Connect with us

Santé

Prendre des anti-inflammatoires (AINS) : 7 choses à savoir

Published

on

Souvent pris en automédication contre les douleurs ou la fièvre, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont pourtant des médicaments à utiliser avec précaution et rarement en première intention.

Les AINS ne soulagent pas le mal de dos

Arthrose, arthrite, sciatique, règles douloureuses, migraine, entorses, foulures, tendinites : les douleurs d’origine inflammatoire sont la première indication de ces médicaments. Toutefois en cas de lombalgie, il semble inutile de se précipiter sur la boîte d’ibuprofène : en 2017, une étude publiée par des chercheurs australiens montrait qu’il ne soulageait qu’un patient sur six. Pour les autres, le placebo faisait aussi bien. Les AINS restent tout de même un des traitements de première intention de la lombalgie.

Advertisement

En automédi­cation, on commence par le paracétamol

Le message des autorités sanitaires est clair : toujours commencer par le paracétamol, en particulier « dans un contexte de douleur et/ou fièvre, notamment en cas d’infection courante comme une angine, une infection dentaire ou une toux », indique l’ANSM (source 1). « Bien utilisé, cet antalgique est très sûr, dit Nathalie Richard, directrice adjointe des médicaments en antalgie de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM). »

Si la douleur ne baisse pas après un ou deux jours de traitement, on peut alors tenter de la soulager avec un anti-inflammatoire non stéroïdien, seul ou en alternance avec le paracétamol. Les AINS doivent être prescrits « à la dose la plus faible possible et pour la durée la plus courte possible », rappelle l’ANSM dans un communiqué.

Certains présentent des risques cardiovasculaires

Advertisement

Ce serait en particulier le cas du diclofénac (Voltarène), disponible sur ordonnance. Une vaste étude danoise, publiée en septembre 2018, a montré que cette molécule, prise par voie orale, entraînait un risque accru de problèmes cardiovasculaires graves (fibrillation auriculaire, AVC, insuffisance cardiaque…), même chez les personnes n’ayant aucun facteur de risque.

« Ce risque était déjà connu, explique Nathalie Richard. La nouveauté est d’avoir montré que le diclofénac présente un risque de 20 à 30 % supérieur aux autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, et cela même à faibles doses (moins de 100 mg par jour), et sur des durées courtes. » De fait, la prudence est de mise : le diclofénac est d’ailleurs contre-indiqué chez les personnes ayant des maladies ou antécédents cardiovasculaires.

Les anti-inflammatoires peuvent aggraver des infections

Des études épidémiologiques réalisées depuis 2002 suggèrent que ces médicaments augmentent le risque d’infections comme le zona, la varicelle, les infections pulmonaires, les angines ou encore les otites. Sans oublier les infections dentaires. Un risque confirmé par l’Agence du médicament en avril 2019 : l’ibuprofène et le kétoprofène ont été signalés comme étant responsables de complications infectieuses graves (infections neurologiques, pleuro-pulmonaires, sepsis…) ayant conduit à une hospitalisation. Plus récemment, l’ANSM a alerté sur le fait que « plusieurs cas de complications infectieuses d’issue parfois fatale chez des adultes et des enfants ayant pris des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), sur prescription ou en automédication, nous ont été rapportés en mars 2023 par des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) (source 1). »

Advertisement

Supprimer l’inflam­mation revient aussi à supprimer un mécanisme de défense de l’organisme, et cela peut favoriser les infections, dit le Dr Bernard Bégaud, professeur de pharmacologie à l’université de Bordeaux.

De plus, le fait de soulager la douleur peut masquer les signes d’une infection débutante, retardant son traitement. « Au bout de deux ou trois jours de fièvre ou de douleur persistante, il faut arrêter les anti-inflammatoires et consulter un médecin », reprend le Dr Bégaud.

Attention, si l’on soupçonne un foyer infectieux (abcès dentaire, angine, otite), on ne prend pas d’anti-inflammatoire ! Cela risque de masquer l’infection et de retarder le diagnostic.

On doit parfois les associer à un protecteur gastrique

Advertisement

Même aux doses normales, leur prise expose à des risques de brûlure d’estomac, voire d’ulcère, de perforation ou d’hémorragie gastrique. Comme le précise le Dr Bégaud, « cet effet négatif est très variable selon l’anti-inflammatoire et son mode d’action. Certains comme le kétoprofène sont moins nocifs pour le système cardiovasculaire, mais ils ont des effets secondaires gastro-intestinaux. L’ibuprofène, l’aspirine et le diclofénac sont moins agressifs pour l’estomac. » D’où l’importance de les avaler avec un verre d’eau pour éviter que le comprimé adhère à la paroi de l’œsophage, et une collation ou un repas.

Lorsque les AINS sont prescrits sur plusieurs mois et à dose relativement élevée, par exemple pour traiter les douleurs de rhumatismes inflammatoires chroniques, 15 à 30 % des utilisateurs risquent d’avoir une maladie ulcéreuse. C’est pourquoi le médecin les associe la plupart du temps à un protecteur gastrique de type inhibiteur de la pompe à protons, comme l’oméprazole. « Malgré des effets négatifs répertoriés ou suspectés, les protecteurs gastriques gardent tout leur intérêt dans cette coprescription », souligne le Dr Bégaud.

Pendant la grossesse, un avis médical est indispensable

En janvier 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament a rappelé que l’on ne doit jamais utiliser ces médicaments dès le sixième mois de grossesse. Le risque ? Léser le cœur du fœtus au stade où les deux cavités de l’organe se séparent, et ce « même avec une seule prise », insiste Nathalie Richard. L’idéal est d’éviter toute automédication tout au long de la grossesse.

Advertisement

S’il faut soulager une douleur, on utilisera en priorité le paracétamol, « voire l’aspirine tant que l’on est dans les deux premiers trimestres de grossesse, mais sous contrôle médical », dit Nathalie Richard.

L’ibuprofène perturberait le système hormonal

C’est surtout le cas des sportifs qui utilisent cette molécule en continu pour prévenir les douleurs musculaires. Or, la prise d’ibuprofène à la dose de 1 200 mg par jour pendant 6 semaines perturbe la sécrétion des hormones sexuelles au niveau des testicules chez les hommes jeunes. Ce phénomène survient habituellement chez 10 % des hommes âgés. On ignore encore les conséquences à long terme, notamment sur la fertilité masculine.

Advertisement
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

François Ruffin candidat en 2027 ? « Il faut d’abord bien faire le boulot comme il faut »

Published

on

REPORTAGE – « Si vous êtes venue pour ça, ce n’est pas le moment… » Parler de la présidentielle 2027 et de sa possible candidature, ça l’agace. Ce samedi 27 mai, François Ruffin entame le deuxième jour de son « députour », un tour complet de sa circonscription d’Amiens à Abbeville, qu’il aime organiser chaque année.

Advertisement

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, le député de la Somme est là « pour parler avec les gens, et porter leur voix à l’Assemblée », alors les questions sur 2027, « ça n’est pas le moment ».

Pourtant, à quatre ans de l’échéance, il y a en pour qui c’est bien le moment. Dans un tweet du 12 avril, c’est d’abord Jean-Luc Mélenchon qui a enclenché la machine en lançant sur Twitter quelques mots qui collent désormais à la peau du député LFI : « François est prêt. En avant ! ».

Quelques semaines plus tard, c’est François Ruffin lui-même qui relance les spéculations. Dans une longue vidéo comme il a l’habitude d’en publier sur YouTube, le député de la Somme glisse un appel aux dons à ses soutiens, pour « changer de division », sans jamais explicitement évoquer une possible candidature.

« La question pour les gens, ce n’est pas 2027, 2032 ou 2037. Je suis là pour avoir bien les pieds bien plantés dans le sol, savoir d’où je parle, de qui je parle, et pour porter ça avec force et conviction à l’Assemblée nationale », répond le député quand Le HuffPost lui demande s’il profite de ce « députour » poser les jalons en vue de la présidentielle.

« On a quatre ans devant nous, on verra bien ce qui se passe. » François Ruffin, député de la Somme.

D’abord à Camon, dans la banlieue est d’Amiens pour tenir une permanence en extérieur, puis à Longueau juste un peu plus au sud pour un barbecue festif, François Ruffin vogue de groupe en groupe, un cahier à la main, pour noter les doléances de chacun. D’une facture non remboursée, à une demande de papiers, en pensant par des pertes d’emplois, le député prend des notes, tente de rassurer et propose des solutions.

Mais inévitablement la question de 2027 finit par arriver. Et quand ce ne sont pas les journalistes mais les habitants eux-mêmes qui la posent, François Ruffin préfère se laisser le temps de faire les choses. « On a quatre ans devant nous, on verra bien ce qui se passe, répond-il à un jeune étudiant curieux. La vie et la vie politique, c’est chuter dix fois, se relever onze. »

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement

Continue Reading

Santé

Salade de pommes de terre au hareng fumé – Delicious Secret

Published

on

L’un des incontournables de notre liste de courses est la pomme de terre. Il est utilisé pour la préparation de purées, de soupes ou en accompagnement de viandes et poissons. Généralement, une fois sur les étals du marché, toutes les pommes de terre se ressemblent. On n’y fait pas forcément attention, sauf quand on choisit leur taille en fonction de ce qu’on va en faire – des petites pommes de terre nouvelles à cuire au four ou des plus grosses pour faire de la purée.

Cependant, la taille n’est pas la seule variation parmi les pommes de terre. Pour cause, il en existe plus d’une dizaine de variétés. Tous sont visuellement similaires, mais la chair et la saveur varient. Entre les grandes catégories de pommes de terre fermes, farineuses et fondantes, les saveurs peuvent être plus ou moins prononcées. Ce qui les différenciera surtout, c’est leur façon de se préparer. Certains conviendront mieux à la cuisson au four, à l’eau ou à la friteuse, tandis que d’autres seront plus adaptés à la cuisson à la vapeur. Nous vous expliquons comment les identifier et lesquelles correspondront le mieux à vos recettes.

Pommes de terre à la ferme…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR deliciousecret.com

Continue Reading

Santé

En Ouganda, cette loi « anti-homosexualité » inquiète le monde entier

Published

on

Ugandan President Yoweri Museveni speaks during a press conference after a meeting with South African President Cyril Ramaphosa (not seen) at the Union Buildings in Pretoria on February 28, 2023. (Photo by GUILLEM SARTORIO / AFP)
GUILLEM SARTORIO / AFP Ugandan President Yoweri Museveni speaks during a press conference after a meeting with South African President Cyril Ramaphosa (not seen) at the Union Buildings in Pretoria on February 28, 2023. (Photo by GUILLEM SARTORIO / AFP)

GUILLEM SARTORIO / AFP

Le chef de l’Etat, Yoweri Museveni, a « approuvé » le texte, qui « devient désormais la loi anti-homosexualité 2023 ». Joe Biden a dénoncé une « atteinte tragique » aux droit humains. (Photo du président ougandais Museveni prise le 28 février 2023)

OUGANDA – L’annonce de la promulgation d’une nouvelle loi prévoyant de lourdes peines pour les relations homosexuelles et la « promotion » de l’homosexualité en Ouganda suscite ce lundi 29 mai indignation et inquiétude, des ONG locales jusqu’à la Maison-Blanche.

La présidence ougandaise a annoncé que le chef de l’État, Yoweri Museveni, avait « approuvé » le texte, qui « devient désormais la loi anti-homosexualité 2023 ».

Advertisement

La nouvelle a ravivé les craintes déclenchées en mars par le vote initial du projet de loi, qualifié alors par le chef du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH), Volker Türk, de « texte discriminatoire – probablement le pire au monde en son genre ».

« Une attaque grave contre les droits humains »

Le HCDH s’est dit lundi « consterné » de voir entrer en vigueur ce projet de loi « draconien et discriminatoire », « contraire à la Constitution et aux traités internationaux », qui ouvre la voie à « des violations systématiques des droits des personnes LGBT ».

Le président américain Joe Biden, dénonçant une « atteinte tragique » aux droits humains, a demandé à ses services d’étudier les conséquences de cette loi sur « tous les aspects de la coopération entre les États-Unis et l’Ouganda », notamment l’aide et les investissements, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Advertisement

La directrice adjointe pour l’Afrique de l’ONG Human Rights Watch, Ashwanee Budoo-Scholtz, a déploré une « loi discriminatoire » et « un pas dans la mauvaise direction ». Amnesty International a fustigé « une loi profondément répressive » qui est « une attaque grave contre les droits humains ».

Peine de mort pour les récidivistes ?

Le texte avait été amendé à la marge par les parlementaires, à la demande du président Museveni. Les élus avaient notamment précisé que le fait d’être homosexuel n’était pas un crime mais que seules les relations sexuelles entre personnes de même sexe l’étaient.

Dans ce pays d’Afrique de l’Est où l’homosexualité est illégale, les « actes d’homosexualité » sont passibles de prison à perpétuité depuis une loi datant de la colonisation britannique.

Advertisement

Les parlementaires ont maintenu une disposition faisant de « l’homosexualité aggravée » un crime capital, ce qui signifie que les récidivistes pourront être condamnés à mort. En Ouganda, la peine capitale n’est cependant plus appliquée depuis des années.

Une ONG a annoncé avoir saisi la Haute cour de l’Ouganda sur cette loi « ouvertement inconstitutionnelle ». La criminalisation des activités entre homosexuels adultes consentants « va à l’encontre de dispositions clés de la Constitution, dont le droit à l’égalité et à la non-discrimination », a jugé Adrian Jjuuko, directeur exécutif du Human Rights Awareness and Promotion Forum (HRAPF).

Crainte d’une « justice populaire » et d’« arrestations massives »

Une disposition sur la « promotion » de l’homosexualité inquiète particulièrement les organisations de défense des droits. Selon le texte, quiconque – particulier ou organisation – « promeut sciemment l’homosexualité » encourt jusqu’à 20 ans de prison. S’il s’agit d’une organisation, elle risque 10 ans d’interdiction.

« Nous nous sentons tellement, tellement, tellement inquiets. Cette loi va faire beaucoup de mal à la communauté LGBTQ ougandaise », a déclaré à l’AFP le directeur exécutif de Sexual Minorities Uganda, organisation de défense des droits des homosexuels, dont les activités ont été suspendues par les autorités l’année dernière. Il redoute « une justice populaire et des arrestations massives ».

Advertisement

Cette loi suscite également l’inquiétude des organisations humanitaires. « Les progrès de l’Ouganda dans sa riposte au VIH sont désormais gravement compromis », affirment dans un communiqué trois organisations humanitaires, dont le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et l’agence humanitaire américaine USAID.

Le texte « entravera l’éducation sanitaire et la sensibilisation qui peuvent aider à mettre fin au Sida en tant que menace pour la santé publique », préviennent-elles.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a jugé cette promulgation « déplorable ». « La promulgation de la loi contre l’homosexualité par le président ougandais Yoweri Museveni est déplorable. Cette loi est contraire aux droits humains », a déclaré Josep Borrell sur Twitter.

« Le gouvernement ougandais a l’obligation de protéger tous ses citoyens et de faire respecter leurs droits fondamentaux. S’il ne le fait pas, les relations avec les partenaires internationaux s’en trouveront compromises », a-t-il ajouté dans un communiqué.

« Protéger le caractère sacré de la famille »

Un député ougandais à l’initiative du texte a affirmé lundi s’attendre à des sanctions des pays occidentaux. « Ils vont couper des aides à l’Ouganda », a déclaré Asuman Basalirwa à la presse, estimant qu’il fallait trouver de nouveaux « partenaires de développement », notamment dans le monde arabe.

La présidente du Parlement, Anita Among, s’est félicitée de la promulgation du texte par Museveni, qui qualifie lui-même l’homosexualité de « déviance ».

« En tant que Parlement ougandais, nous avons tenu compte des préoccupations de notre peuple et légiféré pour protéger le caractère sacré de la famille (…) Nous sommes restés fermes pour défendre la culture, les valeurs et les aspirations de notre peuple », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Advertisement

Cette loi bénéficie d’un large soutien populaire et les réactions d’opposition ont été rares dans ce pays dirigé d’une main de fer depuis 1986 par Yoweri Museveni.

L’homophobie est répandue en Ouganda, comme dans le reste de l’Afrique de l’Est. S’il n’y a pas eu de poursuites récentes pour des actes homosexuels, harcèlement et intimidations sont le quotidien des homosexuels en Ouganda, où s’est développé un christianisme évangélique véhément à l’égard du mouvement LGBT+.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

La défense de Wauquiez sur son budget culture contestée par des élus écologistes

Published

on

Les chiffres fournis par le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne passent pas auprès des élus écologistes de la région, qui dénoncent les « mensonges » de l’élu.
ERIC PIERMONT / AFP Les chiffres fournis par le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne passent pas auprès des élus écologistes de la région, qui dénoncent les « mensonges » de l’élu.

ERIC PIERMONT / AFP

Les chiffres fournis par le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne passent pas auprès des élus écologistes de la région, qui dénoncent les « mensonges » de l’élu.

POLITIQUE – Nouvelle charge après les déclarations du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le JDD. Des élus écologistes de cette même région ont contesté ce lundi 29 mai les lignes budgétaires revendiquées par Laurent Wauquiez pour justifier sa politique culturelle. Ils dénoncent des chiffres « faux ».

Dans un entretien au JDD dimanche, Laurent Wauquiez avait affirmé que quand il avait pris la Région à la gauche fin 2015, « le budget de la culture était de 59 millions d’euros » et « aujourd’hui de 77 millions ».

Advertisement

« Ces chiffres sont faux », assure de son côté le groupe écologiste régional dans un communiqué, en affirmant que le président de la région « accumule les mensonges et la mauvaise foi sur la politique culturelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside ».

Selon ces élus, le budget prévisionnel des régions Auvergne et Rhône-Alpes est en effet passé de 53,7M€ en 2015 pour les activités culturelles et artistiques (14,7M€ en investissement, 39M€ en fonctionnement) à 42,9M€ en 2023 (11,1M€ en investissement, 31,8M€ en fonctionnement).

« Cela représente une baisse de 19 % des subventions de fonctionnement aux acteurs culturels depuis 2015 », ont-ils calculé, en détaillant les chiffres dans un tableau.

Advertisement

Culture à deux vitesses

Laurent Wauquiez avait assuré dans ce même entretien au JDD que « la majorité des crédits du ministère de la Culture sont réservés à Paris, à la Région Île-de-France et à quelques métropoles » en évoquant « une culture à deux vitesses ».

« Si nous approuvons le besoin d’un nécessaire rééquilibrage au niveau national, cela ne peut se faire au détriment des structures financées en région Auvergne-Rhône-Alpes, en opposant artificiellement les métropoles contre les territoires ruraux », estime le groupe régional écologiste.

La région Auvergne-Rhône-Alpes est avant-dernière des régions de France dans son soutien à la culture, « avec 8,6 euros par an et par habitant seulement », rappellent les élus verts.

« Depuis les baisses de l’an passé qui ont touché tant les villes que les départements ruraux, aucun rééquilibrage effectif n’a été opéré et des lieux de diffusion comme des festivals œuvrant dans les campagnes ont vu leurs subventions baisser ou être supprimées », souligne leur communiqué.

Advertisement

« Au-delà de la bataille des chiffres, c’est bien la bataille idéologique que Laurent Wauquiez mène contre les secteurs culturels qui nous inquiète », assure le texte en pointant la suppression ou baisse des subventions aux structures considérées comme des « opposants politiques », comme le Festival Lectures sous l’arbre de Chambon-sur-Lignon en 2022, le TNG de Lyon et le Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand en 2023.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Quelle pomme de terre pour quelle recette ? – Délicieux secret

Published

on

L’un des incontournables de notre liste de courses est la pomme de terre. Il est utilisé pour la préparation de purées, de soupes ou en accompagnement de viandes et poissons. Généralement, une fois sur les étals du marché, toutes les pommes de terre se ressemblent. On n’y fait pas forcément attention, sauf quand on choisit leur taille en fonction de ce qu’on va en faire – des petites pommes de terre nouvelles à cuire au four ou des plus grosses pour faire de la purée.

Cependant, la taille n’est pas la seule variation parmi les pommes de terre. Pour cause, il en existe plus d’une dizaine de variétés. Tous sont visuellement similaires, mais la chair et la saveur varient. Entre les grandes catégories de pommes de terre fermes, farineuses et fondantes, les saveurs peuvent être plus ou moins prononcées. Ce qui les différenciera surtout, c’est leur façon de se préparer. Certains conviendront mieux à la cuisson au four, à l’eau ou à la friteuse, tandis que d’autres seront plus adaptés à la cuisson à la vapeur. Nous vous expliquons comment les identifier et lesquelles correspondront le mieux à vos recettes.

Pommes de terre à la ferme…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR deliciousecret.com

Continue Reading

Santé

Mort de Pierre Audin, le fils du militant anti-colonial Maurice Audin

Published

on

Pierre Audin, son of French mathematician and communist activist Maurice Audin, speaks during an interview with AFP in Algiers on June 3, 2022. Pierre, a mathematician like his father, now retired, has just obtained his Algerian passport after a long wait. He has been in Algeria since the end of May, where he attended on Sunday the inauguration of a bust bearing the likeness of his father in the square that bears his name in the heart of the capital and which was the epicenter of Hirak, the pro-democracy protest movement that forced ex-president Abdelaziz Bouteflika to resign. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP)
RYAD KRAMDI / AFP Pierre Audin, son of French mathematician and communist activist Maurice Audin, speaks during an interview with AFP in Algiers on June 3, 2022. Pierre, a mathematician like his father, now retired, has just obtained his Algerian passport after a long wait. He has been in Algeria since the end of May, where he attended on Sunday the inauguration of a bust bearing the likeness of his father in the square that bears his name in the heart of the capital and which was the epicenter of Hirak, the pro-democracy protest movement that forced ex-president Abdelaziz Bouteflika to resign. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP)

RYAD KRAMDI / AFP

Mort de Pierre Audin, le fils du militant anti-colonial Maurice Audin

DECES – Le fils de Maurice Audin, militant anti-colonial assassiné par l’armée française en Algérie en 1957, est mort dimanche 28 mai, a annoncé une association créée à la mémoire de son père et de sa mère.

« Pierre Audin nous a quittés » dimanche « des suites d’un cancer », a indiqué la Fondation Josette et Maurice Audin dans un communiqué.

Advertisement

Sa vie aura été consacrée au « combat incessant, aux côtés de sa mère Josette, pour que soit dite toute la vérité sur les circonstances de la disparition de son père, Maurice Audin », qui « engagé sans réserve pour l’indépendance de l’Algérie », fut « enlevé le 11 juin 1957 à Alger, puis torturé et tué par les militaires français », selon ce texte.

Des « exactions commises au nom du “maintien de l’ordre” et de la “pacification”  »

« Ce combat, qui concernait aussi les milliers d’autres Algériennes et Algériens qui ont subi le même sort, est devenu emblématique de la lutte contre la torture et les exactions commises au nom du “maintien de l’ordre” et de la “pacification” » par la France durant la guerre d’Algérie (1954-1962), a poursuivi la fondation.

En septembre 2018, un an après son élection, Emmanuel Macron avait demandé « pardon » à la veuve de Maurice Audin.

Advertisement

Dans une déclaration écrite qu’il avait remise à Josette Audin, depuis lors décédée, le président avait reconnu, « au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté, ou torturé à mort (…) » et que « si sa mort est, en dernier ressort, le fait de quelques-uns, elle a néanmoins été rendue possible par un système légalement institué : le système “arrestation-détention”, mis en place à la faveur des pouvoirs spéciaux qui avaient été confiés par voie légale aux forces armées à cette période ».

La vérité dévoilée en 2013

Le 11 juin 1957, en pleine bataille d’Alger, Maurice Audin, un assistant de mathématiques à la faculté d’Alger et membre du Parti communiste algérien, suspecté d’aider le FLN, était arrêté, probablement par des parachutistes du général Jacques Massu. Sa trace se perd dix jours plus tard.

L’explication officielle donnée à sa disparition – « évasion au cours d’un transfert »-, n’a jamais convaincu ses proches, qui devront attendre jusqu’en 2013 l’ouverture des archives de l’affaire.

Pierre Audin, mathématicien, comme son père, avait obtenu « il y a un peu plus d’un an (un) passeport algérien », selon la Fondation. « Il a activement participé à la création du Prix de mathématiques Maurice Audin et à son maintien, contre vents et marées, au fil des années », un prix véhicule de « coopération franco-algérienne », de même source.

Advertisement

Le mathématicien et ancien député Cédric Villani a rendu hommage à son « ami fidèle » sur Twitter.

« Frère en vulgarisation math, ami fidèle en toutes circonstances, jusqu’à la mort il a levé le poing pour la liberté. Avec lui, certains des moments les plus émouvants de ma vie », a-t-il écrit.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

Que faire des fruits trop mûrs ? – Délicieux secret

Published

on

Une fois cueillis, les fruits se gâtent très rapidement. Ils sont récoltés à maturité, prêts à être consommés. C’est pourquoi il est recommandé de les déguster dans les heures qui suivent l’achat. Seulement, il arrive qu’au moment de les manger, ils soient déjà abîmés et ramollis. Malheureusement, nous sommes trop nombreux à les jeter directement dans le compost, alors qu’ils sont encore comestibles, voire meilleurs qu’à leurs premiers jours. Fini les déchets, réutilisez-les !

Des fruits abîmés, plus forts en goût ?

Les fruits qui semblent être dans leurs dernières heures sont en fait beaucoup plus savoureux, plus juteux et riches en nutriments que lorsqu’ils ne font que mûrir. Au fil du temps, plus le fruit mûrit, plus les molécules qu’il contient se multiplient, entraînant une concentration plus élevée de glucides et donc les rendant plus sucrés. Autant en profiter, si vous ajoutez ces fruits bien mûrs à vos recettes, pour limiter l’ajout de sucres industriels. A titre d’exemple concret, la banane continue de développer ses vitamines et ses antioxydants en…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR deliciousecret.com

Continue Reading

Santé

Pourquoi la Colombie est persuadée que les enfants disparus après un crash d’avion sont vivants

Published

on

AMAZON JUNGLE, COLOMBIA - MAY 19: (----EDITORIAL USE ONLY - MANDATORY CREDIT -
Anadolu Agency / Anadolu Agency via Getty Images AMAZON JUNGLE, COLOMBIA – MAY 19: (—-EDITORIAL USE ONLY – MANDATORY CREDIT – “COLOMBIAN ARMY / HANDOUT” – NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS – DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS—-) Search and rescue teams of Colombian Army conduct operation at the scene after a plane crashed in the jungle more than two weeks ago in Colombia on May 19, 2023. (Photo by Colombian Army / Handout/Anadolu Agency via Getty Images)

Anadolu Agency / Anadolu Agency via Getty Images

Pourquoi la Colombie est persuadée que les enfants disparus après un crash d’avion sont vivants

COLOMBIE – Ils veulent croire au miracle. Le temps passe mais l’espoir de retrouver quatre enfants de 13, 9, 4 ans et 11 mois qui errent seuls dans la jungle colombienne depuis près d’un mois après un accident d’avion est toujours intact, selon les autorités.

« D’après les indices retrouvés, nous concluons que les enfants sont vivants. S’ils étaient morts, il serait certainement facile de les retrouver parce qu’ils seraient immobiles », et les chiens renifleurs lancés à leur recherche « nous guideraient », a déclaré ce lundi 29 mai le général Pedro Sanchez à W Radio.

Advertisement

Les quelque 200 hommes mobilisés, dont des militaires et des indigènes autochtones qui apportent leurs connaissances de la jungle, ont ravivé l’espoir, avec la découverte mercredi d’une paire de chaussures et de deux couches, dont une usagée.

« Étrange » que les enfants ne « s’arrêtent pas »

Le général estime même que ses unités se sont trouvées « à environ 100 mètres » des enfants « en corroborant les indices trouvés avec le GPS », mais que les pluies, la végétation et le terrain marécageux rendent les recherches difficiles. « Là, à 20 mètres, on ne voit rien », explique-t-il.

Pedro Sanchez reconnaît cependant trouver « étrange » que les enfants « ne s’arrêtent pas malgré le largage de kits de survie » contenant de la nourriture, de l’eau, et « plus de 10.000 tracts » indiquant la conduite à suivre.

Advertisement

Le Cessna 206 dans lequel les enfants voyageaient a disparu des radars le 1er mai dans les environs de San José del Guaviare, dans le département de Caqueta (sud), au-dessus de la forêt amazonienne. Il a été retrouvé le 15 mai, le nez écrasé au sol au milieu d’une dense végétation, avec les corps des trois adultes à bord, dont la mère des enfants et le pilote.

Des « preuves de vie » disséminées dans la jungle

Les importants moyens de recherche déployés ont permis de retrouver rapidement plusieurs « preuves de vie », selon les secours, dont des empreintes, des fruits mâchés, un biberon, ou « un abri de fortune fait de bâtons et de branches ». Puis, plus tard, des ciseaux et un bandeau pour les cheveux.

Mais depuis un tweet précipité du président Gustavo Petro le 17 mai, annonçant avant de se rétracter le lendemain que les enfants avaient été retrouvés vivants, plus rien. Les recherches autour de l’épave de l’aéronef couvrent une zone d’environ 323 kilomètres carrés, soit trois fois la superficie de Paris intra-muros.

L’armée de l’air s’est jointe à l’opération de secours baptisée « Espoir », avec trois hélicoptères. À l’aide d’un haut-parleur à bord d’un appareil, un message enregistré par la grand-mère des enfants a même été diffusé.

Advertisement

Dans la langue indigène Uitoto dont est originaire la fratrie, elle dit à ses petits-enfants qu’ils sont recherchés et leur demande de rester où ils se trouvent afin qu’on puisse leur porter secours.

Une force surnaturelle et « mystérieuse » empêche le sauvetage selon le grand-père des disparus

Des technologies satellitaires sont également déployées pour tenter de déterminer le chemin que les enfants auraient pu emprunter dans la jungle. Dimanche, l’armée a pointé vers le ciel de puissants projecteurs d’une portée de trois kilomètres pour que les enfants « puissent se rapprocher de nous », a déclaré le colonel Fausto Avellaneda à la télévision. Sans succès pour l’heure.

Les communautés indigènes « réalisent des processus spirituels pour demander à la jungle de parler » afin de localiser les enfants, selon le gouvernement.

Le grand-père des disparus, Fidencio Valencia, dit avoir confiance en l’aînée de la fratrie, « forte » et « intelligente », qui selon lui a réussi à mettre en sécurité ses frères et sœurs, qui sont « habitués à la jungle ». Fidèle aux croyances des peuples amazoniens, il a déclaré à l’AFP qu’une force surnaturelle et « mystérieuse » avait jusqu’ici empêché le sauvetage.

Advertisement

Des problèmes de moteur en cause dans l’accident ?

Selon l’Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC), les Uitoto vivent en « harmonie » dans la jungle et conservent des traditions telles que la chasse, la pêche et la cueillette de fruits sauvages.

Les autorités n’ont pas donné les raisons du déplacement en avion de la famille. Mais les habitants de cette région difficile d’accès, du fait de l’absence de routes notamment, sont souvent contraints de voyager à bord de petits avions.

Selon la protection civile, le pilote avait signalé des problèmes au niveau du moteur de l’avion avant que celui-ci ne disparaisse des radars.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

Menu de la semaine du lundi 20 au dimanche 26 mars 2023 – Délicieux Secret

Published

on

Parmi les 24 huiles d’olive analysées en banc d’essai par « 60 Millions de consommateurs », c’est la Primadonna vendue par Lidl qui a été élue meilleure en GMS. Qu’est-ce qui la distingue? Son prix, mais surtout « sa propreté » et le fait qu’il s’est avéré être « le seul du panneau à ne contenir aucun polluant », rapporte le mensuel.

L’huile d’olive, un ingrédient de bien-être avant tout

Dans les supermarchés, l’huile d’olive est la star des rayons. Sa teneur en bonnes graisses et en antioxydants lui a valu la réputation d’être l’ingrédient idéal pour une bonne espérance de vie. Elle relève presque toutes nos salades printanières en vinaigrette et doit donc être bien choisie. « 60 Millions de consommateurs » s’est chargé de la trouver pour vous, en étudiant une large gamme d’huiles, dont celle que vous avez probablement déjà dans vos placards.

Un banc d’essai tamisé

Ils ont passé la barre : 24 huiles d’olive vierge extra, dont 11 issues de l’agriculture biologique. Dès les premiers essais, des huiles telles que Puget,…

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE SUR deliciousecret.com

Advertisement
Continue Reading

Santé

fusionner carte vitale et carte d’identité, l’idée envisagée par le gouvernement

Published

on

A picture taken on October 20, 2018 in Lille, northern France shows a
DENIS CHARLET / AFP A picture taken on October 20, 2018 in Lille, northern France shows a “Carte vitale”, the French social security affiliation card. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)

DENIS CHARLET / AFP

Pour lutter contre la fraude sociale, le gouvernement envisage de fusionner carte vitale et carte d’identité

POLITIQUE – Allocations, cartes Vitale, retraités à l’étranger… Le ministre délégué chargé des Comptes publics Gabriel Attal a dévoilé ce lundi 29 mai un vaste plan de lutte contre la fraude sociale qui doit permettre de faire des économies et de doubler les redressements d’ici à 2027. Ces annonces interviennent trois semaines après un premier plan centré sur la lutte contre la fraude fiscale. Parmi elles : le projet de fusionner la carte vitale et la carte d’identité.

Le gouvernement réfléchit en effet à cette solution afin de lutter contre les fraudes aux prestations de santé. « On peut imaginer un modèle où à compter d’une certaine date, quand vous refaites votre carte d’identité cela devient automatiquement votre carte Vitale », a déclaré le ministre au cours d’un échange avec des journalistes, ajoutant qu’une mission de préfiguration serait lancée d’ici à l’été et pourrait parvenir à des conclusions d’ici à la fin de l’année.

Advertisement

Au passage, l’idée d’une carte Vitale biométrique semble abandonnée, notamment compte tenu de son coût, a déclaré le ministre dans un entretien au Parisien.

Une fraude évaluée entre 6 et 8 milliards d’euros par an

Bercy veut par ailleurs cibler les retraités vivant hors des frontières européennes afin de mieux identifier ceux qui sont décédés mais continuent à percevoir des allocations. Le ministre a rappelé que plus d’un million de pensions étaient versées à l’étranger, dont la moitié hors d’Europe, et 300.000 en Algérie.

« La fraude sociale, comme la fraude fiscale, est une forme d’impôt caché sur les Français qui travaillent », a déclaré Gabriel Attal. La fraude aux prestations sociales seule est évaluée entre 6 et 8 milliards d’euros par an selon la Cour des comptes.

Advertisement

Le ministre se donne 10 ans pour mener le chantier, avec une première étape, à savoir avoir en 2027 « deux fois plus de résultats qu’en 2022 ». Les redressements ont déjà augmenté de 35 % depuis cinq ans.

« Renforcer » les conditions de résidence en France « pour bénéficier d’allocations sociales »

Il promet pour cela la création de mille postes supplémentaires durant ce quinquennat et un investissement d’un milliard d’euros dans les systèmes d’information. Le ministre a détaillé tous un train de mesures à plus ou moins brèves échéances.

Il veut notamment « renforcer » les conditions de résidence en France « pour bénéficier d’allocations sociales ».

Il faudra désormais passer neuf mois de l’année dans le pays, contre six prévus actuellement, pour bénéficier des allocations familiales ou du minimum vieillesse, indique le ministre. De même pour les APL qui ne nécessitent que huit mois de présence pour l’heure.

Advertisement

Gabriel Attal entend augmenter les moyens des Urssaf pour limiter la fraude aux cotisations des employeurs.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading
Advertisement

Derniers Articles

Sports2 mins ago

Analyse du match du jour: Gary Lineker explique pourquoi Leicester City a été relégué

Gary Lineker du match du jour aux côtés des experts Ian Wright et Alan Shearer analyse la chute et la...

International5 mins ago

Ruth Langsford est “toujours en contact” avec l’ex-amant de Phillip Schofield

Ruth Langsford est «toujours en contact» avec le jeune homme au centre du scandale de l’affaire This Morning avec l’ancien...

Santé22 mins ago

François Ruffin candidat en 2027 ? « Il faut d’abord bien faire le boulot comme il faut »

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car : Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers...

Afrique33 mins ago

INFO LA DEPECHE. Un individu transporté par une berline tire une dizaine de coups de feu : un jeune homme tué

l’essentielUne dizaine de coups de feu ont été tirés ce lundi soir dans le quartier Empalot de Toulouse. Un homme...

France34 mins ago

Lutte contre la fraude sociale : les pistes du gouvernement

A la veille de la présentation de son plan de lutte contre la fraude sociale, le ministre chargé des Comptes...

Sports40 mins ago

Le CBD et les animaux de compagnie : les avantages du cannabidiol pour la santé des chiens et des chats

Saviez-vous que le CBD peut être bénéfique pour nos animaux de compagnie ? Alors que les bienfaits du cannabidiol sont...

Divertissements41 mins ago

L’image du jour : un superbe skateboard Zelda par une artiste de talent

Le principe est très simple : chaque jour de la semaine, retrouvez une image insolite ou humoristique sous forme de visuel,...

Santé57 mins ago

Salade de pommes de terre au hareng fumé – Delicious Secret

L’un des incontournables de notre liste de courses est la pomme de terre. Il est utilisé pour la préparation de...

Sports1 hour ago

Les potins du mardi : Kane, Mount, Rice, Odegaard, Maddison, Firmino, Carvalho

Tottenham sont déterminés à résister celui de Manchester United tente de signer l’attaquant anglais Harry Kane, 29 ans, cet été,...

International1 hour ago

Parlez d’une explosion du passé : Nokia dévoile un nouveau FLIP PHONE rose vif – et il a toujours Snake !

De nos jours, la plupart des smartphones sont équipés d’une technologie de reconnaissance faciale, de plusieurs caméras et de systèmes...

Santé1 hour ago

En Ouganda, cette loi « anti-homosexualité » inquiète le monde entier

GUILLEM SARTORIO / AFP Ugandan President Yoweri Museveni speaks during a press conference after a meeting with South African President...

Afrique2 hours ago

La Colombie annonce l’apprentissage de cette langue africaine dans les écoles, malgré les critiques

La Colombie annonce l’apprentissage du swahili à l’école, malgré les vives critiques de la droite. L’annonce a été débloquée un...

France2 hours ago

Fusillade à Montpellier : un suspect retranché, le Raid sur place

Une fusillade a éclaté ce lundi 29 mai en fin d’après-midi à Montpellier, faisant deux blessés. Un suspect est retranché...

Sports2 hours ago

A Dieu le Barça, Lionel Messi a décidé d’accepter le contrat le plus juteux de l’histoire

Alors qu’il est d’ores et déjà acté que Lionel Messi quittera le PSG le 30 juin prochain, comment peut-on juger...

Divertissements2 hours ago

oubliez la suite, le studio annonce du très lourd sur PS5

Days Gone devait avoir une suite, mais il n’en sera rien. En échange, Bend Studio promet d’offrir quelque chose de...

Technologie2 hours ago

Empreinte de main de dinosaure – Les meilleures idées pour les enfants – Artisanat de bricolage

Toutes les activités doivent être supervisées par un adulte. En tant qu’associé Amazon, je gagne des achats éligibles. Cet article...

Santé2 hours ago

La défense de Wauquiez sur son budget culture contestée par des élus écologistes

ERIC PIERMONT / AFP Les chiffres fournis par le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne passent pas auprès des...

Société2 hours ago

Façons bon marché de rafraîchir votre maison en été

À mesure que le mercure augmente, vous cherchez peut-être des moyens peu coûteux de rafraîchir votre maison, surtout si vous...

International2 hours ago

La Corée du Nord confirme qu’elle lancera un satellite espion en juin, selon les médias officiels

La Corée du Nord a confirmé qu’elle lancerait un satellite de reconnaissance en juin, affirmant qu’il était nécessaire pour surveiller...

Santé2 hours ago

Quelle pomme de terre pour quelle recette ? – Délicieux secret

L’un des incontournables de notre liste de courses est la pomme de terre. Il est utilisé pour la préparation de...

Advertisement

Trending