travers 26 pays du globe, est clair. L’utilisation de l’AI en matière musicale a peu de partisans.

Pour 79 % des amateurs de musique dans le monde, la créativité humaine reste indispensable à la création musicale. Cette dernière doit donc être protégée de l’enlargement exponentielle de l’IA qui met à mal toute créativité. Ceci, grâce au clonage sans droits des voix des artistes.

Advertisement

Dans ce contexte, 74 % des members sont d’accord pour dire que l’IA ne devrait pas être utilisée pour cloner ou usurper l’identité d’un artiste sans son autorisation. Ils sont 70 % à se prononcer en faveur de restrictions sur l’IA dans la création musicale. Et pour 64 % des sondés, les Etats doivent y jouer un rôle en établissant et appliquant des limites claires dans le recours à cette technologie.

79% des amateurs de musique s’opposent à l’IA dans la création musicale, privilégiant l’authenticité et la créativité humaine

L’authenticité musicale plébiscitée ?

Prenant acte des résultats de cette enquête, Frances Moore, la directrice générale de l’IFPI, a souligné le message clair des mélomanes. À savoir que l’authenticité est importante, voire vitale pour l’industrie musicale.

S’il est évident que l’IA est dans l’air du temps, son utilization ne doit pas être sans frein. Les followers de musique ont fortement exprimé leur conviction que les systèmes d’intelligence artificielle doivent respecter des règles.

Ainsi, ils ne devraient être utilisés dans le secteur de la musique qu’avec une autorisation préalable et explicite des artistes et events concernées. Ce, en veillant à être transparents quant aux éléments qu’ils intègrent.

Il faut dire que les résultats de cette enquête arrivent à un second charnière dans l’exploration du rôle de l’IA par l’industrie musicale. Une exploration qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité au sein des musiciens et des créateurs. Paradoxalement, l’IA semble gagner en affect dans le secteur du disque. En témoigne une récente évolution concernant les Grammy Awards, la série de récompenses musicales prestigieuses, décernées chaque année, aux artistes exceptionnels de l’industrie musicale, par la Recording Academy. Désormais, la musique créée par l’IA est désormais éligible aux Grammy Awards. Une évolution qui a de quoi faire sourciller nombre d’artistes musiciens.

Advertisement

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme ‘Learn to Earn’ ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des factors et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.

Luc Jose A. avatar

Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d’une certification advisor blockchain délivrée par Alyra, j’ai rejoint l’aventure Cointribune en 2019.
Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l’économie, j’ai pris l’engagement de sensibiliser et d’informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu’elle offre. Je m’efforce chaque jour de fournir une analyse goal de l’actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières improvements technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

Advertisement

function launch_google_analytics() {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘//www.googletagmanager.com/gtag/js?id=G-MCDLS7NHBD’);
document.body.append(el); window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘anonymize_ip’: true});
gtag(‘config’, ‘G-MCDLS7NHBD’, {‘link_attribution’: true});
gtag(‘consent’, ‘default’, {
‘ad_storage’: ‘denied’,
‘analytics_storage’: ‘denied’
}); }

function launch_linkedin_pixel() {
_linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_partner_id = ‘3766114’;
window._linkedin_data_partner_ids = window._linkedin_data_partner_ids || [];
window._linkedin_data_partner_ids.push(_linkedin_partner_id);
(function(l) { if (!l){window.lintrk = function(a,b){window.lintrk.q.push([a,b])}; window.lintrk.q=[]} var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; var b = document.createElement(‘script’); b.type=”text/javascript”;b.async = true; b.src=”https://snap.licdn.com/li.lms-analytics/insight.min.js”; s.parentNode.insertBefore(b, s);})(window.lintrk); }

function launch_microsoft_clarity() {
if (typeof window.clarity !== ‘undefined’) {
window.clarity(“consent”);
}
}

function launch_loyalty_program_1world() {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.allow !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.allow();
}
}

Advertisement

(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({‘gtm.start’:new Date().getTime(),event:’gtm.js’});var f=d.getElementsByTagName(s)[0],j=d.createElement(s),dl=l!=’dataLayer’?’&l=”+l:”‘;j.async=true;j.src=”https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id=”+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f);})
(window,document,’script’,’dataLayer’,’GTM-KCC4DFK’); document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, function() );
void 0 === window._axcb && (window._axcb = []);
window._axcb.push((axeptio) => {
axeptio.on(“cookies:complete”, (choices) => {
if (choices.google_analytics) {
launch_google_analytics();
}
if (choices.facebook_pixel) {
launch_facebook_pixel();
}
if (choices.Linkedin) {
launch_linkedin_pixel();
}
if (choices.clarity) {
launch_microsoft_clarity();
}
if (choices.loyalty_program) {
launch_loyalty_program_1world();
} else {
if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
}
});
});
window.axeptioSettings = {
clientId: ’60df16cf7559213aac28972d’,
cookiesVersion: ‘FR’,
};
document.addEventListener(‘DOMContentLoaded’, () => {
var el = document.createElement(‘script’);
el.setAttribute(‘type’, ‘text/javascript’);
el.setAttribute(‘async’, true);
el.setAttribute(‘src’, ‘https://loyalty-wleu.1worldonline.com/points-balance-widget.js’);
document.body.append(el); if (typeof window.OWOStorageSolutionManager !== ‘undefined’ && typeof window.OWOStorageSolutionManager.disable !== ‘undefined’) {
window.OWOStorageSolutionManager.disable();
}
const urlParams = new URLSearchParams(window.location.search);
if (urlParams.has(‘logged-out’) && urlParams.get(‘logged-out’) === ‘1’) {
const checkFunctionExist = setInterval(() => {
if (typeof window.logout1WO === ‘function’) {
setTimeout(window.logout1WO, 500);
clearInterval(checkFunctionExist);
}
}, 100);
}
});

Advertisement
Continue Reading

Rencontre ton âme sœur ici

https://www.highcpmrevenuegate.com/xbaz82pgrw?key=dedb9e02254a11c51c4e72640034c775
Advertisement

Derniers Articles

International2 mins ago

Guinea-Bissau president calls deadly violence ‘attempted coup’, as soldiers ordered back to barracks

Guinea-Bissau’s President Umaro Sissoco Embalo on Saturday said this week’s deadly violence involving members of the National Guard was an...

Sports6 mins ago

Burnley 5-0 Sheffield United: Vincent Kompany says first home win of season was ‘deserved’

Burnley manager Vincent Kompany says his side “deserved” their first home win of the Premier League season after thrashing Sheffield...

International7 mins ago

Mom in Ohio tells Daily Mail her son, 14, was hospitalized with same pneumonia causing ‘white lung’ outbreak in China and Europe: ‘He was crying and couldn’t breathe’

An Ohio mom has revealed how her healthy teenage son was ‘hours away from  brain damage’ after being struck down...

Société17 mins ago

Nayib Bukele, le président pro-bitcoin du Salvador démissionne

18h30 ▪4min de lecture ▪ parLuc Jose A. Nayib Bukele a officialisé sa décision de quitter son poste de président...

Santé24 mins ago

Clément Beaune interpellé en plein salon par des militants d’Extinction Rebellion sur l’A69

Le Point Twitter Clément Beaune s’exprimant lors du forum Futurapolis, à Toulouse, le 2 décembre 2023. Le Point Twitter Clément Beaune...

France56 mins ago

“Les 12 coups de midi” : Jean-Luc Reichmann très touché par l’hommage d’une candidate : Femme Actuelle Le MAG

Visage incontournable du paysage audiovisuel français, et plus particulièrement de TF1, Jean-Luc Reichmann est régulièrement cité parmi les animateurs préférés...

International1 hour ago

Ukraine blocks ex-president from leaving country amid alleged plan to meet pro-Putin Hungary’s Orban

Ukraine’s security service said on Saturday it had prevented former president Petro Poroshenko from leaving the country on grounds that...

Sports1 hour ago

Nottingham Forest 0-1 Everton: Dwight McNeil secures first win since points deduction

Dwight McNeil scored seven goals for Everton in the Premier League last season Dwight McNeil’s clinical strike gave Everton their...

International1 hour ago

Newcastle vs Man United – Premier League: Live score, team news and updates as Erik ten Hag keeps faith in Andre Onana while Kobbie Mainoo is trusted in midfield

By Ryan Walker For Mailonline Published: 13:30 EST, 2 December 2023 | Updated: 15:31 EST, 2 December 2023 Advertisement Advertisement...

Santé1 hour ago

15 mises en examen et six personnes écrouées, dont le gourou Gregorian Bivolaru

STRINGER / AFP Gregorian Bivolaru, le chef spirituel de la secte MISA (Mouvement pour l’intégration spirituelle dans l’absolu) évacué d’un...

Société1 hour ago

Shibarium réalise un ATH en terme de transactions

21h15 ▪3min de lecture ▪ parMikaia A. Shibarium fait parler de lui à nouveau. À voir les récentes statistiques, la...

Divertissements1 hour ago

Zomborg

Zomborg The post Zomborg first appeared on Actu de Jeux videos.

France2 hours ago

“Je n’étais pas reconnue…” : Camille Lellouche dévoile l’origine de son alcoolisme : Femme Actuelle Le MAG

Révélée au grand public lors de sa participation à The Voice sur TF1, Camille Lellouche a depuis entamé une double...

Santé2 hours ago

Les Philippines se préparent à un « tsunami destructeur » après un puissant séisme

© Marco Bottigelli / Getty Images Les Philippines se préparent à un « tsunami destructeur » après un puissant séisme. (photo d’illustration)...

Sports2 hours ago

Euro 2024 draw: Scotland in group with hosts Germany while England in with Denmark

Scotland have qualified for back-to-back tournaments having failed to qualify since 1996 Scotland will play Germany in the opening match...

International2 hours ago

Why I want to meet my dad, Ian Huntley: It was the horrific crime that left Britain reeling – two 10-year-old friends Holly and Jessica abducted and murdered by their school caretaker… and now his daughter has made a remarkable request

Meeting your father for the first time in adulthood would be, for anyone, fraught with anxieties and uncertainties. Will I...

Société2 hours ago

Bitcoin ETF – Feu vert en janvier ?

20h00 ▪4min de lecture ▪ parNicolas T. Les possibilities d’une approbation huge des ETF Bitcoin en janvier s’épaississent. C’est l’avis...

Divertissements2 hours ago

SteamWorld Build – Trophées

SteamWorld Build – Trophées The post SteamWorld Build – Trophées first appeared on Actu de Jeux videos.

Santé2 hours ago

Cette crème visage (qu’on a toutes déjà achetée) est “le meilleur anti-rides qui existe”, selon Jimmy Mohamed

Les solutions proposées par les marques de cosmétique pour lutter contre le vieillissement de la peau sont nombreuses. L’une des...

Santé3 hours ago

pourquoi les artistes sortent tous les films de leur concert au cinéma

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car : Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers...

Advertisement

Trending