Connect with us

Afrique

L’action climatique peut-elle redorer l’image de l’Union africaine ?

Published

on

Spread the love

L’émergence d’une voix panafricaine dans la lutte contre le réchauffement climatique, enjeu global, pourrait permettre à l’Union africaine de regagner du terrain sur la scène internationale.

Il y a quelques jours, l’initiative de certains pays africains visant à tenter de « trouver une solution pacifique au conflit dévastateur » entre la Russie et l’Ukraine a fait couler beaucoup d’encre. Un élément, toutefois, n’a pas été spécialement souligné : cette initiative n’a pas été prise dans le cadre de l’Union africaine (UA). Il s’agit d’une illustration supplémentaire du fait que cette organisation, qui s’est substituée à l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) en 2002 et regroupe les 55 États du continent, peine à s’imposer sur la scène internationale.

L’institution, basée sur le modèle de l’Union européenne (UE), a son siège à Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie. Destinée notamment à « promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité sur le continent », ainsi qu’à développer « des politiques communes sur le commerce, la défense et les relations extérieures », l’UA rencontre depuis des années des problèmes de financement qui remettent en question son indépendance.

En outre, l’UA est en butte à une autre difficulté tenant à son leadership : ses présidents successifs, accaparés par leurs problèmes internes, négligent souvent les initiatives panafricanistes.

Dès lors, pour occuper une place plus conforme à son statut supposé, celui d’organisation représentant l’ensemble des pays de tout un immense continent, ne devrait-elle pas placer au cœur de sa politique le plus grand défi actuel, à savoir la lutte contre le réchauffement climatique ? S’attaquer à cet enjeu planétaire, qui affecte tout particulièrement le continent africain, pourrait lui permettre de se positionner au centre de l’échiquier international.

L’UA, acteur secondaire des relations internationales

Les acteurs mondiaux ont toujours porté un grand intérêt à l’Afrique, depuis la traite négrière à nos jours, en passant par la colonisation. Nous assistons depuis la fin de la guerre froide à une « nouvelle ruée vers l’Afrique », par laquelle les puissances du monde expriment un intérêt croissant pour ce continent. Ainsi, le nombre des représentations diplomatiques de la Turquie a plus que triplé en à peine 20 ans et la Chine est aujourd’hui le premier investisseur en Afrique. Malgré tout cela, le rôle de l’Afrique sur la scène internationale n’a pas fondamentalement changé depuis le XIXe siècle. Aux yeux du monde extérieur, le continent africain demeure largement un sujet passif, simple pourvoyeur de matières premières.

Pourtant, en ce XXIe siècle, certains affirment que l’Afrique serait « l’avenir du monde ». Des conférences et sommets grand format sont organisés par les États-Unis, la Chine, l’UE, la Russie, la Turquie, le Japon et beaucoup d’autres. Mais ne nous y trompons pas : cette attention concerne essentiellement certains pays africains utiles pour leurs ressources stratégiques ou leur situation géographique particulière. L’UA, en tant qu’organisation, y passe souvent au second plan.

Par exemple, lors de trois conférences récentes parmi les plus médiatisées – le Forum sur la coopération sino-africaine de novembre 2021, le Sommet Union africaine – Union européenne de février 2022 et le US-Africa leaders summit de décembre 2022 –, l’immense majorité des personnalités africaines invitées représentaient des États, tandis que l’UA n’était représentée que par son président et/ou le président de sa Commission.

Dans une publication récente, nous avons souligné que cette configuration observée lors de forums qui se présentent comme des plates-formes de dialogue entre deux entités démontre sans ambiguïté que, aujourd’hui, la voix de l’UA ne compte pas davantage que celle d’un chef d’État africain.

Les divisions au sein de l’organisation intergouvernementale, souvent perçue comme « un syndicat de chefs d’État », réduisent la portée de ses décisions et empêchent l’émergence d’une voix panafricaine commune.

Réformer l’UA et identifier ses objectifs clés

Pour mobiliser les ressources nécessaires à son fonctionnement et reconquérir le statut qui devrait être le sien sur le plan mondial, l’UA doit urgemment proposer des axes prioritaires d’intervention susceptibles d’attirer massivement les partenaires extérieurs aussi bien que les États membres.

À cet égard, des pistes intéressantes sont contenues dans deux documents datant d’il y a plusieurs années et dont les préconisations ont été insuffisamment appliquées : le « Rapport sur la mise en œuvre de la Décision sur la réforme institutionnelle de l’Union africaine » de 2017, rédigé sous la supervision du président rwandais Paul Kagamé, alors président en exercice de l’UA, et ayant pour but de redresser l’UA dans son ensemble, son mode opératoire et ses finances ; et l’« Agenda 2063 : l’Afrique que nous voulons » publié le 31 janvier 2015, visant à faire de l’Afrique un acteur majeur et incontournable sur la scène internationale, à travers 20 objectifs fondamentaux. L’objectif 7 paraît le plus à même de générer le soutien global massif dont l’institution panafricaine a réellement besoin.

Il est libellé ainsi : « Les économies et les communautés sont durables sur le plan environnemental et résilientes au climat ». Pour y parvenir, l’Agenda préconise en particulier d’insister sur la gestion durable des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité, de développer des modes de consommation et de production durables, d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement en eau, ainsi que la résilience au changement climatique, et enfin de travailler sur la prévention et la préparation face aux catastrophes naturelles.

Le réchauffement climatique étant une menace pour l’espèce humaine tout entière, cet objectif s’impose naturellement comme celui sur lequel l’UA devrait spécialement porter son effort, surtout parce que l’Afrique est le continent le plus vulnérable aux effets de la crise climatique actuelle.

Grande Muraille Verte (GMV) et Bassin du Congo comme priorités continentales

La Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (GMV), dont la vision est de « semer les graines de la prospérité, de la paix et de la stabilité dans les zones sèches d’Afrique » en luttant contre le changement climatique, surtout en plantant des arbres et en restaurant des terres dégradées, concerne directement une douzaine de pays sahéliens, de la Mauritanie à Djibouti.

Le Bassin du Congo, de son côté, couvre directement six pays d’Afrique centrale et est réputé pour abriter environ 10 % de la biodiversité globale et pour ses forêts tropicales humides et ses tourbières qui absorbent d’énormes quantités des gaz à effet de serre.

L’une comme l’autre constituent pour l’UA, l’Afrique et le monde des champs majeurs d’action climatique. Nous avons d’ailleurs récemment suggéré d’intensifier la communication climatique et la diplomatie publique sur le Bassin du Congo.

Des organismes tels que le Fonds bleu pour le Bassin du Congo, le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC), la Commission des Forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), et l’Initiative PAFC Bassin du Congo (IBC) constituent de ce point de vue des initiatives environnementales de grande envergure qui ont déjà poussé les principaux partenaires de l’UA à s’engager sans réserve.

L’action climatique et l’UA

Au vu de ce qui précède, nous estimons que l’action et la diplomatie climatiques, en particulier à travers l’initiative de la GMV et le Bassin du Congo, pourraient aider l’UA à redorer son image internationale.

La GMV couvre une zone qui s’étend sur 8 000 kilomètres à travers le continent, où la lutte contre les violences armées et l’extrême pauvreté sont des défis quotidiens. En restaurant la productivité et la vitalité de la région du Sahel, la GMV permettrait d’atteindre les deux tiers des Objectifs de Développement durable (ODD) des Nations unies, même s’il est difficile d’évaluer le temps nécessaire pour que les populations de la région puissent jouir des bienfaits de cette structure végétale.

Le fait que l’UA n’a pas inscrit la GMV parmi ses projets phares pourrait signifier que l’organisation n’a pas encore saisi l’énorme potentiel qu’une telle initiative peut générer en termes de ressources financières et politiques. Par la seule action sur le climat, la GMV pourrait permettre de réduire considérablement les migrations climatiques et l’immigration illégale à partir de l’Afrique, d’une part en accroissant le nombre d’emplois dans les divers pays bénéficiaires et les échanges entre ces pays, d’autre part en élevant le niveau de la sécurité alimentaire et humaine.

Bref, comme nous l’avons démontré ici, si la GMV est mise en œuvre avec succès, elle peut progressivement atténuer, voire résoudre, un certain nombre de problèmes qui concernent non seulement l’Afrique mais également l’Occident. En outre, si l’initiative de la GMV aboutit aux résultats escomptés, elle servira d’exemple de restauration de certaines zones désertiques sur d’autres continents.

Par ailleurs, l’action climatique appuyée sur le Bassin du Congo pourrait ajouter du poids à la diplomatie de l’UA. Malheureusement, le Bassin du Congo, lui non plus, ne figure pas parmi les projets phares de l’UA.

Il est regrettable que cette institution continentale soit presque invisible dans les négociations climatiques telles que le One Forest Summit qui s’est tenu au Gabon en mars 2023 et ne figure nulle part dans le plan de Libreville adopté lors dudit sommet. Le temps d’une prise de conscience est venu.

Il est essentiel que l’UA joue un rôle central dans la diplomatie climatique.

Dans ce sens, nous recommandons que l’UA inscrive la GMV et le Bassin du Congo dès maintenant parmi ses priorités et projets phares, par exemple en nommant des ambassadeurs spéciaux chargés de ces deux initiatives. La GMV, d’une part, et le Bassin du Congo, de l’autre, sont des opportunités précieuses dont l’UA doit être le porte-drapeau d’un bout à l’autre de la planète.

Une meilleure gestion du changement climatique et l’élimination de l’insécurité alimentaire produiront des effets notables sur l’extrême violence au Sahel et sur l’immigration illégale, entre autres. Les pays industrialisés seront parmi les premiers bénéficiaires d’une action réussie sur ces deux initiatives que sont la GMV et le Bassin du Congo. L’UA pourrait également accroître les niveaux de commerce régional et d’intégration régionale entre certains des 11 pays cibles de la GMV et les 6 pays du Bassin du Congo, renforçant ainsi sa position internationale.

The Conversation

Kenneth Nsah, Expert in Comparative Literature and Environmental Humanities, Université de Lille and Eric Tevoedjre, Lecturer International Relations, African Politics, Regional Integration in Africa, and International Economics, Institut catholique de Lille (ICL)

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Afrique

Euro 2024 : l’Allemagne arrache le nul contre la Suisse sur le fil

Published

on

Spread the love

Entre la Suisse et l’Allemagne, il n’y a pas de vainqueur lors de la troisième journée du groupe A de l’Euro 2024. Les deux formations se sont quittées sur un score de 1 but partout. toute chose qui permet à la Suisse de prendre la deuxième place et d’obtenir sa qualification.

La Suisse se qualifie en 8è de finale de l’Euro 2024 avec un nul face à l’Allemagne

Déjà qualifiée en 8è de finale, l’Allemagne a réussi à conserver sa position de leader du groupe A. Ceci, en arrachant le nul dans le temps additionnel face à la Suisse lors de la troisième journée de l’Euro 2024. Et pourtant, les Suisses tenaient la victoire en main depuis la 28è minute où ils ont ouvert le score par l’entremise de Dan Ndoye (1-0). Après ce premier face au pays organisateur, les Suisses ont poussé pour faire le break mais manqué de près l’aggravation du score.

En seconde mi-temps, la Suisse qui est décidée à faire plier l’équipe de Toni Kroos. Ils ne réussissaient pas mais croyaient tout de même conserver cet avantage pour prendre la tête du groupe. Mais c’est apparemment mal connaître l’équipe allemande qui a attendu les temps additionnels pour égaliser. Une réalisation de Niclas Fullkrug (1-1; 90+2).

Avec ce résultat, l’Allemagne se conforte dans sa position de leader du groupe A de l’Euro 2024. Elle suivie par la Suisse également qualifiée en 8è de finale en tant que 2è de la poule.

Continue Reading

Afrique

Euro 2024 : la Hongrie vient à bout de l’Ecosse et espère un repêchage en 8è

Published

on

Spread the love

Face à la Hongrie, l’Ecosse n’a pas pu remporter la victoire pour espérer une qualification en 8è de finale de l’Euro 2024. Les Ecossais sont venus à bout de leur adversaire du soir (0-1) et peuvent espérer un repêchage en tant que meilleur troisième.

La Hongrie obtient sa 1ère victoire à l’Euro 2024 en battant l’Ecosse

La Hongrie a battu l’Ecosse lors de la dernière journée de la phase de groupe A. Les Hongrois qui ont tout mis en œuvre pour battre leur vis-à-vis, ont réussi à venir à bout des Ecossais. Mais la tâche n’a pas du tout été facile pour les écossais. Ils ont multiplié les assauts pour prendre l’avantage mais c’est finalement dans les temps additionnels qu’ils finiront par être récompensés.

la lueur d’éclair est venue des pieds de Kevin Csoboth qui a délivré ses coéquipiers dans les temps additionnels à la 90è+10 (0-1). Un résultat qui permet aux Hongrois de garder des espoirs pour un éventuel repêchage en 8è de finale de l’Euro 2024.

Continue Reading

Afrique

L’augmentation du prix de CNI provoque une vague d’indignation

Published

on

Spread the love

L’Association internationale des consommateurs (Asicom) dénonce la hausse « disproportionnée » du prix de la CNI qui « porte gravement atteinte aux droits fondamentaux des consommateurs ». Elle appelle au report de cette mesure, soulignant qu’elle vient s’ajouter au contexte difficile d’ « inflation galopante généralisée » que subissent les Camerounais. Cette augmentation vise à financer un projet de modernisation de l’identification au Cameroun. L’objectif est de permettre la délivrance de la CNI en 48 heures, voire moins. Pour ce faire, la Délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN) a conclu un partenariat avec le consortium germano-portugais INCM-Augentic. Ce dernier va financer et construire 68 centres multifonctionnels ultramodernes dans tout le pays, ainsi que rénover 219 centres existants. Un système de prise de rendez-vous en ligne sera également mis en place.

90% des recettes pour le consortium

Selon l’ordonnance présidentielle, 90% des recettes issues du nouveau prix du timbre seront versées au consortium INCM-Augentic, tandis que les 10% restants iront à la DGSN. Certains s’interrogent sur la rentabilité du projet pour le consortium, qui devrait empocher 9 000 FCFA par CNI délivrée. Le groupement touchera-t-il cette somme pendant toute la durée du contrat, fixée à 15 ans ? Pour l’instant, aucune information n’a été communiquée à ce sujet.

Malgré les critiques, beaucoup espèrent que cette augmentation du prix se traduira par une amélioration significative du service de délivrance des CNI. Reste à voir si le nouveau système permettra de répondre aux attentes des Camerounais.

Continue Reading

Afrique

Côte d’Ivoire : l’attiéké désormais labellisé

Published

on

Spread the love

Mets traditionnel et incontournable de la gastronomie ivoirienne, et obtenu par cuisson à la vapeur de semoule de pulpe de manioc fermentée, l’attiéké est désormais une « marque collective ». Ceci, après avoir été labellisé par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), sur demande du gouvernement ivoirien.

Ainsi, cette nourriture ne peut désormais être vendue sous le nom d’ »attiéké » que si elle a été produite en Côte d’Ivoire.

L’attiéké occupe une place centrale dans le patrimoine culturel national. Il était donc nécessaire, pour l’Etat de Côte d’Ivoire, de protéger son appellation.

« C’est un élément déterminant de l’identité de la Côte d’Ivoire. On ne peut pas détacher l’attiéké de la Côte d’Ivoire. Donc il était important de trouver un moyen d’empêcher que d’autres pays, en dehors de la Côte d’Ivoire, puissent utiliser cette appellation-là pour commercialiser leur semoule de manioc. Donc aujourd’hui en enregistrant l’attiéké en marque collective, la Côte d’Ivoire peut empêcher, a les moyens légaux pour empêcher l’utilisation de cette appellation-là par d’autres pays », explique Paul Assandé, directeur général de l’Office ivoirien de la protection intellectuelle (OIPI).

Cette mesure devrait à la fois renforcer l’image du produit sur le marché et sa valeur commerciale, espèrent les producteurs d’attiéké.

Pour le moment, la mesure n’est valable qu’en Afrique de l’Ouest, mais l’OIPI a déjà entrepris les démarches pour étendre la marque collective en Europe et aux Etats-Unis.

Le gouvernement ambitionne, à terme, de protéger son attiéké dans le monde entier.

Continue Reading

Afrique

Budget 2025 au Sénégal : le gouvernement prévoit 5 677,7 milliards de FCFA

Published

on

Spread the love

Au Sénégal, le gouvernement a dévoilé son programme budgétaire et économique pluriannuel pour la période 2025-2027. Un rapport qui présente dans l’ensemble les projections financières du Sénégal dans les années à venir.

Sénégal : le gouvernement dévoile son programme budgétaire 2025

Pour le compte de l’année 2025, le gouvernement sénégalais envisage de mobiliser plus de 5 677,7 milliards de F CFA en ressources budgétaires. C’est du moins ce qu’on peut retenir du rapport de la programmation budgétaire et économique pluriannuelle pour la période 2025-2027. Ce rapport donne dans l’ensemble les projections financières du Sénégal.

À l’issue des différentes analyses effectuées sur ce rapport, on estime une augmentation de 15,5 % par rapport au budget actualisé en 2024. Ainsi, « cette progression reflète les efforts du gouvernement pour accroître les recettes fiscales et optimiser les ressources publiques », peut-on lire dans le rapport.

Selon le document, la pression fiscale pour le compte de l’année 2025 est projetée à une moyenne de 21,2 %, soit une légère augmentation par rapport aux 20,1 % prévus pour 2024. En plus, 6 390,2 milliards de F CFA seront injectés dans les dépenses pour la période 2025-2027.

Par ailleurs, une analyse a été effectuée également de la dette publique dans ce rapport présenté par les autorités du ministère des Finances. Selon les statistiques, plus de 13 772,8 milliards de F CFA ont été évalués. Cette démarche des nouvelles autorités montre leur engagement vis-à-vis du développement de la nation.

Continue Reading

Afrique

Accord entre la Cameroun et le Canada pour booster la Camair-Co

Published

on

Spread the love

Cet accord, initialement signé le 1er juin 2022 à Yaoundé, s’inscrit dans le cadre de la convention de Chicago de 1994 sur l’aviation civile internationale. Son objectif principal est d’éliminer les barrières financières tout en facilitant l’accès aux droits douaniers et autres redevances. Le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, a déclaré devant les députés que cet accord « balise le chemin pour la densification et le développement des opportunités commerciales entre les compagnies aériennes des deux pays ». 

Le projet à long terme de la Camair-Co

La compagnie aérienne nationale du Cameroun est particulièrement bien placée pour tirer parti de cette nouvelle coopération. Déjà en collaboration avec Bombardier Inc. du Canada pour l’expansion de sa flotte, Camair-Co prévoit de nouvelles opportunités commerciales grâce à cet accord. « La compagnie nationale Camair-Co, dans son plan de redéploiement à long terme à l’échelle internationale, se voit offrir non seulement une opportunité d’exploiter cet instrument juridique bénéfique, mais aussi de renforcer sa collaboration avec l’entreprise canadienne Bombardier Inc. », a affirmé le ministre Ngalle Bibehe.

Dans le cadre de cette coopération renforcée, Camair-Co a acquis deux avions Bombardier Q400 pour améliorer ses opérations sur les vols domestiques et sous-régionaux. Actuellement, la compagnie assure 25% du trafic de passagers dans la zone Cemac, transportant en moyenne 300 000 passagers par an. Le ministre des Transports a également souligné l’importance de cet accord pour la politique de libéralisation des services aériens au Cameroun, en régulant des aspects essentiels tels que l’octroi des droits et autorisations nécessaires, la sécurité de l’aviation civile, la fixation des tarifs, et l’accès aux infrastructures aéroportuaires et aux redevances associées.

Les données officielles du gouvernement canadien indiquent que le commerce de marchandises entre le Cameroun et le Canada a totalisé près de 99 millions de dollars en 2021, illustrant le potentiel économique sous-jacent. Les exportations canadiennes vers le Cameroun ont représenté plus de 87 millions de dollars, tandis que les importations canadiennes en provenance du Cameroun se sont élevées à près de 12 millions de dollars.

Continue Reading

Afrique

Burundi : face à la crise socio-économique, le président promet “un pays de lait et de miel”

Published

on

Spread the love

Alors que le Burundi traverse une grave crise caractérisée par une pénurie d’essence, sucre, bières et autres médicaments, faute de devises pour les importer, son président Évariste Ndayishimiye n’a de cesse d’appeler ses concitoyens à croire plus que jamais dans sa vision d’un « Burundi pays émergent en 2040, et développé en 2060 ».

A l’occasion de trois jours de « croisade religieuse » auxquels tous les hauts responsables et cadres du pays doivent participer, pour « remercier » Dieu pour ses bienfaits, le dirigeant burundais va essayer de convaincre la population que le Burundi va bientôt être « un pays de lait et de miel » et « développé ».

Et ce, malgré une crise socio-économique d’une ampleur inégalée qui frappe ce pays, et qu’il minimise, selon l’opposition.

Quant à ceux qui ne croient pas dans ses promesses, des « ingrats » comme il les a qualifiés la veille, ils sont au service de « Satan » tout simplement.

« Ce n’est pas une voie toute droite, mais c’est une route tortueuse semée d’embuches, ce qui peut décourager beaucoup d’entre nous, dit le général Évariste NdayishimiyeEt nous commençons d’ailleurs à voir des Burundais qui disent qu’ils ont perdu tout espoir, et qui semblent prêts à se révolter. Qu’ils sachent qu’ils sont sous l’emprise de Satan, et que la perte de tout espoir va leur apporter la malédiction. Nous disons aujourd’hui, « Dieu pardonne-leur, parce qu’ils ne t’ont pas encore totalement accepté » ».

C’est une instrumentalisation de Dieu en vue de masquer le fait que « son bilan est jusqu’ici un échec », a dénoncé Kefa Nibizi, à la tête du petit parti d’opposition Codebu.

« Il y a une façon de fuite de responsabilité, de dire « voilà tout ce qui se fait, c’est la volonté de Dieu, il faut vous montrer patient », c’est pour se tirer d’affaire. Nous pensons qu’il s’agit d’un déni volontaire de la situation réelle qui prouve finalement l’incapacité de trouver des solutions », conclut-il.

Continue Reading

Afrique

Côte d’Ivoire : le gouvernement au secours des sinistrés de Bingerville

Published

on

Spread the love

En Côte d’Ivoire, les populations de Bingerville victimes des intempéries ont reçu une délégation du gouvernement suite aux fortes pluies tombées les 13 et 14 juin derniers sur le Grand Abidjan, occasionnant des pertes en vies humaines dans plusieurs communes.

Inondations en Côte d’Ivoire : les victimes de Bingerville reçoivent le soutien du gouvernement

Au nom du gouvernement, la ministre de la Cohésion nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, accompagnée d’une délégation, s’est rendue à Bingerville. L’initiative de cette visite est d’apporter du réconfort de l’État aux familles endeuillées.

Au total, 4 décès ont été enregistrés dans la commune de Bingerville lors de ces intempéries. Selon le bilan effectué, on dénombre 3 enfants âgés de 10 à 12 ans et un adulte de 26 ans. La présence du gouvernement auprès des proches des victimes décédées de cette commune est la première d’une tournée de compassion.

La ministre, Myss Belmonde Dogo, a assisté à la levée des corps des 03 enfants victimes avant leur inhumation. Elle a montré sa compassion au sein des parents victimes et a expliqué que cet événement ne serait pas passé inaperçu devant les autorités du gouvernement.

Cette action du gouvernement témoigne de sa volonté à accompagner la population dans cette période douloureuse. Par ailleurs, une prochaine visite des autorités est annoncée pour le 26 juin prochain à Yopougon.

Continue Reading

Afrique

Vers un renforcement des relations entre la Russie et le Tchad : une coopération dans le domaine de l’éducation

Published

on

Spread the love

Les deux parties ont discuté de diverses questions d’importance commune dans le domaine de l’enseignement supérieur, notamment la formation des enseignants tchadiens nouvellement diplômés et leur fourniture des dernières méthodes pédagogiques de l’enseignement, ainsi que la facilitation des procédures de vie des étudiants tchadiens en Russie, et la bonification des bourses pour les Tchadiens dans certains domaines, ce que le président russe Vladimir Poutine a promis à son homologue tchadien Mahamat Idriss Déby Itno lors de sa visite de travail à Moscou en janvier 2024.

Suite à cette importante rencontre entre les ministres des deux pays, un accord de coopération a été signé entre les deux parties, permettant aux universités des deux pays de coopérer directement.

Au cours de cette visite, la délégation tchadienne a rencontré les étudiants tchadiens à Moscou et a écouté leurs préoccupations et les problèmes qu’ils rencontrent dans leur parcours académique, et il a également promis d’organiser un forum réunissant tous les représentants des étudiants tchadiens en Russie, qui se tiendra du 9 au 11 août 2024 à Moscou.

Pour concrétiser l’accord conclu entre les deux pays, la délégation tchadienne s’est rendue au lendemain de la conclusion de l’accord à l’Université d’État de Moscou, où elle a été reçue par le recteur de l’université, l’académicien Viktor Sadovnitchi, qui a à son tour tenu un atelier de travail avec la délégation tchadienne, et ce dernier leur a expliqué le rôle de l’Université d’État de Moscou dans la formation des cadres supérieurs dans divers pays du monde. A son tour, l’un des participants les plus éminents de la délégation tchadienne, le ministre d’État et secrétaire général de la présidence de la République, Mahamat Ahmat Alhabo, a exprimé sa gratitude et ses remerciements à l’Université d’État de Moscou dans laquelle il avait préalablement étudié et obtenu son diplôme de doctorat en science mathématiques, pour la formation qu’elle lui a dispensée afin qu’il puisse être un élément actif du gouvernement de son pays.

La délégation tchadienne a également discuté avec le recteur de l’Université d’État de Moscou des questions liées à l’élargissement des contacts scientifiques et éducatifs entre la Fédération de Russie et la République du Tchad et à la formation de spécialistes dans le domaine économique et social à l’Université de Moscou.

Il convient de noter que ce type de coopération dans le domaine de l’éducation n’était pas le premier entre les deux pays. Il y a quelques mois, une délégation russe de l’École supérieure d’économie s’est rendue au Tchad et a été reçue par le président de l’Université de N’Djamena, Mahamat Saleh Daoussa Haggar, où la délégation a proposé d’offrir une formation intensive en langue russe aux étudiants tchadiens, ce que Haggar a accepté et a apprécié l’initiative russe, en annonçant l’ouverture d’un collège pour enseigner la langue russe dans son université.

Le domaine de l’éducation n’est pas le seul qui a connu une véritable incarnation de la coopération entre les deux pays, mais plutôt dans plusieurs autres domaines comme le domaine militaire, qui a culminé récemment avec la participation des forces des deux pays à une opération militaire conjointe qui a abouti à la libération de 29 militaires tchadiens, ainsi que dans le domaine de la santé, qui a abouti à la conclusion d’accords élargis entre les deux ministères de la Santé pour les deux pays et dans d’autres domaines.

Sans oublier la visite effectuée par Sergueï Lavrov au Tchad le 5 juin, qui a représenté un tournant majeur dans l’histoire des relations entre les deux pays, car elle a résumé la profondeur des relations entre les deux pays et l’étendue de la volonté des deux pays à renforcer plus largement le flux de la coopération dans divers domaines.

Moussa Marra, Journaliste, Bamako (Mali)

Continue Reading

Afrique

Drame à la Mecque : de lourdes sanctions infligées aux compagnies de voyage

Published

on

Spread the love

Muslim prospective Hajj pilgrims circumambulate around the Kaaba, Islam’s holiest site, located in the center of the Masjid al-Haram (Grand Mosque) in Mecca, Saudi Arabia on August 27, 2017

Quelques jours après le décès de plus de 1 100 pèlerins à la Mecque, les responsabilités sont désormais situées.

Révocation des licences, renvoi des dirigeants devant la justice et imposition d’amendes pour soutenir les familles des victimes, le gouvernement égyptien a joué la carte de la fermeté contre des compagnies accusées d’avoir organisé de pèlerinages illégaux à La Mecque.

Ces mesures ont été prises samedi par le Premier ministre Mostafa Madbouly.

Elles interviennent après la mort de 658 ressortissants égyptiens lors du hajj cette année.

Il s’agit selon les autorités, des pèlerins ayant voyagé avec des visas de visite personnelle qui ne donnent pas accès à la Mecque par les canaux officiels.

Des agences organisant des voyages pour le Hajj, auraient été à la manœuvre.

Face à ce drame, le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi a mis en place une cellule de crise dirigée par le Premier ministre Mostafa Madbouly.

Volume 90%

Continue Reading
Advertisement

Derniers Articles

Divertissements12 mins ago

Coin master spin : Liens tours gratuits (23/06/24)

Spread the love Tous les jours, vous pouvez récupérer des tours gratuits sur Coin Master Spin grâce à nos liens...

Santé19 mins ago

Charline Vanhoenacker évoque l’arrêt du « Grand dimanche soir » lors de sa dernière émission de la saison

Spread the love France Inter Capture écran Youtube Charline Vanhoenacker dans « Le Grand Dimanche soir » le 23 juin 2024 sur France Inter....

Afrique29 mins ago

Euro 2024 : l’Allemagne arrache le nul contre la Suisse sur le fil

Spread the love Entre la Suisse et l’Allemagne, il n’y a pas de vainqueur lors de la troisième journée du...

International32 mins ago

French women’s rights supporters march against far right ahead of snap polls

Spread the love Thousands of people on Sunday rallied in Paris and other cities across France to denounce the far-right...

Sports38 mins ago

Football Daily

Spread the loveKelly Cates has reaction as Scotland crash out of UEFA Euro 2024. Hear from Steve Clarke.

International39 mins ago

RUTH SUNDERLAND: Can next government win economic growth game?

Spread the love Rachel Reeves and Sir Keir Starmer say they can balance books through growth  They will need to...

France52 mins ago

énorme inquiétude pour Barnabas Varga sorti sur civière lors du match Ecosse-Hongrie (vidéo)

Spread the love L’attaquant hongrois Barnabas Varga a été évacué sur une civière, ce dimanche, en pleine rencontre contre l’Ecosse...

Santé1 hour ago

Tibo InShape s’imagine bien être ministre des Sports (peu importe le parti)

Spread the love Capture écran Tibo InShape/Youtube L’influenceur Tibo InShape se voit bien ministre des Sports, a-t-il confié à Brut...

Divertissements1 hour ago

Dés Gratuits & Tours Gratuits (24/06/24)

Spread the love Tous les jours, retrouvez sur Monopoly GO des lancers de dés gratuits grâce à nos liens actualisés...

Afrique2 hours ago

Euro 2024 : la Hongrie vient à bout de l’Ecosse et espère un repêchage en 8è

Spread the love Face à la Hongrie, l’Ecosse n’a pas pu remporter la victoire pour espérer une qualification en 8è...

International2 hours ago

More than 1,300 people pilgrims died during hajj, say Saudi authorities

Spread the love Saudi Arabia said Sunday that more than 1,300 faithful died during the hajj pilgrimage which took place...

Sports2 hours ago

Football gossip: Silva, Gross, Williams, Yoro, Van Nistelrooy

Spread the love Bayern Munich are interested in Bernardo Silva and Borussia Dortmund are close to reaching Pascal Gross agreement,...

International2 hours ago

Travel experts reveal 5 cities that are perfect for solo travellers, from a 1,500-year-old hotspot with ‘welcoming locals’ to ‘one of the safest countries in South America’

Spread the love Travelling alone can be pure joy – as there’s only one person in charge of the itinerary....

Santé2 hours ago

Taylor Swift rejointe par Travis Kelce sur scène pour son dernier concert à Londres

Spread the love JEFF PACHOUD / AFP Taylor Swift lors de son concert à Lyon le 2 juin 2024. JEFF PACHOUD...

France2 hours ago

le programme et les résultats complets

Spread the love Retrouvez le programme et les résultats complets de l’Euro 2024 sur notre site cnews.fr Vendredi 14 juin...

Afrique2 hours ago

L’augmentation du prix de CNI provoque une vague d’indignation

Spread the love L’Association internationale des consommateurs (Asicom) dénonce la hausse « disproportionnée » du prix de la CNI qui « porte gravement...

Actualités3 hours ago

Access Denied

Spread the love Access Denied You don’t have permission to access “http://information.tv5monde.com/international/legislatives-le-camp-macroniste-promet-du-changement-hollande-et-melenchon-secharpent” on this server. Reference #18.3a3e2217.1719177074.2a4a392a https://errors.edgesuite.net/18.3a3e2217.1719177074.2a4a392a

International3 hours ago

Netanyahu says Rafah ‘intense’ fighting phase ending, but Gaza war will continue

Spread the love Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu said on Sunday that the Israeli military’s heavy fighting against Hamas militants...

Afrique3 hours ago

Côte d’Ivoire : l’attiéké désormais labellisé

Spread the love Mets traditionnel et incontournable de la gastronomie ivoirienne, et obtenu par cuisson à la vapeur de semoule...

Santé3 hours ago

Lionel Jospin met en garde contre « le projet souterrain » du RN

Spread the love Capture écran BFMTV Lionel Jospin sur BFMTV le 23 juin 2024, met en garde contre le « projet souterrain »...

Advertisement

Trending