Connect with us

Santé

NUPES ou pas, la gauche tente de se reconstruire sur l’immigration sans la direction de la France insoumise

Published

on

De gauche à droite : Raquel Garrido (LFI), Cyrielle Chatelain (EELV), Elsa Faucillon (PCF), Olivier Faure (PS), Clementine Autain (LFI), Karim Bouamrane maire de Saint-Ouen, Yannick Jadot (EELV), Lea Filoche (Génération.s), Dominique Sopo et Corinne Narassiguin (PS) le 7 décembre 2023 à Saint-Ouen.
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP De gauche à droite : Raquel Garrido (LFI), Cyrielle Chatelain (EELV), Elsa Faucillon (PCF), Olivier Faure (PS), Clementine Autain (LFI), Karim Bouamrane maire de Saint-Ouen, Yannick Jadot (EELV), Lea Filoche (Génération.s), Dominique Sopo et Corinne Narassiguin (PS) le 7 décembre 2023 à Saint-Ouen.

GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

De gauche à droite : Raquel Garrido (LFI), Cyrielle Chatelain (EELV), Elsa Faucillon (PCF), Olivier Faure (PS), Clementine Autain (LFI), Karim Bouamrane maire de Saint-Ouen, Yannick Jadot (EELV), Lea Filoche (Génération.s), Dominique Sopo et Corinne Narassiguin (PS) le 7 décembre 2023 à Saint-Ouen.

POLITIQUE – Une scène, des représentants des quatre partis de (feu) la Nupes et un objectif commun sur la dénonciation du projet de loi immigration. C’est une gauche unie qui s’est retrouvée en meeting à Saint-Ouen jeudi 7 décembre pour afficher son opposition au texte du gouvernement. Unie, mais pas tout à fait au complet : ni Jean-Luc Mélenchon ni aucun membre de la direction de la France insoumise n’y ont participé.

C’est la deuxième fois en une semaine que des représentants écologistes, communistes, socialistes et insoumis partagent une scène. Lundi 4, une « soirée de la fraternité » organisée par Génération.s avait déjà réuni le socialiste Boris Vallaud, la communiste Elsa Faucillon, l’écologiste Cyrielle Chatelain et l’insoumis Andy Kerbrat, chef de file LFI sur ce texte. « Que la Nupes soit morte ou pas morte, ce n’est pas la question, la question c’est : Est-ce que nous serons à la hauteur de nos valeurs ? Nous ne céderons rien, et oui nous resterons unis », avait affirmé Cyrielle Châtelain sous les applaudissements.

Advertisement

Rebelote à Saint-Ouen, devant 200 personnes et en présence de forces associatives et syndicales, du Premier secrétaire du PS Olivier Faure, du sénateur EELV Yannick Jadot et des ex-ministres socialistes Benoît Hamon et Najat Vallaud-Belkacem. Quid des insoumis ? Nulle trace du numéro un du mouvement Manuel Bompard, de la présidente du groupe à l’Assemblée Mathilde Panot et encore moins de Jean-Luc Mélenchon. En revanche, les députées Raquel Garrido et Clémentine Autain, en froid avec la direction, étaient bien présentes.

« Cause commune » et « serment de Saint-Ouen »

La participation des députées LFI a fait tiquer au sein du mouvement. « C’est quoi ce truc ? Le logo LFI sans que le mouvement n’ait été sollicité », a par exemple grincé Paul Vannier, député du Val-d’Oise et proche de Jean-Luc Mélenchon, voyant dans ce meeting « le retour de la Hollandie. »

Mais qu’importent les absents. Les présents ont appelé à mener la bataille culturelle au nom d’une « cause commune » : défendre une autre vision de l’immigration que celle renvoyée par le texte de Gérald Darmanin qui sera examiné à partir de lundi à l’Assemblée. « La gauche a trop longtemps évité le débat. Nous aurions dû accepter la confrontation quand Nicolas Sarkozy a mis sur la table le débat sur l’identité nationale », a jugé Olivier Faure.

Advertisement

Malgré quelques nuances, tous se retrouvent sur la volonté d’instaurer une véritable politique d’intégration et réclament une régularisation de tous les travailleurs sans-papiers. Régulariser uniquement dans les métiers en tension constitue « un socle minimal », mais « c’est loin d’être suffisant », estime Boris Vallaud, président du groupe PS à l’Assemblée. L’ensemble des partis de gauche devraient au final voter contre le texte, même si le leader communiste Fabien Roussel a laissé planer le doute sur une possible abstention, suscitant l’ire de LFI.

Pour garantir l’unité, Olivier Faure n’a donc pas hésité à appeler au « serment de Saint-Ouen ». « Jamais nous ne nous séparerons tant que nous n’aurons pas vaincu ces idées rances », a-t-il lancé, tout en saluant le leader de LFI « et les insoumis absents », comme dans une tentative de renouer les relations avec ses ex-partenaires de la Nupes.

Rassembler « sans exclure »

Avec le conflit au Proche-Orient, l’acte de décès de la Nupes a été prononcé, avec plus ou moins de clarté par plusieurs cadres de la gauche dont Jean-Luc Mélenchon lui-même. Malgré tout, chacun continue à afficher son désir d’union dans la perspective de 2027. « C’est vrai qu’une certaine idée du rassemblement a vécu », a concédé Olivier Faure, « mais l’envie de faire ensemble demeure, sans caporalisation, sans mise au pas, égalitaire et fraternelle ».

Advertisement

Il semble en tout cas dessiner les contours d’une nouvelle alliance entre « la gauche et les écologistes » que certains responsables de gauche appellent de leurs vœux, refusant la conflictualisation permanente du leader insoumis. « Ma hantise, c’est de voir réapparaître le spectre des deux gauches irréconciliable, car ce serait donner les clés du pays au diable », à savoir l’extrême droite. « Quand on veut rassembler, on ne commence pas par exclure », a mis en garde Clémentine Autain.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

les images poignantes des premiers largages humanitaires américains sur Gaza

Published

on

INTERNATIONAL – Une nuée de parachutes noirs s’échouant un à un sur la plage. C’est la scène qui s’est déroulée ce samedi 2 mars lors du premier largage d’aide humanitaire des États-Unis sur la bande de Gaza. Une réponse américaine qui intervient après quasiment cinq mois de guerre ayant fait 30 320 morts dans la bande de Gaza, en majorité des civils, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas.

À l’arrivée des parachutes dans la ville de Rafah, une foule impressionnante de Gazaouis s’est empressée de courir pour récupérer des vivres, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus. Les images montrent de nombreux enfants repartant colis en main. Dans un communiqué, le gouvernement américain a annoncé avoir largué plus de 38 000 repas le long de la côte de Gaza. L’armée jordanienne a également pris part à l’opération.

Advertisement

Les largages d’aide humanitaire sur Gaza ou d’éventuelles livraisons par voie maritime ne peuvent cependant pas « se substituer à la nécessaire entrée d’assistance par le plus de routes terrestres possible », a expliqué ce samedi un haut responsable américain. Un autre haut responsable américain, lors du même entretien avec la presse, a indiqué que les États-Unis réfléchissaient aussi à des livraisons d’aide par voie maritime, après avoir commencé à larguer des colis sur le territoire menacé de famine.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Le nouveau roman de Lydie Salvayre va vous faire voir les dimanches sous un autre jour

Published

on

Lydie Salvayre, ici dans « La grande librairie » sur France 5, en 2018.
Eric Fougere/Corbis via Getty Images Lydie Salvayre, ici dans « La grande librairie » sur France 5, en 2018.

Eric Fougere/Corbis via Getty Images

Lydie Salvayre, ici dans « La grande librairie » sur France 5, en 2018.

LITTÉRATURE – C’est le dernier jour de la semaine et comme à peu près tous les dimanches de l’année, vous avez le blues ? La fin du week-end vous angoisse ? L’idée de reprendre le travail, ce lundi, aussi ? On a le remède à vos maux : Depuis toujours nous aimons les dimanches, le nouveau livre de Lydie Salvayre aux éditions du Seuil, en librairie depuis ce vendredi 1er mars.

Drôle, joyeux, mais non moins politique, le texte de l’écrivaine française (Gouncourt 2014 pour Pas pleurer) n’est pas un roman classique avec une histoire et sa galerie de personnages, mais plutôt une invitation à buller, à flâner et à ne faire que ce qu’il nous plaît en ce jour sacré. « Quels insensés ceux-là qui méconnaissent cet art, s’emporte l’autrice dans les premières pages de son pamphlet. Car vous l’avez compris, la paresse est un art. »

Advertisement

Si la paresse a depuis toujours été chérie des poètes et des enfants, nous dit-elle, ce n’est « ni plus ni moins qu’une philosophie » à laquelle chacun devrait souscrire. Ses vertus sont nombreuses. La paresse « de riposter à la bêtise nous évite les aigreurs stomacales », là où « la paresse d’envisager le malheur nous en préserve ».

Lydie Salvayre plaisante : « La paresse d’être méchants fait de nous des êtres tolérants. » Elle serait, selon elle, « l’autre nom de la sagesse ».

Si ces définitions peuvent faire sourire, elles visent en réalité à appuyer l’idée qu’il faille choyer nos dimanches, quand le reste de la semaine « le travail exagéré nous use et nous déglingue », avance l’écrivaine. Plaidoyer en faveur d’un temps de pause qui s’interrompt chaque lundi, son roman est un pied de nez à ceux qui érigent le travail comme un critère de progrès, de réussite et d’autorité dans la société.

Advertisement

L’avis de Lydie Salvayre sur le travail

« C’est le travail qui prématurément nous fane », soutient la dissidente. Avant d’ajouter quelques pages plus loin : « Par quelle perversion de l’esprit considèrent-ils l’exploitation des masses laborieuses comme une avancée sociale ? »

Objet de domestication et de contrôle social de masse pour Nietzche, le travail cumule un tas de mauvais points, selon notre porte-parole qui cite pêle-mêle le sommeil tronqué, la déconsidération des chefs, la mésestime de soi ou encore les cadences harassantes et les accidents et mutilations.

Rien de tout ça ne vous concerne ? Lydie Salvayre nous glisse sa théorie dans les conclusions de l’ouvrage : « Si vous chantonnez le matin en allant au travail, c’est que : 1. vous êtes millionaire 2. vous vous droguez 3. vous êtes l’un des sept nains. »

Le livre Depuis toujours nous aimons les dimanches (Seuil) de Lydie Salvayre est disponible en librairie depuis ce vendredi 1er mars.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

Aux Brit Awards, Raye repart avec six récompenses et détrône le record de prix de Blur, Adèle et Harry Styles

Published

on

En larmes et accompagnée de sa grand-mère, Raye n’a pas su contenir ses émotions en obtenant presque toutes les récompenses majeures de la cérémonie 2024 des Brit Awards.
HENRY NICHOLLS / AFP En larmes et accompagnée de sa grand-mère, Raye n’a pas su contenir ses émotions en obtenant presque toutes les récompenses majeures de la cérémonie 2024 des Brit Awards.

HENRY NICHOLLS / AFP

En larmes et accompagnée de sa grand-mère, Raye n’a pas su contenir ses émotions en obtenant presque toutes les récompenses majeures de la cérémonie 2024 des Brit Awards.

MUSIQUE – De l’autre côté de la Manche, un record est tombé. Lors de la cérémonie des Brit Awards, équivalent britannique des Victoires de la musique, la chanteuse et compositrice Raye s’est offert une soirée inoubliable en vampirisant une grande partie des prix décernés ce samedi 2 mars.

À tel point que la jeune chanteuse qui avait encore un pied dans l’anonymat il y a quelques mois est aujourd’hui devenue la détentrice du record de récompenses obtenues aux Brit Awards en une seule soirée. Avec six prix reçus, elle détrône sans grande difficulté trois poids lourds de la musique britannique : le groupe Blur, Adèle et Harry Styles, co-détenteur du précédent record, avec 4 victoires respectivement en 1995, 2016 et 2023.

Advertisement

À son palmarès désormais bien garni, Raye a donc inscrit : chanson de l’année pour Escapism, meilleure nouvelle artiste, artiste et album de l’année avec son disque My 21st Century Blues et meilleure artiste R&B. Sans oublier autrice-compositrice de l’année, une récompense qu’elle est d’ailleurs la première femme a obtenir, comme le souligne la BBC.

Pour la jeune artiste, c’en était trop. « Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi », a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant son ultime récompense de la soirée, sa grand-mère à ses côtés. « Je pleure horriblement à la télévision nationale », a-t-elle ensuite glissé en riant.

« L’artiste que j’étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu’elle voit aujourd’hui », a dit la chanteuse dont la musique se situe entre le R&B et le jazz. Récompensée comme autrice-compositrice de l’année, elle en a d’ailleurs profité pour demander une plus juste rémunération de cette profession : « Cela signifie que si les chansons gagnent gros, les auteurs gagnent aussi », a-t-elle défendu en évoquant la nécessité de donner des « redevances principales » à ceux qui écrivent et composent les chansons.

Advertisement

De nombreuses femmes à l’honneur

Cette soirée signe donc la fin d’une époque pour Raye, devenue une artiste indépendante depuis 2023 et la sortie de son premier album solo. Car avant ça, la chanteuse de 26 ans est passée par de nombreuses étapes. Née à Londres, elle a longtemps collaboré pour d’autres artistes, dont Beyoncé, sans que son label de l’époque ne la laisse sortir son propre album.

Après s’être battue pour cela sur les réseaux sociaux (perdant son contrat au passage mais conservant ses chansons), ce sont ces derniers qui lui ont offert la première plateforme de lancement de sa carrière solo. Et ses tubes « Flip A Switch » et surtout « Escapism » sont naturellement devenus des musiques incontournables sur TikTok.

Quant au reste de la cérémonie, où les places étaient chères compte tenu de la razzia de Raye, Dua Lipa n’a pas manqué de briller dès qu’elle en a eu l’occasion, repartant avec l’artiste pop de l’année. Mais la grosse surprise est venue de la catégorie artiste internationale de l’année qui aurait facilement pu revenir au phénomène Taylor Swift. Ce qui n’a pas été le cas puisque c’est SZA qui l’a obtenu.

De son côté, Miley Cyrus a reçu un prix pour la chanson Flowers alors que le trio féminin Boygenius a lui été sacré groupe international de l’année. Une liste de lauréat principalement féminine qui tranche avec le scandale survenu l’année précédente lorsque les Brit Awards n’avaient nommé que des hommes dans la catégorie Artiste de l’année. Cette fois, elles étaient six femmes et quatre hommes, mais à la fin c’est Raye qui a tout remporté.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Le Salon de l’agriculture s’achève et la séquence en dit long sur le poids des agriculteurs

Published

on

Au Salon de l’Agriculture Porte de Versaille le 28 février 2024, des panneaux renversés, première manifestation de la colère du secteur.
THOMAS SAMSON / AFP Au Salon de l’Agriculture Porte de Versaille le 28 février 2024, des panneaux renversés, première manifestation de la colère du secteur.

THOMAS SAMSON / AFP

Au Salon de l’Agriculture Porte de Versaille le 28 février 2024, des panneaux renversés, première manifestation de la colère du secteur.

POLITIQUE – La fin du foin. Huit jours après son inauguration chahutée par le président de la République, le Salon de l’Agriculture ferme ses portes ce dimanche 3 mars. La 60e édition du rendez-vous annuel des agriculteurs s’est déroulée dans un contexte inédit, entre crise de la profession et échéances électorales européennes.

Le 24 février, Emmanuel Macron maintient sa déambulation dans les allées du Parc des Expositions. Quelques heures plutôt, des agriculteurs désireux de l’interpeller ou mécontents de sa venue ont forcé les grilles et le président circule entouré de forces de l’ordre, du jamais vu Porte de Versailles. Mais mieux vaut ça que renoncer : annuler la visite aurait sonné comme une défaite terrible pour le chef de l’État, rendue d’autant plus éclatante par contraste a posteriori.

Advertisement

Les RN Jordan Bardella et Marine Le Pen, les LR Éric Ciotti, François-Xavier Bellamy et Laurent Wauquiez, les insoumis Manon Aubry et François Ruffin, le socialiste Olivier Faure et le député européen Raphaël Glucksmann, les écologistes Marine Tondelier et Marie Toussaint, le communiste Fabien Roussel, Éric Zemmour et Marion Maréchal pour Reconquête… En une semaine, tous les autres responsables politiques de premier plan ont circulé dans les allées sans incident notable – même si Marion Maréchal et les ministres Christophe Béchu et Marc Fesneau n’en sont pas sortis totalement indemnes. Leurs photos, entourés de vaches ou dégustant les produits locaux, sont instantanément mises en ligne. À cent jours des élections européennes, il est important de se montrer Porte de Versailles et de s’y montrer à l’écoute et si possible bien accueilli.

1,5 % d’électeurs qui en valent 20

Pourquoi tant d’empressement ? Avec environ 400 000 agriculteurs en France, la profession ne pèse pas lourd sur le plan électoral. À peine 1,5 %. Mais les agriculteurs ne représentent pas que les agriculteurs. « Les agriculteurs sont consubstantiels de l’idée que l’on se fait du monde rural », analyse pour Le HuffPost Emmanuel Rivière, directeur associé de l’agence Grand Public. Dès lors, « ce n’est pas le poids électoral des agriculteurs » qui compte mais celui « de la ruralité ». Lequel pèse en moyenne 20 %, nettement plus intéressant pour un parti politique.

Le monde rural, la France dite « des périphéries », celle des agglomérations de moins de 2000 habitants est convoitée par tous. Par le camp présidentiel, qui tente de casser l’étiquette de « candidat des villes » d’Emmanuel Macron, par la gauche qui se voit reprocher par certains de l’avoir oubliée mais aussi par le Rassemblement national qui y a progressé lors de la présidentielle de 2022.

Advertisement

À ces enjeux purement politiques s’y ajoutent d’autres. Primo, la perception positive que les Français ont des agriculteurs. Selon une étude d’opinion Ifop de mai 2022, 78 % des sondés en ont une « bonne image », qui se maintient deux ans plus tard comme en témoigne le soutien massif de l’opinion aux manifestations des derniers mois : 82 % selon une enquête YouGov pour Le HuffPost menée fin janvier.

Ensuite, « il y a une sensibilité très forte en France sur la situation des agriculteurs », la difficulté du métier, la faiblesse des revenus, observe Emmanuel Rivière qui souligne également la dimension « symbolique » du secteur en France, terre de traditions et de gastronomie où l’on « manifeste de l’intérêt pour la manière dont nos produits agricoles et alimentaires sont produits. »

L’agriculture, un thème tapis rouge

Entre un poids électoral insoupçonné, la résonance dans l’opinion publique et les symboliques multiples, les agriculteurs ont donc de nombreux atouts dans leur manche pour attirer les politiques. Assez en tout cas pour « faire plier facilement ceux qui sont au pouvoir » – les salves d’annonces du gouvernement, quitte à se mettre à dos les écologistes et à devoir justifier en permanence la promesse d’un « quinquennat écologiste » le prouvent. Assez aussi pour « rallier ceux qui y aspirent », analyse Emmanuel Rivière.

Bonus de taille : parce que la politique agricole de l’UE est au cœur des revendications, la crise a permis à chaque formation de dérouler son discours alors que le 9 juin se rapproche et que certains jouent le clivage entre europhiles eurosceptiques. Ainsi, Emmanuel Macron ne perd pas une occasion de déclarer que « l’agriculture française a besoin de l’Europe, d’un grand marché européen, d’une PAC forte » même si des évolutions sont nécessaires. À l’inverse, au Rassemblement national, c’est l’occasion rêvée pour critiquer la politique des 27, accusée de mettre à mal la souveraineté française dont l’extrême droite se fait le premier défenseur.

Advertisement

« L’agriculture est aussi très emblématique de la manière dont il faut revisiter notre modèle par rapport aux changements climatiques, avec toutes les questions que cela pose sur la façon de le faire de façon juste », souligne en parallèle Emmanuel Rivière. Pas anodin, alors que le scrutin de 2019 a été marqué par une percée des écologistes et que le changement climatique est le premier sujet de préoccupation des électeurs selon une enquête d’opinion menée par le think-tank European Council on Foreign Relations (ECFR) dans neuf pays de l’UE.

Que l’agriculture se rassure : malgré la baisse continue de ses représentants, le secteur est plus que jamais porteur en tout cas sur le plan politique. Il est même digne d’un tapis rouge sur lequel les élus se ruent, quitte à se prendre les pieds dedans.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Chutes de neige ce dimanche 3 mars et risque d’avalanche dans les Alpes, Météo France appelle à la prudence

Published

on

Photo d’illustation d’automobilistes qui installent des chaînes à neige sur les pneus de leur voiture à Beaufort, dans le centre-est de la France, alors qu’ils se rendent dans les stations de ski des Alpes françaises.
JEAN-PIERRE CLATOT / AFP Photo d’illustation d’automobilistes qui installent des chaînes à neige sur les pneus de leur voiture à Beaufort, dans le centre-est de la France, alors qu’ils se rendent dans les stations de ski des Alpes françaises.

JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Photo d’illustation d’automobilistes qui installent des chaînes à neige sur les pneus de leur voiture à Beaufort, dans le centre-est de la France, alors qu’ils se rendent dans les stations de ski des Alpes françaises.

MÉTÉO – Prudence sur la route et vigilance dans les stations de ski. Alors que de fortes chutes de neige sont attendues sur les Alpes ce dimanche 3 mars, Météo France met en garde les automobilistes, skieurs et vacanciers face aux risques de verglas et d’avalanche.

La Savoie et les Hautes-Alpes sont en vigilance orange face au risque d’avalanches à partir de 12h et jusqu’à la fin de journée ce dimanche. De leur côté, la Loire, la Haute-Loire, la Lozère et l’Ardèche sont en vigilance orange pour la neige et verglas de 6h à 18h.

« Les chutes de neige seront importantes, en altitude, sur la plupart des massifs du pays, il faudra être attentif au risque d’avalanches », met en garde le prévisionniste. Comme vous pouvez le voir sur l’animation ci-dessous, un fond froid va stationner sur le quart sud-est du pays de dimanche à lundi. Ainsi, jusqu’à 60 cm de neige sont attendus localement en Ardèche, et jusqu’à 80 cm en par endroits dans les Hautes-Alpes et en Savoie.

Des chutes de neige importantes, y compris à basse altitude

La neige tombera dès 400 m d’altitude et « pourra rendre les conditions de circulations difficiles sur certains axes routiers », indique Météo France. Les flocons pourront également « provoquer quelques dégâts sur la végétation ou certaines infrastructures sensibles (câbles) ». En moyenne, 5 à 10 cm sont attendus à partir de 500 m d’altitude, et plus de 20 cm au-dessus de 1 000 m.

« Les départements de la Lozère, de l’Ardèche, de la Loire et Haute-Loire semblent pour l’instant les plus concernés mais d’autres départements (en vigilance jaune) connaîtront également quelques chutes de neige localement significatives », selon Météo-France. Une extension de la vigilance orange est possible pour les départements de l’Isère et de la Drôme, selon les évolutions météorologiques.

« De très grandes avalanches sont attendues »

Vers 2 500 m d’altitude, d’importantes quantités de neige sont attendues jusqu’à lundi matin : « environ 1 m dans les secteurs frontaliers de Haute-Maurienne et 80 cm dans les secteurs frontaliers du Queyras », ajoute Météo France. Les précipitations s’intensifieront dans la soirée de dimanche, puis « de très grandes avalanches sont attendues dès dimanche soir jusqu’à lundi matin ».

« La neige présente sur le massif des Alpes est associée à une activité avalancheuse », ajoute le prévisionniste, qui appelle à la prudence et précise que certaines avalanches pourront toucher des infrastructures de montagne et menacer les routes de montagne. Il est recommandé de ne pas sortir en montagne et de limiter ses déplacements. S’ils sont essentiels, munissez-vous d’équipements spéciaux, adaptez votre conduite, et emportez des vivres et des couvertures.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Séjourné lance un appel au RN et à LFI avant le débat à l’Assemblée nationale

Published

on

Séjourné (ici en janvier 2024) lance un appel au RN et à LFI avant le débat sur l’Ukraine à l’Assemblée
LUDOVIC MARIN / AFP Séjourné (ici en janvier 2024) lance un appel au RN et à LFI avant le débat sur l’Ukraine à l’Assemblée

LUDOVIC MARIN / AFP

Séjourné (ici en janvier 2024) lance un appel au RN et à LFI avant le débat sur l’Ukraine à l’Assemblée

POLITIQUE – Gare aux divisions. Le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné appelle la classe politique à l’unité nationale sur le soutien à l’Ukraine alors qu’un débat, suivi d’un vote, doit être prochainement organisé au Parlement sur la question.

« Évitons de nous diviser sur ce sujet », lance ainsi le ministre des Affaires étrangères dans les colonnes du Monde ce samedi 2 mars, en visant les « oppositions du bloc pro-ukrainien », notamment le Rassemblement national et la France insoumise. « Nous n’avons rien à gagner à une polémique nationale sur l’aide à l’Ukraine et j’invite chacun à mesurer que ce qui se passe en Ukraine nous concerne tous », assure-t-il encore.

Advertisement

Dans ce contexte, Stéphane Séjourné plaide pour « un large consensus au-delà des clivages partisans », à quelques jours de la rencontre entre les chefs de partis et Emmanuel Macron à l’Élysée. Une sorte d’union nationale impossible depuis les premiers jours de la guerre.

Un vœu pieux ?

Tout récemment encore, les oppositions ne se sont pas privées pour critiquer les prises de position du chef de l’État, qui a affirmé lundi ne pas exclure un possible envoi de militaires occidentaux en Ukraine à l’avenir.

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon par exemple a dénoncé une « escalade verbale belliqueuse » et « irresponsable », tandis que le président du Rassemblement national Jordan Bardella a accusé Emmanuel Macron de « perdre son sang-froid ».

Advertisement

Jugeant également qu’une guerre avec la Russie serait une « folie », le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, avait lui demandé au président « une rencontre avec les dirigeants des partis politiques ». Un grand raout programmé pour le jeudi 7 mars au matin à l’Élysée, sous le format des « Rencontres de Saint-Denis. »

Il devrait précéder le débat qui doit avoir lieu au Parlement sur la question du soutien à Kiev à la demande d’Emmanuel Macron, et dont la date n’a pas encore été fixée. L’Élysée a effectivement annoncé mardi, au lendemain des déclarations du président fustigées par les oppositions, que gouvernement ferait, au titre de l’article 50-1 de la Constitution, une déclaration devant le Parlement « relative à l’accord bilatéral de sécurité conclu avec l’Ukraine. »

Ce discours sera suivi d’un débat et d’un vote qui, a défaut de consacrer l’unité du pays sur la question, se transformera en « moment de vérité » pour les oppositions, selon les mots de la porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot. Pour que « les Français puissent savoir qui défend qui. »

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

la détresse de la mère de l’adolescente disparue il y a cinq mois

Published

on

Fanny Groll garde espoir de retrouver sa fille, à qui elle confie parler tous les jours en attendant que l’enquête progresse.
Capture d’écran X Fanny Groll garde espoir de retrouver sa fille, à qui elle confie parler tous les jours en attendant que l’enquête progresse.

Capture d’écran X

Fanny Groll garde espoir de retrouver sa fille, à qui elle confie parler tous les jours en attendant que l’enquête progresse.

FAITS DIVERS – Cinq mois d’angoisse sans réelle perspective. C’est par un cri du cœur que la mère de la jeune Lina a souhaité revenir sur la disparition encore inexpliquée de sa fille, qui s’est volatilisée le 23 septembre dernier à proximité de Sainte-Blaise-La-Roche (Bas-Rhin).

Alors que l’enquête piétine toujours, c’est dans un reportage du 20 heures de France 2 que Fanny Groll a accepté de revenir sur ces longs mois d’attente. Près d’un arbre, où elle trouve désormais refuge pour se confier à l’adolescente de 15 ans, la mère de famille admet lui parler tous les jours.

Advertisement

« Tout le temps, j’essaie de lui dire : “Accroche-toi, on est là, surtout on ne te lâche pas, tout le monde te cherche” », confie-t-elle en introduction. Et d’ajouter : « “Je t’aime”, je lui dis tout le temps. »

Fanny Groll explique avoir réalisé que sa fille avait disparu après avoir été averti par le petit ami de sa fille que Lina n’était toujours pas arrivée à Strasbourg. Après plusieurs appels sans réponse et après avoir retracé le parcours de la jeune fille, elle se rend compte de la situation. « Là, j’ai compris qu’il y avait un gros gros problème », explique-t-elle.

Alors que le reportage annonce que la maman de Lina « aura bientôt accès au dossier d’instruction » sur la disparition de sa fille, Fanny Groll confie s’« interdire de penser à ce qu’elle peut vivre ». Sinon, les images seraient « invivables », confie la mère de famille, « et il n’y a plus rien qui fait qu’on remonte la pente ». Pour agir, elle indique avoir créé une association pour s’assurer que « personne n’oublie Lina » malgré les mois qui passent.

Advertisement

Plainte pour viol en 2022

Récemment, un nouvel élément semble avoir permis de débloquer l’enquête. Il s’agit d’une plainte déposée par Lina en 2022 pour « viol commis sur mineure de 15 ans ». Une procédure qui avait été classée sans suite par le parquet de Saverne au printemps 2023 mais qui fait désormais l’objet d’une nouvelle information judiciaire, permettant ainsi de réexaminer la plainte.

Bien que « sans lien et distincte de celle actuellement ouverte des chefs d’enlèvement et de séquestration criminelle », selon le parquet de Strasbourg, cette information judiciaire ouverte début février 2024 permet de relancer les investigations. Me Matthieu Airoldi, avocat de Fanny Groll, avait indiqué dans la foulée que sa cliente se constituait partie civile.

Il en avait également profité pour critiquer à nouveau le parquet de Saverne pour le traitement de la plainte de Lina à l’époque, classée car « les faits reprochés n’étaient pas suffisamment caractérisés ».

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

En Californie, cette tempête de neige rare et dangereuse paralyse les montagnes de la Sierra Nevada

Published

on

ÉTATS-UNIS – Vents violents, neige abondante et risques d’avalanches : la plus grosse tempête de la saison est arrivée en Californie. Le National Weather Service (NWS) a émis un avertissement ce vendredi 1er mars pour une tempête de neige majeure qui devrait durer jusqu’à dimanche matin. C’est principalement le nord-est de l’État qui est concerné, dans les montagnes situées à proximité du Nevada.

Dans les montages de la Sierra Nevada, plus de 3,50 m de neige sont attendus, avec de forts risques d’avalanche dans le secteur touristique du lac Tahoe. En prévention, plusieurs stations de ski dans la région, ainsi que le parc national de Yosemite, ont annoncé leur fermeture temporaire au moins jusqu’à dimanche midi.

Advertisement

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, d’impressionnantes chutes de flocons perturbent déjà la circulation. Une grande partie de l’autoroute transcontinentale I-80 a notamment été fermée à cause de la neige, explique l’agence Associated Press. Sur les réseaux sociaux, des internautes ont partagé des images depuis leurs véhicules montrant à quel point la tempête réduisait leur visibilité : impossible d’y voir au-delà d’un mètre.

Le NWS a en effet mis en garde les conducteurs, leur déconseillant de voyager en raison de « circonstances très dangereuses ». Pour ceux qui seraient déjà sur la route, le service météorologique a prévenu qu’il fallait s’attendre à rester coincé dans sa voiture, et qu’un kit de survie était nécessaire. D’après le site Power Outage, au moins 45 000 foyers ont également fait face à des pannes de courant ce samedi.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Valérie Hayer, tête de liste du camp Macron aux européennes, a trois défis à relever pour sa campagne

Published

on

POLITIQUE – Fumée blanche mais voyants rouges. Le camp présidentiel a officiellement désigné, ce jeudi 29 février, sa tête de liste pour les élections européennes du mois de juin prochain. Sans surprise, il s’agit de Valérie Hayer. Le bureau exécutif de Renaissance a entériné le choix du chef de l’État. « Je suis fière d’être le porte-drapeau de la seule coalition pro-européenne de ce scrutin », dit-elle au Figaro dans sa première interview de candidate.

Advertisement

À 37 ans, la députée européenne élue pour la première fois en 2019 est la présidente du groupe des libéraux à Bruxelles (Renew) où siègent les élus macronistes. Elle a pris la suite de Stéphane Séjourné en janvier quand celui-ci est entré dans le gouvernement de Gabriel Attal comme ministre des Affaires étrangères.

Cela ne vous dit rien ? C’est bien normal, au regard du manque de notoriété de cette eurodéputée, fille et petite fille d’agriculteurs, réputée technique et très au fait des politiques bruxelloises. « Peut-être suis-je encore inconnue du grand public, mais ce n’est pas le cas dans les travées du Parlement européen. Certains de mes concurrents ne pourraient pas en dire autant », explique-t-elle pour se défendre. Voici malgré tout trois raisons de suivre sa campagne.

Un gouffre à combler

Désignée par son camp après tous les autres candidats, Valérie Hayer a sans doute la mission la plus ardue qui soit : défendre le bilan et l’action d’Emmanuel Macron face à un Rassemblement national qui a le vent en poupe.

La candidate du président de la République démarre effectivement la course avec plus de 10 points de retard sur Jordan Bardella, selon notre compilateur de sondages. La bataille promet donc d’être rude, voire violente face à un rival qui est parti avec plusieurs mois d’avance.

Advertisement

Les premiers échanges de noms d’oiseaux dans les travées du salon de l’agriculture le confirment. Gabriel Attal et Emmanuel Macron ont tour à tour fustigé le RN comme des « passagers clandestins » de la crise, promoteur d’idées « bêtes » ou « décroissantes. » En réponse, Jordan Bardella a ciblé la « dérive schizophrénique » du président de la République.

Incarner le renouveau du camp Macron

Parmi les autres défis que Valérie Hayer va devoir relever, on peut également évoquer celui de l’incarnation d’un certain renouveau dans le camp présidentiel. L’eurodéputée rejoint effectivement une ligne de départ où se pressent des profils rajeunis.

Jordan Bardella a 28 ans. Le communiste Léon Deffontaines en a 27. L’insoumise Manon Aubry 34. L’écolo Marie Toussaint 36. Avec Raphaël Glucksmann, Marion Maréchal ou François-Xavier Bellamy, ils incarnent tous à leur façon le renouveau de leurs formations. Et de la classe politique.

Advertisement

C’est donc à Valérie Hayer, élue inconnue du grand public, que ce rôle échoit pour la majorité présidentielle. Une tâche aussi difficile que primordiale pour la Macronie, souvent à la peine pour faire émerger de nouveaux profils, qui plus est féminins.

Trouver sa place

Enfin, si la députée européenne veut réussir ces deux missions, elle va devoir se tailler une place dans la campagne. Pas simple non plus avec un couple exécutif qui a prévu de prendre beaucoup de lumière dans les prochains mois.

Emmanuel Macron et Gabriel Attal veulent effectivement s’investir dans la bataille, quitte à éclipser un peu leur vraie tête de liste. Sans parler des alliés du président, François Bayrou pour le MoDem ou Édouard Philippe pour Horizons, toujours habiles pour défendre leur propre bifteck.

Autant d’enjeux qui peuvent pimenter les prochains mois de campagne. Et qui donnent à la candidature de Valérie Hayer des airs de mission impossible.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Une conductrice sortie en rappel de son camion suspendu dans le vide à Louisville

Published

on

ÉTATS-UNIS – Un sauvetage spectaculaire. Ce vendredi 1er mars, les pompiers de Louisville dans le Kentucky ont secouru une conductrice dont le semi-remorque était suspendu au-dessus du vide. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, le véhicule était encastré dans la balustrade du Clark Memorial Bridge, et vacillait dangereusement, plus de 20 mètres au-dessus de la rivière Ohio.

À l’aide d’une grue, un secouriste a pu descendre en rappel jusqu’au niveau de la cabine du camion, où était bloquée la conductrice. L’opération a duré près de 40 minutes d’après ABC News. La femme et le secouriste ont ensuite lentement été hissés jusqu’au pont, sous le regard des autres pompiers. Une fois en sécurité, la conductrice a été acheminée à l’hôpital pour être examinée.

Advertisement

Le semi-remorque s’est retrouvé dans cette situation délicate suite à une collision avec deux autres véhicules, a expliqué la police de Louisville. Une enquête sur les causes de l’accident est en cours. Une fois le sauvetage terminé, les autorités locales ont pu inspecter l’état du pont, endommagé par l’accident et temporairement fermé à la circulation ainsi qu’aux piétons.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Rencontre ton âme sœur ici

https://www.highcpmrevenuegate.com/xbaz82pgrw?key=dedb9e02254a11c51c4e72640034c775
Advertisement

Derniers Articles

Santé12 mins ago

les images poignantes des premiers largages humanitaires américains sur Gaza

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car : Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers...

Société17 mins ago

Minage de Bitcoin : Revenus spectaculaires en février malgré les défis

10h13 ▪4min de lecture ▪ parLuc Jose A. En dépit d’une réduction des frais de transaction, le minage de Bitcoin...

Divertissements22 mins ago

Comment trouver l’équilibre entre vie pro et perso ?

La quête d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est une préoccupation majeure pour près de 89 % des...

Afrique29 mins ago

Madagascar : 11,5 millions d’électeurs attendus aux urnes

A Madagascar, les résultats de la révision annuelle de la liste électorale ont été dévoilés, hier, vendredi 1er mars. Ce...

Sports44 mins ago

Freiburg 2-2 Bayern Munich: Bayern slip in title race with draw

Watch highlights as Lucas Holer’s 87th-minute volley secures a 2-2 draw for Freiburg at home to Bayern Munich, who miss...

International45 mins ago

Spectacular aerial images show how modern society has transformed the planet, leaving parts looking like an alien landscape, from Arizona to Australia

These extraordinary aerial images, taken over a period of decades, show how modern society has transformed the planet, with industry...

France50 mins ago

Brûlure de l’œsophage : causes, que faire et quand consulter ? : Femme Actuelle Le MAG

Les brûlures de l’œsophage, aussi appelées pyrosis, sont assez fréquentes. Elles peuvent avoir plusieurs causes, comme la consommation d’aliments trop...

France53 mins ago

voici comment connaître les notes que les chauffeurs vous ont laissées

Après chaque course, passagers et chauffeurs peuvent s’évaluer mutuellement en s’attribuant un nombre d’étoiles allant de 1 à 5 en...

Santé1 hour ago

Le nouveau roman de Lydie Salvayre va vous faire voir les dimanches sous un autre jour

Eric Fougere/Corbis via Getty Images Lydie Salvayre, ici dans « La grande librairie » sur France 5, en 2018. Eric Fougere/Corbis via...

Société1 hour ago

ETF Ethereum ou ETF Ripple, lequel choisir ?

9h00 ▪4min de lecture ▪ parLuc Jose A. L’industrie crypto connaît une growth spectaculaire ces dernières années, attirant l’consideration de...

Sports2 hours ago

Rangers 1-2 Motherwell: ‘Phenomenal away win’ a ‘huge blow’ for Scottish Premiership leaders

‘Luck not on our side’ – Rangers boss Clement “A huge blow – absolutely huge.” Former Celtic and Rangers striker...

International2 hours ago

A&E patients wade through 14 PAGES of touch-screen questions before being asked: Are you losing lots of blood?

Everyone expects a lengthy wait in A&E these days, even if you are in pain. But a new scheme threatens...

Santé2 hours ago

Aux Brit Awards, Raye repart avec six récompenses et détrône le record de prix de Blur, Adèle et Harry Styles

HENRY NICHOLLS / AFP En larmes et accompagnée de sa grand-mère, Raye n’a pas su contenir ses émotions en obtenant...

France2 hours ago

Pommes de terre tapées au four ail et parmesan : la recette express : Femme Actuelle Le MAG

Un plat facile à préparer avec peu d’ingrédients, que demander de plus ? C’est pour cela que vous allez adorer ces...

France2 hours ago

selon les Etats-Unis, Israël a «plus ou moins» accepté une trêve à Gaza

Ce samedi 2 mars, un haut responsable américain a affirmé qu’Israël avait «accepté en principe» les éléments de l’accord de...

Société2 hours ago

Voici les 4 tokens à surveiller ce week-end

Le marché des cryptomonnaies est en practice de connaître un changement vital, signalant potentiellement le début d’une saison des altcoins,...

Santé3 hours ago

Le Salon de l’agriculture s’achève et la séquence en dit long sur le poids des agriculteurs

THOMAS SAMSON / AFP Au Salon de l’Agriculture Porte de Versaille le 28 février 2024, des panneaux renversés, première manifestation de...

Actualités3 hours ago

Européennes de juin : l’extrême droite française, en tête des sondages, lance sa campagne | TV5MONDE

A cent jour des élections européennes, le parti d’extrême droite Rassemblement national (RN) est donné largement favori en France, emmené...

International3 hours ago

Gaza ceasefire talks to resume as US official says ‘deal is on the table’

Gaza’s health ministry collects data from the enclave’s hospitals and the Palestinian Red Crescent. The health ministry does not report...

Sports3 hours ago

Manchester derby: How well do you know the fixture’s players and managers?

The Manchester derby takes place on Sunday, with United looking to gain revenge for their defeat by City earlier in...

Advertisement

Trending