Connect with us

Santé

La viande fait-elle grossir ? | Santé Magazine

Published

on

La consommation de viande participe au maintien d’un bon équilibre alimentaire. Pour cause ? Elle est riche en protéines, mais aussi en acides aminés, en vitamines et en minéraux comme le fer. Au-delà de l’alimentation végétarienne et végane, certains régimes minceur la plébiscitent régulièrement tandis que d’autres la proscrivent totalement. Est-ce à dire que la viande favorise la prise de poids ? Quelles sont les viandes les plus caloriques ? Et à quelle fréquence peut-on les consommer ? On fait le point avec le Dr Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste.

Régime : est-ce qu’on peut manger de la viande si on veut maigrir ?

Avant toute chose, rappelons que la perte ne dépend pas seulement de la consommation de certains aliments spécifiques, mais plutôt d’un régime alimentaire global équilibré, d’une activité physique régulière et de nombreux facteurs individuels comme notre sexe, notre âge, notre génétique, notre métabolisme, notre état de santé et nos antécédents médicaux, nos fluctuations hormonales, notre état psycho-émotionnel, etc.

Comme indiqué ci-dessus, la viande est une source importante de protéines, essentielles à la construction et à la réparation de nos tissus musculaires. D’une part, ces protéines sont généralement plus rassasiantes que les glucides et les graisses : elles aident à contrôler l’appétit et à éviter les fringales, ​ce qui explique pourquoi la viande est parfois recommandée dans le cadre d’une alimentation light pour perdre du poids. Mais d’autre part, certaines viandes peuvent être très riches en matière grasse, donc incompatibles avec une perte de poids.

Autrement dit, il est tout à fait possible de consommer de la viande tout en entretenant un déficit calorique pour favoriser la perte de poids. À condition de ne pas en abuser et de la choisir avec soin, souligne le Dr Cohen-Koubi, médecin nutritionniste.

Porc, bœuf, agneau… Quelles sont les viandes les plus grasses à éviter ?

Vous êtes sans doute déjà au courant : certaines viandes rouges peuvent être plus riches en matières grasses, ce qui augmente leur apport calorique. Consommées en excès, elles risquent de vous faire gagner quelques kilos, et surtout de mettre votre santé en danger, alerte la nutritionniste. Parmi les viandes les plus riches en matières grasses :

  • certaines coupes de porc, notamment les côtelettes de porc ou le bacon ;
  • certaines coupes de bœuf, comme le steak haché à haute teneur en matières grasses, la poitrine de bœuf ou la côte de bœuf ;
  • certaines coupes d’agneau, comme l’épaule d’agneau, la poitrine d’agneau et les côtelettes d’agneau ;
  • et la viande de canard.

Sans compter les viandes transformées (les saucisses, les charcuteries, les hot-dogs et les viandes fumées), qui ont tendance à être riches en matières grasses et en sodium.

Mais toutes les viandes rouges ne sont pas riches en matières grasses, souligne le Dr Cohen-Koubi. Certaines coupes maigres de viande rouge, comme le filet de bœuf, le filet mignon, la viande de Grison, le steak haché à 5 % de matière grasse ou certaines coupes de porc peuvent être incluses dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée comprenant des protéines maigres, des légumes, des fruits, des céréales complètes et des graisses saines.

Poulet, dinde, veau, lapin… Quelles sont les viandes les moins caloriques pour limiter la prise de poids ?

Si vous cherchez à perdre du poids vous pouvez miser sur des viandes maigres à plus faible teneur en matière grasse :

  • les viandes de volaille, comme le poulet et la dinde (sans la peau) ;
  • les viandes d’autres animaux comme le veau, le lapin ou l’autruche ;
  • et, comme indiqué ci-dessus, si vous ne pouvez pas vous passer de viande rouge, optez pour des coupes de viande rouges maigres, comme le filet de bœuf, le filet mignon, le rumsteak ou le rôti de bœuf maigre. Et pensez à retirer le gras visible avant la cuisson !

Pour rappel, on parle de viande maigre lorsque celle-ci contient moins de 10 % de matières grasses. La viande « très maigre », elle, contient moins de 5 % de matière grasse.

Quelle quantité de viande manger par semaine ?

Les recommandations officielles du Programme National Nutrition Santé (PNNS) conseillent de limiter la consommation de viande rouge à 500 g par semaine, soit environ 3 ou 4 steaks. « De mon côté, je préconise plutôt de limiter la viande rouge à une prise par semaine, surtout en cas de fortes chaleurs », précise le Dr Cohen-Koubi.

En complément, le PNNS du ministère des Solidarités et de la Santé encourage la consommation d’autres sources de protéines au travers de volailles, de poissons, de fruits de mer, d’œufs, de légumineuses et d’autres sources de protéines végétales.

Pour rappel, ces recommandations sont générales et peuvent varier en fonction des besoins individuels. Certaines personnes, comme les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées ou les athlètes, peuvent avoir des besoins nutritionnels spécifiques et doivent consulter un(e) professionnel(le) de santé ou un(e) nutritionniste pour bénéficier de conseils adaptés à leur profil.

Comment cuisiner ces viandes pour mincir ?

De nombreux éléments peuvent alourdir la facture calorique de nos viandes… Ces quelques conseils vous permettront de les cuisiner de manière saine et favoriser votre processus de perte de poids :

  • privilégiez les méthodes de cuisson qui nécessitent moins de matières grasses, comme la cuisson au gril, la cuisson au four, la cuisson à la vapeur ou la cuisson en papillote. Au contraire, évitez la friture ou la cuisson à la poêle avec beaucoup d’huile ;
  • avant de cuisiner la viande, retirez le gras visible pour réduire la teneur en matières grasses et en calories. Par exemple, retirez la peau du poulet ou enlevez le gras marbré sur les morceaux de viande rouge ;
  • limitez les sauces riches en matières grasses. Oubliez le beurre, l’huile et la crème, choisissez plutôt des sauces légères à base de yogourt, de moutarde, de vinaigrette légère ou de purée de légumes ;
  • misez sur des assaisonnements sains : évitez les marinades riches en matières grasses, en sucre ou en sodium. Optez plutôt pour des herbes, des épices, du jus de citron, de l’ail, du vinaigre balsamique ou de la sauce soja légère ;
  • veillez à respecter les portions recommandées pour contrôler votre apport calorique total ;
  • et complétez vos repas en remplaçant vos frites par différents légumes.

Et pour ce qui est du timing, préférez manger de la viande le midi, ou au moins trois heures avant de vous coucher, pour avoir le temps de digérer et éviter de vous sentir ballonné(e) toute la nuit.

Quoi qu’il en soit, rappelons que la perte de poids ne dépend pas uniquement de la manière dont vous cuisinez votre viande, mais aussi de votre alimentation globale, de votre niveau d’activité physique et de vos habitudes de vie. 

Quid des régimes protéinés ou hyperprotéinés ?

Les régimes protéinés, aussi connus sous le nom de régimes hyperprotéinés, sont souvent plébiscités pour perdre du poids… À tort ! Leur principe ? Consommer beaucoup de protéines et très peu de lipides et de glucides pour chasser rapidement les kilos sans perdre en masse musculaire. Mais il y a plusieurs hics : ce type d’alimentation peut entraîner des carences et abîmer notre cœur, notre foie et nos reins. Sans compter qu’il peut vite s’avérer monotone et complique parfois les relations sociales. Au risque de nous répéter, une perte de poids saine et durable repose forcément sur une alimentation équilibrée et variée comprenant une quantité modérée de viande maigre, combinée à une activité physique régulière !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

la présence de militants anti-avortement dans les cliniques définitivement adoptée au Parlement

Published

on

Voulue par le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni (ici à Rome lors d’une interview télévisée), la loi autorisant les personnes militant contre l’avortement à accéder aux cliniques de consultation a été adoptée au Parlement.
FILIPPO MONTEFORTE / AFP Voulue par le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni (ici à Rome lors d’une interview télévisée), la loi autorisant les personnes militant contre l’avortement à accéder aux cliniques de consultation a été adoptée au Parlement.

FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Voulue par le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni (ici à Rome lors d’une interview télévisée), la loi autorisant les personnes militant contre l’avortement à accéder aux cliniques de consultation a été adoptée au Parlement.

INTERNATIONAL – Une menace sur la liberté d’avorter désormais inscrite dans la loi italienne. Dans un pays où l’accès à l’IVG est déjà fragile, le Parlement a validé mardi 23 avril la loi autorisant les personnes militant contre l’avortement à accéder aux cliniques de consultation. Voulue par le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni, la mesure provoque l’indignation des partis d’opposition.

La disposition adoptée permet aux régions d’autoriser les groupes « ayant une expérience qualifiée dans le soutien à la maternité » à avoir accès aux femmes envisageant d’avorter dans les cliniques gérées par le système de santé public. Le gouvernement affirme que cet amendement répond à l’objectif initial de la loi de 1978 légalisant l’avortement, en vertu de laquelle les cliniques peuvent collaborer avec de tels militants afin de soutenir la maternité et de mieux informer les patientes.

Des groupes « pro-vie » ont déjà accès aux cliniques de consultation dans plusieurs régions dirigées par la droite et cette nouvelle mesure pourrait aboutir à l’extension de cette pratique au niveau national.

« Nouveau pas en arrière »

Elly Schlein, la cheffe du Parti démocrate, la principale force d’opposition à gauche, a qualifié cette disposition de « grave attaque contre la liberté des femmes ». Pour les députés du Mouvement cinq étoiles (M5S), l’Italie a « choisi de faire un nouveau pas en arrière ».

Giorgia Meloni a assuré à plusieurs reprises qu’elle n’avait pas l’intention de modifier la loi sur l’avortement – connue sous le nom de « loi 194 » – mais ses opposants affirment qu’elle tente de compliquer le recours à l’interruption volontaire de grossesse. L’accès à des avortements sécurisés en Italie est déjà difficile en raison du nombre élevé des gynécologues qui refusent de les pratiquer pour des raisons morales ou religieuses.

Pendant la campagne électorale de 2022, Giorgia Meloni, qui se présente elle-même comme une « mère chrétienne » opposée à l’avortement et prônant les valeurs de la famille traditionnelle, avait déclaré : « Nous ne toucherons pas à la loi sur l’avortement, nous voulons juste que (les femmes) sachent qu’il y a d’autres options. »

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Je n’arrive pas à dormir car je pense trop : quelles solutions ?

Published

on

Vous avez souvent du mal à vous endormir à cause de pensées qui tournent en boucle dans votre tête ? Pas de panique : il existe des astuces simples pour mieux dormir. Mais avant, découvrez comment les pensées nocturnes et le stress peuvent nuire à notre sommeil.

Pourquoi quand je vais me coucher, je pense trop ?

La journée, nous sommes tout(e) s occupé(e) s avec le travail, les activités, les tâches à accomplir, les relations sociales… Nous n’avons pas vraiment le temps de penser ! Mais le soir, nous nous retrouvons seul(e) s face à nos pensées, et les soucis du quotidien peuvent parasiter notre esprit. Et il peut arriver, malgré une grande fatigue physique, de passer des nuits entières allongée sur le lit, les yeux grands ouverts. Nos pensées circulent à toute vitesse dans notre tête, à cause d’un excès de caféine ou de sucre dans la soirée, d’un excès d’écrans, ou encore… du stress.

Le stress induit un hyperéveil qui peut entraîner des insomnies

Le stress, en effet, est bien souvent en cause. Examen ou réunion importants, difficultés financières, problèmes au travail ou avec un proche… de nombreuses situations peuvent générer du stress. Ce dernier « agit sur différentes fonctions physiologiques qui augmentent l’éveil. On constate alors un hyperéveil qui induit des difficultés d’endormissement associées à des difficultés à maintenir son sommeil avec un sommeil non réparateur », explique l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) dans son carnet sur le sommeil et le stress (source 1).

À cela s’ajoutent souvent des ruminations et inquiétudes « qui favorisent l’insomnie induite par les effets du stress excessif » ainsi qu’un « facteur de continuité de l’insomnie (insomnie chronique) avec des ruminations liées à l’inquiétude vis-à-vis de son mauvais sommeil et de ses conséquences sur les performances du lendemain ».

Il est parfois difficile de calmer ses pensées, mais il existe des astuces pour apaiser le cerveau et venir à bout des insomnies.

Comment vider ses pensées avant de dormir ? Que faire ?

Le but va être de détourner au maximum sa pensée de la question du ‘dormir’. Plus on cherche à dormir, moins on y arrive. Le fait de vouloir absolument dormir provoque un hyperéveil qui va empêcher l’endormissement, explique la Dre Agnès Brion, psychiatre spécialiste des troubles du sommeil.

Faire une liste

Vous pensez sans cesse aux choses que vous ne devez pas oublier de faire le lendemain ? Notez-les sur une feuille de papier pour vous en débarrasser. Prenez l’habitude de garder un carnet sur votre table de nuit ou de prendre un moment le soir pour organiser la journée suivante. N’hésitez pas à détailler la liste afin de vous dégager l’esprit et d’arrêter net les ruminations mentales pour vous endormir plus rapidement.

Respirer

Un autre moyen pour calmer ses pensées consiste à pratiquer quelques simples exercices de respiration. Respirer avec un rythme lent et profond permet de ralentir le rythme cardiaque et diminuer ainsi l’anxiété et l’agitation. Placez une main sur votre poitrine et l’autre sur votre ventre. Inspirez par le nez pendant environ deux secondes, sentez votre ventre qui se remplit d’aide, puis poussez doucement dessus pendant que vous expirez lentement. Répétez l’exercice jusqu’à l’endormissement.

Écouter

Si vous habitez dans une ville et le bruit de la circulation vous dérange, vous pouvez investir dans un appareil à bruit blanc. Les sons apaisants vont vous aider à créer un environnement plus propice au sommeil et déclencher des souvenirs agréables et relaxants. La méditation guidée peut aussi vous aider à vous concentrer sur autre chose que vos pensées stressantes.

Lire un livre

Vous pouvez essayer de vous distraire en vous concentrant sur une histoire. Les écrans risquent de perturber davantage votre sommeil, mais un livre, surtout si le sujet n’est pas trop stimulant, peut vous aider. Si vous n’arrivez toujours pas à dormir au bout de 20 à 30 minutes, sortez du lit et lisez dans une autre pièce jusqu’à ce que vous vous sentiez prête à dormir.

Comment réussir à dormir quand on n’y arrive pas ?

Quelques conseils peuvent aider à s’endormir plus rapidement et à améliorer sa qualité de sommeil :

  • Se coucher et se lever à des horaires réguliers, même le week-end ;
  • Aller au lit dès les premiers signes de sommeil, pas avant (il est préférable d’attendre que le sommeil vienne) ;
  • S’aménager la chambre idéale, avec une température entre 18 et 20 degrés ;
  • Avant d’aller dormir, éviter tous les écrans ;
  • Favoriser les activités relaxantes le soir : lecture, musique douce, jeux de société… ;
  • Éviter les repas trop copieux et les excitants (café, thé, vitamine C, sodas, alcool…) ;
  • Consommer des aliments riches en mélatonine, en tryptophane, ou qui favorisent le sommeil ;
  • Recourir à des médecines naturelles : plantes et huiles essentielles…

De nombreuses techniques aident à favoriser l’endormissement :

Troubles du sommeil liés au stress : les TCC peuvent aider

Il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste pour arriver à mieux gérer son stress, son anxiété, ses angoisses, etc. Les thérapies comportementales et cognitives sont souvent conseillées en cas de troubles du sommeil liés au stress. « La première action va être d’essayer d’éliminer ou de modérer la perception de l’agent stresseur, puis d’appliquer des thérapies cognitives et comportementales afin de limiter et d’évacuer les effets du stress », souligne l’INSV.

Et si vous n’arrivez pas à dormir la nuit… sortez du lit !

Rester au lit pour se forcer à s’endormir est une très mauvaise idée. Notre cerveau risque d’associer la chambre aux insomnies et aux soucis, ce qui risque d’aggraver le problème au fil du temps. C’est pareil pour l’heure : il ne vaut mieux pas la regarder ! Cela risque d’aggraver les ruminations et inquiétudes à propos des conséquences de votre manque de sommeil.

Si vous restez éveillée pendant plus 20 minutes, sortez du lit et faites autre chose. Le fait de rester debout et de s’occuper jusqu’à ce que vous soyez vraiment fatiguée : cela peut vous aider à trouver le rythme de sommeil qui vous convient le mieux.

Essayez de trouver une activité relaxante, qui vous détende et vous occupe l’esprit, insiste la Dre Brion.

On évite d’allumer la télévision ou de scroller sur son téléphone portable ou de se mettre à un jeu vidéo… et on privilégie une activité apaisante, comme la lecture, l’écriture, l’écoute d’une musique, d’un livre audio ou d’un podcast. En bref, occupez-vous, mais pas trop !

À ​​​​​noter

Si vous n’arrivez pas à dormir occasionnellement, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Toutefois, les premiers signes d’insomnie qui se prolongent doivent mener à une consultation spécifique auprès du médecin traitant qui proposera une prise en charge adaptée, souligne l’INSV. 

Continue Reading

Santé

Voici combien de fois une femme de plus de 60 ans doit aller aux toilettes par semaine, selon cette gastro-entérologue

Published

on

À chacun son transit. En fonction de l’âge et des individus, la fréquence des selles peut fortement varier. Une gastro-entérologue a notamment fait le point sur le nombre de fois où une femme de 60 ans doit aller aux toilettes chaque semaine. Et elle a également donné quelques conseils bien utiles pour celles qui sont atteintes de constipation.

« La fréquence normale des selles varie largement d’un individu à l’autre (entre trois par jour et trois par semaine). », indique le site de l’Assurance Maladie. La constipation occasionnelle est souvent due à un changement. Celui-ci peut avoir de multiples origines comme un voyage, un nouveau régime alimentaire, le stress ou un problème de santé.

Le nombre de fois où vous allez aux toilettes ne déterminent pas si votre transit est normal ou pas d’après cette gastro-entérologue

Mais la constipation chronique est tout autre et les personnes âgées sont plus sujettes au problème. C’est ainsi qu’un tiers des plus de 60 ans sont touchés par cette diminution anormale de la fréquence des selles. « On parle de constipation lorsque le nombre de selles est inférieur à trois fois par semaine. », révèle ainsi le professeur Véronique Vitton.

Mais les choses ne sont pas aussi simples comme l’explique la gastro-entérologue qui s’est exprimée dans un article paru sur le site de Femme actuelle le 11 avril dernier. « On peut très bien aller à la selle tous les jours, mais beaucoup forcer et avoir une impression d’exonération incomplète ou au contraire n’y aller que deux fois par semaine et se sentir très bien. Cela dépend beaucoup des individus. »

Un gastro-entérologue avec un patient

crédit photo : Shutterstock Un gastro-entérologue avec un patient

Le passage aux toilettes diminue avec l’âge comme l’explique la gastro-entérologue

La spécialiste a également avancé les raisons qui font que l’âge favorise l’apparition de ce trouble. « La fonctionnalité anorectale s’affaiblit tout comme le tonus du rectum. Les patients vont moins ressentir l’envie d’aller à la selle ou vont avoir plus de difficultés à exonérer. », détaille-t-elle. Avant de poursuivre : « D’ailleurs, il n’est pas rare que certains aient recours à des manœuvres digitales – c’est-à-dire qu’ils s’aident d’un doigt dans le vagin ou le rectum – pour faciliter l’évacuation des selles. »

Mais ce n’est pas le seul facteur qui justifie cette diminution de la fréquence des selles. « Outre le vieillissement de l’appareil digestif qui peut avoir des retentissements sur les fonctions motrices gastro-intestinales, le fait de moins bouger, d’être moins actif ou encore de moins se nourrir favorise également la constipation. », détaille la gastro-entérologue.

Continue Reading

Santé

L’accord de la SNCF pour empêcher la grève revient sur la réforme des retraites et met l’exécutif en difficulté

Published

on

Prisca Thevenot, ici le 3 avril 2023, peine à commenter l’accord signé à la SNCF qui revient en grande partie sur la réforme des retraites pour éviter une grève.
LUDOVIC MARIN / AFP Prisca Thevenot, ici le 3 avril 2023, peine à commenter l’accord signé à la SNCF qui revient en grande partie sur la réforme des retraites pour éviter une grève.

LUDOVIC MARIN / AFP

Prisca Thevenot, ici le 3 avril 2023, peine à commenter l’accord signé à la SNCF qui revient en grande partie sur la réforme des retraites pour éviter une grève.

POLITIQUE – Elle l’assure, « cet accord respecte l’esprit de la réforme des retraites ». Lors du compte rendu hebdomadaire du Conseil des ministres, ce mercredi 24 avril, la porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot, a été interrogée sur un récent accord signé par la SNCF. Celui-ci atténue une partie de la réforme des retraites, texte clé du début du second mandat d’Emmanuel Macron.

Cet accord sur la fin de carrière des cheminots signé lundi 22 avril entre les syndicats représentatifs et la direction de la SNCF permet d’éloigner la menace d’une nouvelle grève lors des ponts de mai. « Depuis la mise en place en 2008 du dernier accord en la matière, trois réformes des retraites sont entrées en vigueur et ont impacté l’âge de départ légal des salariés », a rappelé l’entreprise qui acte une « véritable avancée » pour ses salariés. L’accord permet de « compenser en partie les effets néfastes de la réforme des retraites », s’est félicité le syndicat Sud-Rail.

Pas facile, donc, pour le gouvernement d’y souscrire à 100 %. Pour le faire, Prisca Thevenot qui dit ne pas avoir tous « les détails de cet accord » s’appuie sur l’argument de la pénibilité. « C’est un accord de fin de gestion de carrière pour les carrières pénibles, donc cela respecte l’esprit de la loi », a-t-elle tenté de justifier.

Retraite anticipée en cas de pénibilité avérée

L’accord prévoit une amélioration du dispositif de retraite anticipée, en particulier pour les cheminots ayant occupé des postes à la pénibilité avérée. Les conducteurs, par exemple, pourront entamer une « cessation anticipée d’activité » 30 mois avant leur retraite avec 15 mois travaillés rémunérés à 100% et 15 mois non travaillés rémunérés à 75%. Pour les contrôleurs, le dispositif sera encore plus avantageux avec une cessation d’activité s’étalant sur 36 mois dont 18 mois non travaillés rémunérés à 75%.

Les adhérents de Sud-Rail se sont massivement prononcés en faveur d’une signature. En conséquence, la direction du syndicat a décidé de ne pas appeler à la grève au mois de mai, comme elle menaçait de le faire après le premier coup de semonce de la grève des contrôleurs en plein week-end de vacances scolaires au mois de février.

D’autres dispositions dans l’accord sont prévues sur le temps partiel de fin de carrière, rémunéré 10% de plus que le temps réellement effectué. La direction a également proposé la création d’un échelon d’ancienneté supplémentaire pour améliorer la rémunération des cheminots en fin de carrière.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Adieu les vergetures, 32 flacons de cette huile de pharmacie se vendent chaque minute dans le monde entier

Published

on

L’apparition de vergetures sur le corps est un phénomène tout ce qu’il y a de plus naturel, auquel de nombreuses femmes sont exposées. Provoquées par un étirement rapide de la peau, ces petites traces – qui ressemblent à de fines fissures rouge violacé ou blanchâtres – peuvent résulter de bien des facteurs…

Durant l’adolescence, suite à une fluctuation de poids, pendant ou après la grossesse… les vergetures n’épargnent personne ! Le plus souvent localisées au niveau du ventre, des seins, des hanches, des fesses ou encore des cuisses, elles sont particulièrement redoutées par les femmes enceintes. Heureusement, les solutions ne manquent pas pour prévenir leur apparition.

Cette huile culte est la numéro 1 des soins anti-vergetures

En effet, sur le marché de la beauté, les options se multiplient pour les personnes qui souhaitent lutter contre les vergetures. Parmi les produits les plus populaires, il existe plusieurs valeurs sûres, reconnues pour leur efficacité. Cette huile prisée à l’international en fait indéniablement partie… il s’agit de la fameuse huile de soin Bi-Oil !

Avec 32 flacons vendus chaque minute dans le monde, ce soin culte a su faire ses preuves. Lancé il y a plus de 10 ans en Afrique du Sud, il est aujourd’hui considéré comme une véritable référence pour faire disparaître les vergetures, mais pas seulement ! Force est de constater que ce produit cumule les qualités…

crédit photo : Instagram / @bioilfrance

L’huile anti-vergeture Bi-Oil cumule les bienfaits pour la peau

Également préconisée pour combattre les cicatrices, le teint irrégulier, le vieillissement cutané, ou encore la peau déshydratée… cette huile multi-usage offre de nombreuses possibilités ! Vendue en pharmacie et parapharmacie, son efficacité repose sur les ingrédients puissants que renferme sa formule.

Huile de calendula régénérante ; de lavande revitalisante ; de romarin renforçatrice ; ou encore de camomille apaisante… ce best-seller ne laisse rien au hasard ! Il est aussi riche en vitamine A, parfait pour booster la formation de collagène, et en vitamine E, au fort pouvoir antioxydant et anti-âge.

Comment bien utiliser l’huile de soin Bi-Oil pour faire disparaître les vergetures ?

Mais attention, pour profiter pleinement des vertus de la célèbre huile Bi-Oil, encore faut-il bien l’utiliser ! Pour cela, il est conseillé de l’appliquer 2 fois par jour, en effectuant des mouvements circulaires, jusqu’à absorption complète. Avec sa consistance fluide, qui favorise l’assimilation des nutriments et des vitamines, elle est facile à répartir sur le corps.

crédit photo : Instagram / @bioilfrance

Bon à savoir : pour lutter efficacement contre les vergetures, une application quotidienne pendant au moins 3 mois est préconisée. Afin de prévenir l’apparition de ces petites marques chez la femme enceinte, il est recommandé de commencer à utiliser l’huile de soin Bi-Oil dès le début du deuxième trimestre de grossesse en l’appliquant chaque jour sur les zones les plus sensibles.

Continue Reading

Santé

Échographie du 2e trimestre : examiner la morphologie du bébé.

Published

on

Vous êtes à mi-parcours de votre grossesse : votre ventre s’est arrondi et vous sentez désormais votre bébé bouger ! C’est le moment de réaliser l’échographie du 2e trimestre dite aussi échographie morphologique. L’occasion d’examiner les différents organes de votre futur bébé, de s’assurer qu’il va bien… et de savoir (enfin !) s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon.

Femme enceinte : combien d’échographies obstétricales sont recommandées pendant la grossesse ?

Trois échographies – au premier, deuxième et troisième trimestres – sont recommandées pendant la grossesse. « Des échographies supplémentaires pourront être réalisées en cas de grossesse multiple ou de signes cliniques potentiellement évocateurs d’une pathologie, précise Marianne Benoît Truong Cahn, sage-femme échographiste. Par exemple : une croissance du fœtus trop faible ou au contraire trop importante, un diabète gestationnel, un excès ou une faible quantité de liquide amniotique, une infection (rubéole, toxoplasmose…), etc. »

Quand faire l’échographie du 2e trimestre (T2) ? À partir de quelle date ?

Réalisée entre la 21e semaine et la 23e semaine d’aménorrhée – soit entre la 20e et la 22e semaine de grossesse – l’échographie du deuxième trimestre est dite « morphologique ». « C’est-à-dire qu’elle étudie de façon méthodique l’anatomie du – ou des – futur(s) bébé(s), et évalue sa (leur) croissance, précise la sage-femme. Elle permet aussi d’examiner la position et l’aspect du placenta, et d’apprécier la quantité de liquide amniotique. Dans l’idéal, elle doit être effectuée dans la 22e semaine d’aménorrhée. » Et d’ajouter : « À l’échographie, on dépiste un certain pourcentage d’anomalies, mais ce n’est pas un examen fiable à 100 % : il y a des choses qu’on ne voit pas. Si une échographie normale est très rassurante, ce n’est pas pour autant une garantie absolue. »

Quelle est la durée de l’échographie morphologique ? Comment se déroule-t-elle ?

L’échographie du deuxième trimestre se déroule peu ou prou comme celle du premier trimestre. La future maman est allongée sur le dos et à l’aide d’une sonde qu’il déplace sur le ventre, l’échographiste visualise le bébé.

« À ce stade de la grossesse, la visualisation est optimale, confie Marianne Benoit Truong Canh. L’examen dure un peu plus longtemps que le premier, il permet d’observer le cœur, le cerveau, les membres ainsi que les différents organes de l’abdomen (estomac, vessie, reins…) et de dépister d’éventuelles malformations. »

Quel est le but de la deuxième échographie ? Que vérifie le médecin ou la sage-femme pendant l’examen ?

Très complète, l’échographie morphologique permet d’examiner bébé sous toutes les coutures (ou presque !) et de dépister d’éventuelles anomalies.

Dépister les anomalies

Ces anomalies peuvent concerner un organe (cœur, appareil digestif ou urinaire, cerveau), les vertèbres (spina bifida – un défaut de fermeture de la colonne vertébrale) ou encore la bouche : bec-de-lièvre, fente palatine, etc. Le praticien s’assurera également de la bonne vitalité du fœtus : mouvements, position, activité cardiaque…

Mesurer le fœtus

L’échographie morphologique est l’occasion de mesurer la tête (diamètre bipariétal et périmètre crânien), l’abdomen et le fémur (longueur fémorale) du futur bébé. « On considère que la croissance est correcte lorsque les mesures sont comprises entre le 3e et le 97e percentile, ce qui correspond aux mesures de 94 % de la population générale, précisent les auteurs du Grand livre de ma grossesseSi les mensurations du fœtus sont situées au-dessus des valeurs du 97e percentile (courbe bleue du haut), on estimera que l’enfant sera gros (poids supérieur à 4 kg). Si les dimensions sont situées en dessous du 3e percentile (courbe bleue du bas), on estimera alors que l’enfant sera de petit poids. »

S’assurer que tout va bien

L’examen se complétera par l’étude de la position du placenta, de la quantité de liquide amniotique et si nécessaire par un doppler afin de vérifier la circulation sanguine au niveau des artères du cordon ombilical et des artères utérines.

Tisser des liens et connaître (enfin !) le sexe de bébé

L’échographie du 2e trimestre offre la possibilité aux parents de visualiser une nouvelle fois leur futur enfant et de tisser des liens. « Cette deuxième rencontre vient confirmer, infirmer, transformer et alimenter l’imaginaire parental vis-à-vis de cet enfant encore inconnu et à venir. En ce sens, l’échographie obstétricale aide les futurs parents à devenir… futurs parents ! » Enfin, cet examen est l’occasion de connaître le sexe de bébé. « On le voit de façon certaine sauf si le fœtus a les jambes fermées ou qu’il a le dos en avant et qu’il ne veut pas changer de position lors de l’écho ! », confirme la sage-femme en souriant.

Que se passe-t-il si on découvre une anomalie ?

Si une anomalie est découverte ou suspectée lors de l’échographie morphologique, un second examen de contrôle peut être nécessaire. « À partir du moment où l’on voit une image inhabituelle, on adresse la patiente à un médecin référent en échographie qui travaille généralement dans un Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN), explique la sage-femme Marianne Benoit Truong Canh. Ce médecin référent réalisera à nouveau l’échographie et posera un diagnostic. » Si l’attente de ce nouvel examen est souvent angoissante pour les futurs parents, l’objectif est vraiment d’offrir un suivi adapté à la pathologie du bébé. Par exemple : en cas de croissance fœtale inférieure à celle attendue pour le terme, un suivi régulier sera proposé ainsi qu’un examen doppler.

Quel est le prix de l’écho du 2e trimestre ?

Les examens médicaux obligatoires dans le cadre du suivi de votre grossesse – dont les échographies du premier, du deuxième et du troisième trimestre – sont pris en charge à 100 % du tarif de l’Assurance maladie. En cas de grossesse pathologique ou de pathologie fœtale (malformations fœtales, contexte infectieux ou génétique…), d’autres échographies peuvent être prescrites et prises en charge dans les mêmes conditions.

Continue Reading

Santé

Syndrome Chuck Bass, faux « nice guy »… Comment les films et séries nous font aimer des hommes toxiques

Published

on

LIVRE – Faire intrusion dans la chambre d’une adolescente la nuit et la regarder dormir (Twilight), menacer de sauter d’une grande roue pour inviter une femme à sortir (N’oublie jamais), cacher son sexe dans un paquet de pop-corn en plein rendez-vous (La Boum)… Les scènes de cinéma qui dédramatisent et romantisent des comportements problématiques sont nombreuses.

Et elles ne sont pas sans incidence dans la vraie vie. Les films et séries nous poussent inconsciemment à désirer des hommes toxiques, voire violents. C’est ce que Chloé Thibaud avance dans son livre Désirer la violence, publié aux éditions Les Insolentes ce mercredi 24 avril. Après une préface de Lio, la journaliste analyse la « pop culture du viol » à travers des exemples bien connus du grand public.

En repensant aux films et séries qui ont forgé son adolescence, elle réalise que les modèles qui lui ont été donnés à voir étaient la plupart du temps toxiques, tout comme ses propres relations amoureuses. « Ce qui est complètement normalisé et banalisé à l’écran, on finit par le banaliser dans la vraie vie », explique Chloé Thibaud au HuffPost.

Désirer la violence décrypte des œuvres cultes, des séries comiques aux comédies romantiques, sous le prisme des violences sexistes et sexuelles. « Ce livre n’est pas du tout un appel au boycott et à la cancel culture, bien au contraire », insiste l’autrice, « Moi je prône la context culture, c’est-à-dire le droit absolu de continuer à regarder les œuvres qu’on aime avec lesquelles on a grandi, mais tout en les contextualisant ».

Pour le HuffPost, Chloé Thibaud a passé à la loupe quelques exemples abordés au fil des deux cents pages, à découvrir en images dans la vidéo en tête d’article.

Le syndrome Chuck Bass (et celui de la sauveuse)

Dans son livre, elle développe l’idée d’un « syndrome Chuck Bass », d’après le personnage de la série Gossip Girl. « On pourrait aussi l’appeler le syndrome Darcy pour Orgueil ou Préjugés ou le syndrome Daniel Cleaver, dans Le Journal de Bridget Jones », note-t-elle. Brun ténébreux, voix suave et réputation de tombeur, Chuck Bass est l’archétype de la masculinité toxique.

« C’est typiquement cet homme de fiction qui n’est jamais tombé amoureux et qu’aucune femme n’a réussi à conquérir », décrit la journaliste. Malgré ses deux tentatives de viol, dès le premier épisode de la saison 1, « Chuck Bass devient très rapidement l’obsession des jeunes spectatrices qui regardent la série », raconte Chloé Thibaud, qui s’inclut dans le lot.

Dans la série « Gossip Girl », le couple formé par Chuck et Blair fait fantasmer, alors qu’il correspond au cycle des violences conjugales.
The CW Dans la série « Gossip Girl », le couple formé par Chuck et Blair fait fantasmer, alors qu’il correspond au cycle des violences conjugales.

The CW

Dans la série « Gossip Girl », le couple formé par Chuck et Blair fait fantasmer, alors qu’il correspond au cycle des violences conjugales.

Le couple entre Chuck Bass et Blair Waldorf a fortement contribué au succès de la série. Pourtant, leur relation correspond complètement au cycle des violences conjugales : emprise, montée des tensions, explosion de la violence, puis justifications et retour à la lune de miel. « Ce cycle de la violence, s’il se présente dans la vie réelle, ne nous choquera pas vraiment puisqu’on a passé six ans de notre vie à cautionner ce qu’il se passe entre les personnages », conclut-elle.

Au syndrome Chuck Bass, elle associe le syndrome de la sauveuse, décrit en psychologie. « Les “bad boys” sont présentés comme des petits animaux blessés qui manquent cruellement d’amour. Et ça vient susciter chez nous l’envie de leur fournir cet amour et d’être celle pour qui il va changer », nous dit Chloé Thibaud. Si dans les films et séries, Chuck Bass et les autres finissent bien par changer, les victimes de violences conjugales ne connaissent pas le même happy ending dans la vraie vie.

Les faux « nice guys »

« Assez systématiquement, dans les fictions, on oppose la figure du “bad boy” à celle du “nice guy”, donc le mec sympa », poursuit l’autrice. Elle les divise en deux catégories : les vrais gentils, et ceux qui le sont par intérêt. Pour Chloé Thibaud, il faut se méfier de ces derniers car ils tiennent un discours « limite de masculinistes, dans un schéma héroïque d’aller sauver la demoiselle en détresse mais de façon très intéressée ».

Elle rappelle que même les héros les plus inoffensifs ne le sont pas toujours. Dans L’Auberge espagnole de Cédric Klapisch, Xavier, joué par Romain Duris, commet par exemple une agression sexuelle. Suivant les conseils de son amie lesbienne, « il force un baiser à Anne-Sophie alors qu’elle lui dit non. Et elle lui dit non à sept reprises », précise la journaliste. Mais Xavier insiste et Anne-Sophie finit par l’embrasser en retour, et la scène prend une tournure romantique.

L’autrice de Désirer la violence a été particulièrement frappée par la mise en abyme : « Quand Xavier raconte cette aventure, il dit “c’était trop bon, c’était comme dans les films. Au début, elle disait “non, non, non” et puis “oui, oui, oui””. » Ce genre de scène inculque aux hommes qu’ils doivent insister, mais elles apprennent aussi « aux femmes à dire non, même quand elles auraient envie de dire oui », regrette Chloé Thibaud, qui évoque une « comédie du non pour se rendre désirable ».

Les mecs sympas ne seraient pas désirables ?

Et si les personnages d’hommes vraiment sympas existent bien, « le souci, c’est qu’on n’a pas appris à érotiser la gentillesse, en tout cas jusque très récemment », affirme-t-elle, citant Mike, le mari de Phoebe dans Friends, ou encore Léo, L’être de Lumière dans Charmed et Marshall dans How I met your mother.

« Il ne leur arrive jamais rien de croustillant. En général, les vrais nice guys sont relégués au rang du mec ennuyeux, au meilleur ami friendzoné ou gay », constate Chloé Thibaud.

Heureusement, avec MeToo, les films et séries commencent doucement à changer et à montrer qu’un homme peut être gentil et intéressant, dès le début de l’histoire. Et surtout que demander le consentement est bien plus attirant qu’une agression sexuelle, à l’écran comme dans la vie.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

Dengue : la situation inquiète les autorités sanitaires, qui rappellent les bons gestes contre le moustique tigre

Published

on

C’est une situation “sans précédent” que mettent en lumière les autorités sanitaires dans un communiqué (Source 1). Le nombre de cas importés de dengue en France métropolitaine ne fait qu’augmenter, notamment du fait de l’épidémie en cours aux Antilles Françaises depuis mi 2023.

Entre le 1er janvier et le 19 avril 2024, 1 679 cas de dengue importée ont été notifiés à Santé publique France versus 131 sur la même période en 2023. Sur cette période, 82 % des cas reviennent des Antilles françaises”, a précisé Santé Publique France.

Le moustique vecteur implanté dans 78 départements métropolitains

Les autorités appellent les professionnels de santé à la vigilance, afin de diagnostiquer et signaler les cas aux autorités sanitaires, pour éviter que le virus ne se propage par l’intermédiaire du moustique tigre.

Car c’est bien via ce moustique, du genre Aedes (principalement Aedes aegypti) que l’épidémie progresse, puisqu’il en est le vecteur. Implanté dans 78 départements de la métropole, comme le rappellent les autorités, le moustique tigre ne transmet pas systématiquement la dengue, fort heureusement. Il peut cela dit transmettre le virus de la dengue lorsqu’il s’infecte en piquant une personne qui en était atteinte. La prochaine personne piquée par un moustique tigre infecté peut, à son tour, contracter la maladie. La saison d’activité du moustique tigre, vecteur de la dengue et du Chikungunya, est comprise entre mai et novembre, précise Santé Publique France.

Les JO comme facteur aggravant ?

Au micro de nos confrères de France Info (Source 2), l’entomologiste Didier Fontenille a expliqué qu’il fallait s’attendre à une circulation du virus plus importante cet été avec les Jeux olympiques, du fait de l’afflux de voyageurs. Le spécialiste a estimé qu’il est “inéluctable” que des personnes contractent la dengue de façon autochtone, autrement dit sans avoir voyagé dans un pays à risque. “Une petite proportion des personnes qui viendront en France portera le virus de la dengue, et une petite proportion de ceux-ci se feront piquer par des moustiques qui le transmettront à des personnes qui n’ont pas bougé”, a détaillé l’entomologiste. “Chaque fois qu’il y a des mouvements de population et des voyageurs qui circulent, notamment en période estivale, le risque augmente”, a-t-il ajouté, précisant que la France a un risque plus élevé que d’autres pays du fait de ses territoires ultramarins, “en particulier les Antilles, où la dengue circule chaque année”.

Comment agir à son échelle ?

La bonne nouvelle, si l’on peut le formuler ainsi, c’est que chacun peut agir à son niveau pour limiter le risque d’épidémie de dengue sur le territoire métropolitain.

Car pour cela, il faut agir sur la prolifération du moustique tigre, dans nos jardins et balcons. Il est ainsi vivement recommandé d’éliminer les eaux stagnantes, propices au développement des moustiques, à l’intérieur et autour des habitats (dessous de pots, coupelles, gouttières, réserves d’eau ouvertes, détritus, etc.).

Les personnes voyageant dans les zones à risque, notamment les Antilles Françaises et la Guyane, sont invitées à se protéger des piqûres de moustiques, pour éviter d’attraper la dengue. Cela peut inclure des produits de protection chimiques (répulsifs), mais aussi physiques (moustiquaire, vêtements longs et amples…).

Enfin, les personnes revenant des zones à risque, sont invitées, même en l’absence de symptôme, à continuer à se protéger contre les piqûres de moustique, et à consulter un médecin en cas de symptômes évocateurs (douleurs articulaires ou musculaires, maux de tête, éruption cutanée, fièvre…). Il faudra alors préciser la date de retour de voyage d’une zone tropicale pour que la dengue puisse être rapidement évoquée.

Continue Reading

Santé

Cette crème visage est “le meilleur anti-rides” qui soit, selon Jimmy Mohamed

Published

on

Les solutions proposées par les marques de cosmétique pour lutter contre le vieillissement de la peau sont nombreuses. L’une des solutions les plus couramment employées par les femmes est la crème anti-rides. Le choix est vaste, allant de produits vendus quelques dizaines d’euros à des crèmes coûtant quelques centaines d’euros, comme la Rich Cream d’Augustinus Bader.

Alternativement, certaines femmes n’hésitent pas à se tourner vers la chirurgie esthétique dès les premiers signes de vieillissement de leur peau. Pourtant, il existe une solution bien plus efficace, bien qu’elle nécessite de la persévérance. C’est le docteur Jimmy Mohamed qui a dévoilé cette astuce lors d’un passage sur RTL.

Anti-âge : voici la meilleure crème anti-rides, selon le docteur Jimmy Mohamed

Le principe même d’une crème solaire n’est pas nécessairement de prévenir les signes de l’âge. Ces solutions apportent plutôt une protection contre le soleil, surtout lors des jours d’été et de printemps ou encore lors d’une promenade en haute montagne. Mais ces crèmes contiennent aussi naturellement des propriétés anti-vieillissement et anti-rides.

Cette caractéristique de la crème solaire a mené le docteur Jimmy Mohamed à en vanter les mérites sur RTL. « Finalement, la crème solaire, c’est certainement le meilleur anti-rides qui existe », a expliqué ce médecin. Ce raisonnement n’est pas dénué de sens, puisque l’exposition au soleil a tendance à vieillir la peau prématurément. En protégeant votre peau contre les rayons UV, vous préservez votre capital jeunesse.

La crème solaire plus efficace qu’un soin anti-rides ?

Jimmy Mohamed a appuyé ses propos en citant des recherches qui ont été conduites sur le sujet. « Les chercheurs ont recruté des personnes plutôt jeunes, puisqu’elles avaient moins de 55 ans. Ils les ont réparties en deux groupes. Un groupe mettant de la crème solaire indice 15, donc plutôt faible, tous les matins. Et un autre groupe ne faisant rien de particulier », a expliqué le médecin.

« Les chercheurs ont analysé la peau du dos, de la main et du cou de chaque participant au début et à la fin de l’étude », a-t-il poursuivi. Et selon cet expert, les résultats montrent que le vieillissement de la peau et l’apparition de rides sont fortement réduits en cas d’utilisation d’une crème solaire. « L’utilisation quasi quotidienne de crème solaire réduit de 25% les signes de vieillissement cutané par rapport à un usage occasionnel, comme on peut le faire en été. »

Les meilleures crèmes solaires pour lutter contre les signes du temps

Les crèmes solaires en vente sont nombreuses, et certaines sont connues pour leurs effets anti-vieillissement. C’est ainsi le cas du soin anti-âge protection FPS 50+ d’Yves Rocher, du soin anti-âge antioxydant 3-en-1 SPF 50 Capital Soleil de Vichy ou encore de la crème anti-âge SPF50+ Avène Solaire d’Avène.

Shiseido propose aussi une crème solaire réputée, la crème solaire visage SPF 50+ Synchroshield. Il en est de même de Clarins, avec sa crème solaire UV + anti-pollution SPF 50 et la crème solaire toucher sec visage UVA/UVB 50. Dans tous les cas, il est préférable de se tourner vers des crèmes dont l’indice de protection solaire est supérieur à 50.

Continue Reading

Santé

Le RN lâche Saidali Boina Hamissi, son candidat mahorais, après des propos controversés

Published

on

Le RN lâche Saidali Boina Hamissi, candidat mahorais aux européennes, après ses propos controversés
Le RN lâche Saidali Boina Hamissi, candidat mahorais aux européennes, après ses propos controversés

Le RN lâche Saidali Boina Hamissi, candidat mahorais aux européennes, après ses propos controversés

POLITIQUE – La gêne est palpable au Rassemblement national. Quatre jours après l’annonce en grande pompe par Marine Le Pen de la présence de leur délégué départemental mahorais, Saidali Boina Hamissi, sur la liste de Jordan Bardella pour les élections européennes de juin, les cadres du parti assurent ce mercredi 24 avril que rien n’est acté. Un rétropédalage en règle qui fait suite aux révélations de Libération sur des propos misogynes et complotistes tenus par l’intéressé.

Confronté sur franceinfo aux propos de Saidali Boina Hamissi sur les migrants comoriens qualifiés de « vermine », Sébastien Chenu s’empresse de souligner que « c’est un monsieur qui était à la CGT ». Sans citer directement l’enquête de Libé et des propos tenus ou relayés sur Facebook, le vice-président du RN assure que le parti « va regarder avec attention les déclarations » du responsable mahorais « potentiellement candidat ».

« Potentiellement » ? Marine Le Pen était pourtant beaucoup plus catégorique en annonçant sur Mayotte La 1ère samedi que Saidali Boina Hamissi serait « probablement en position non éligible, sauf si les électeurs le décident autrement ».

« Nous ignorions tout à fait ces déclarations »

Mais entretemps, Libération a donc déterré d’anciennes publications sur les réseaux sociaux. Des messages où l’intéressé tient des propos complotistes sur la pandémie de coronavirus, fait l’éloge de Vladimir Poutine, tient des propos dégradants sur les personnes en situation irrégulière et évoque la « soumission de la femme » qui, selon lui, « vient naturellement lorsqu’elle se sent aimer, protéger et valoriser (sic) par son mari. » De quoi gêner le parti lepéniste, qui fait tout pour poursuivre sur sa tactique de dédiabolisation.

Sur le plateau de BFMTV, le député RN de la Somme Jean-Philippe Tanguy assure que le parti « ignorait tout à fait ces déclarations. » « On m’a fait savoir qu’il ne serait sans doute plus sur la liste si ses propos étaient confirmés », affirme l’élu, qui précise qu’une enquête interne a été lancée. Sébastien Chenu assure, lui, que si Saidali Boina Hamissi était « probablement le mieux placé » du fait de sa fonction de représentant local, « il y a plusieurs possibilités » pour choisir un autre candidat mahorais.

Le vice-président RN de l’Assemblée nationale refuse « d’excuser » les propos de Saidali Boina Hamissi, qui, il l’assure, l’ont « choqué ». Dans un exercice d’équilibriste délicat, il nuance néanmoins en insistant sur le « contexte » mahorais particulièrement dégradé. « Le contexte dans lequel monsieur Hamissi vit me choque encore plus. Lorsque vous poussez des gens à bout, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on a poussé nos compatriotes mahorais à bout, (…) il ne faut pas s’étonner ensuite qu’une expression soit un peu verte. »

Le Rassemblement national cultive depuis des années son électorat mahorais, qui prospère sur la pauvreté du département – le plus pauvre du France -, l’immigration illégale venue des Comores toutes proches et un sentiment d’abandon du gouvernement. En avril 2022, Marine Le Pen y a réalisé l’un de ses meilleurs scores à la présidentielle. La présence d’un candidat mahorais sur la liste du RN vise d’ailleurs à illustrer l’attachement du parti d’extrême droite à l’archipel. « C’est un signal surtout qui est lancé à Mayotte, de dire pour la première fois historiquement, il y a un candidat mahorais qui va entrer » sur une liste, avait déclaré l’ex-numéro 1 du parti sur Outremer 1ère. Une stratégie de communication moins réussie que prévu.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading
Advertisement

Derniers Articles

France34 seconds ago

que devient l’ancien Premier ministre ?

Ce mercredi, la Cour de cassation a reconnu coupable François Fillon dans l’affaire des emplois fictifs liés à sa femme,...

Santé3 mins ago

la présence de militants anti-avortement dans les cliniques définitivement adoptée au Parlement

FILIPPO MONTEFORTE / AFP Voulue par le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni (ici à Rome lors d’une interview télévisée),...

Afrique10 mins ago

La revue de presse camerounaise du mercredi 24 avril 2024

Ouvrons cet exercice avec la Présidentielle de 2025. Le journal Regard du Monde dans sa publication de ce matin nous...

Société15 mins ago

FAU Gets Grant to Study Seaweed Harvesting, Just as Blobs Approach South Florida

Researchers at Florida Atlantic University are using a $1.3 million grant to see if huge blobs of seaweed can be...

Divertissements16 mins ago

Cypress Inheritance: The Beginning

Cypress Inheritance: The Beginning The post Cypress Inheritance: The Beginning first appeared on Actu de Jeux videos.

Afrique41 mins ago

un influenceur en prison pour outrage à personnalité

Essi Akofa 28 secondes . Côte d’Ivoire Connu sous le nom d’Observateur Ébène, l’influenceur de son vrai nom Kouakou Amani...

International47 mins ago

Pro-Palestinian protests sweep US universities, targeting financial ties with Israel

Students at an increasing number of US universities are gathering in protest camps to demand that their schools cut financial...

Santé49 mins ago

Je n’arrive pas à dormir car je pense trop : quelles solutions ?

Vous avez souvent du mal à vous endormir à cause de pensées qui tournent en boucle dans votre tête ? Pas...

Sports54 mins ago

Russell Martin: Southampton boss apologises to fans for Foxes rout

Southampton boss Russell Martin has issued an apology to supporters who travelled to Leicester after their humiliating 5-0 defeat on...

International57 mins ago

The human foods that could be making your dog fat, revealed – from grilled salmon to scrambled egg

It’s something that many dog owners do on a daily basis.  But new research might make you think twice about sneaking...

France1 hour ago

Quels sont les signes d’un début d’accouchement ? : Femme Actuelle Le MAG

Comment savoir que l’on est en plein travail ? Les signes peuvent paraître un peu flous pour les femme expérimentant...

France1 hour ago

quels sont les joueurs à avoir passé la barre des 1.000 matchs joués sur le circuit ?

Richard Gasquet, qui s’est extirpé des qualifications du Masters 1000 de Madrid, va disputer, ce jeudi, son 1.000e match sur...

Afrique1 hour ago

Bénin : la contravention de défaut de casque revue à la baisse

Au Bénin, la contravention de défaut de casque est réduite de moitié. Selon un communiqué du Ministre de l’Intérieur et...

Santé1 hour ago

Voici combien de fois une femme de plus de 60 ans doit aller aux toilettes par semaine, selon cette gastro-entérologue

À chacun son transit. En fonction de l’âge et des individus, la fréquence des selles peut fortement varier. Une gastro-entérologue...

Société1 hour ago

Elon Musk is keeping investors’ dreams of a Tesla robotaxi alive

Tesla CEO Elon Musk is pictured during a visit at the company’s electric car plant in Gruenheide near Berlin, eastern...

Divertissements1 hour ago

Événement Partenaires de Parade : Informations, Récompenses, Date

Les événements partenaires sont les événements attendus par une majorité de joueurs sur Monopoly GO. En effet, pendant cet événement,...

Divertissements1 hour ago

Comment réussir son voyage en solo ? Conseils pratiques

Selon une étude de l’Université de Queensland en Australie, plus de 25% des voyageurs sont des aventuriers en solo. Ce...

Santé2 hours ago

L’accord de la SNCF pour empêcher la grève revient sur la réforme des retraites et met l’exécutif en difficulté

LUDOVIC MARIN / AFP Prisca Thevenot, ici le 3 avril 2023, peine à commenter l’accord signé à la SNCF qui revient...

Afrique2 hours ago

Cybercriminalité : l’humoriste ivoirien Observateur Ébène écope de 12 mois de prison

Après l’audience d’hier où il a écopé de 6 mois de prison ferme, plus 6 mois avec sursis et 5...

Sports2 hours ago

Why Andy Cole became a Premier League Hall of Famer

In the week that Andy Cole entered the Premier League Hall of Fame, BBC Sport looks back at some of...

Advertisement

Trending