Connect with us

Santé

Thérapie de couple : quand décider d’en faire une ?

Published

on

À chaque tentative pour persuader son mari de l’importance de rencontrer une conseillère conjugale ou de faire une thérapie de couple, Blandine était renvoyée dans ses buts. Pourtant, de son point de vue, l’ennui et la routine minaient son couple : « c’était diffus mais destructeur. Les habitudes avaient remplacé le plaisir d’être ensemble, surtout depuis le départ des enfants. » Blandine n’a pas baissé les bras, persuadée que leur relation était en jeu et que l’intervention d’un tiers était nécessaire.

Conseiller conjugal ou psychothérapie : comment choisir ?

Les conseillers conjugaux vont s’intéresser aux aspects concrets et conscients de la situation, pour essayer de comprendre le fonctionnement et la dynamique du couple, de renouer le dialogue et débloquer la situation de crise. Il s’agit d’une prise en charge plus directe, et qui dure généralement moins longtemps qu’une psychothérapie.

Les conseillers conjugaux exercent en libéral ou au sein d’associations, après avoir reçu une formation spécifique. Ils se définissent comme des généralistes qui viennent en aide aux couples, à raison de quatre à dix séances en moyenne, au rythme d’un ou deux rendez-vous par mois. Ils consultent aussi dans les services hospitaliers, PMI, planning familial.

Advertisement

Ils orientent parfois les conjoints vers une psychothérapie de couple, ce qui implique un engagement à plus long terme. Le psychothérapeute y aborde les conflits psychiques de chacun des partenaires, il recherche des causes plus profondes, parfois plus inconscientes, aux problématiques du couple. Dans la thérapie de couple, il faut ensuite analyser la part de souffrance liée à l’histoire personnelle qui rejaillit sur la relation de couple, afin de dénouer, par exemple, le pourquoi d’échecs successifs ou de comportements récidivants.

Pourquoi aller voir un thérapeute de couple ?

La thérapie de couple est généralement une démarche que l’on entreprend lorsque le couple traverse des difficultés, voire envisage la séparation. Les raisons peuvent être nombreuses : ennui, infidélité, difficultés à communiquer, manque de confiance, dialogue ou communication rompue…

« Le plus dur, c’est d’admettre que le couple bat de l’aile », constate Yves. « Tant qu’il n’y a pas d’événement déclencheur, on fait l’autruche plutôt que de crever l’abcès. » Lui se souvient d’avoir laissé tomber devant une compagne qui ne voulait pas entendre parler de thérapeute.

Advertisement

« L’éloignement professionnel avait cédé la place à l’éloignement tout court, mais nous ne parlions jamais de cette distance entre nous », regrette-t-il. « C’est difficile d’être dans la position de celui qui pointe les difficultés », renchérit Blandine. « Devant l’incompréhension affichée de Roland, j’étais tentée de renoncer à agir ».

Pourquoi la thérapie de couple peut faire peur ?

Même pris dans la tourmente d’une crise grave, « on conçoit difficilement d’aller déballer les problèmes de son couple devant un étranger », confie Jean-Louis. Pourtant, selon sa compagne Marie, ils sont passés à deux doigts de la rupture : « j’avais perdu la confiance de Jean-Louis et chaque discussion tournait à la dispute ». Lui insistait pour consulter un psychologue, mais je ne supportais pas l’idée de rencontrer un inconnu qui aurait pu me juger.

Réticence, crainte ou fierté de se dire que l’on peut s’en sortir seul.e, les arguments ne manquent pas pour échapper à la thérapie de couple. « La peur d’entamer ce travail cache souvent une réelle appréhension de ce que l’on va découvrir », analyse Maryse Pascaud, conseillère conjugale et familiale dans le Gers, qui assimile ce déni de la souffrance à une protection.

Advertisement

Certain(e)s préfèrent ne rien savoir, plutôt que d’avoir ensuite à se remettre en question ou prendre des décisions importantes, regrette-t-elle.

Le psychothérapeute aide à renouer le dialogue au sein d’un couple en difficulté

Pourtant, lors d’une thérapie de couple, il ne s’agit pas de se trouver en position d’accusé(e) face à un tribunal, comme le redoute Marie, mais plutôt d’être écouté.e dans cet « état des lieux » du couple. « Nous sommes des facilitatrices de parole », continue Maryse Pascaud. « Chacun.e peut exprimer ses doutes ou ses regrets face à un tiers, et nous aidons à rétablir le dialogue, sans heurts ».

Comment proposer une thérapie de couple à son conjoint ?

Advertisement

Faute de réussir à convaincre son mari à entamer une thérapie de couple, Blandine s’est décidée à consulter en solo. Avec ou sans lui, elle avait besoin de faire le point à travers une thérapie individuelle. « C’est fréquent de voir arriver une personne seule », constate Maryse Pascaud. « On accueille la parole de celui qui ressent la nécessité de parler de sa relation conjugale telle qu’il la vit, à cet instant précis. » Mais, comme le prouve son expérience, cette initiative provoque souvent l’intérêt du conjoint.

« J’ai parlé de mes entretiens à Roland », raconte Blandine. « C’était suffisamment riche en questionnements et en retours de la part de cette conseillère conjugale pour qu’il s’y intéresse. Je crois qu’il a été touché que j’entreprenne ce travail et rassuré par ce que je lui en disais ». Au troisième entretien, Roland a accepté de la suivre « puisqu’elle y tenait tant ! »

Une attitude qui est une forme de défense de la part de celui qui se présente comme « venant pour faire plaisir à son conjoint », relève Maryse Pascaud. « Lors du premier entretien, il prétend ne rien avoir à dire, mais, une fois vérifié que ce n’était pas dangereux, les barrières tombent rapidement. »

Quel est le rôle d’un thérapeute de couple ?

Advertisement

Si Yves a insisté auprès de sa compagne pour que tous les deux se fassent aider en entament une thérapie de couple, c’était afin de renouer le dialogue : « nous avions touché les limites de ce qu’il était possible de résoudre entre nous et il fallait passer la main ». Il a su trouver les mots pour en convaincre Sophie : « je l’ai persuadée qu’il ne s’agissait pas d’un règlement de comptes mais, au contraire, de clarifier la situation pour pouvoir avancer. C’est finalement elle qui a trouvé la personne que nous avons consultée ».

Pour Marie, la détresse de Jean-Louis lui a fait dépasser sa peur : « il souffrait, nous jouions avec le feu, pourtant ni l’un ni l’autre nous ne voulions d’une séparation ». Jean-Louis a négocié avec sa femme un premier rendez-vous : le seul au cas où Marie n’y trouverait pas son compte !

Une sage décision, selon Maryse Pascaud, qui estime que « parfois le couple doit affronter le fait de se faire aider ou alors choisir de se ranger du côté de la séparation ».

Toutefois, précise-t-elle, “notre rôle n’est pas de “réparer” à tout prix, mais d’aider les conjoints à comprendre les raisons à l’origine des difficultés du couple. Parfois il nous arrive aussi d’accompagner une séparation en soutenant la prise de décision.

Advertisement

Combien dure une séance de thérapie de couple ? Quel prix et quel remboursement ?

Une séance de thérapie de couple dure entre 45 et 60 minutes. Les prix varient d’un thérapeute à l’autre mais en général, une séance coûte entre 60 et 110 euros en fonction des spécialistes. La Sécurité sociale ne prend pas en charge les consultations pour les thérapies de couple. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle qui peut éventuellement vous rembourser une partie de la consultation sous certaines conditions.

Le couple longue durée existe-t-il encore ?
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Santé

La footballeuse Sam Kerr inculpée pour outrage à caractère raciste envers un policier

Published

on

La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.
IZHAR KHAN / AFP La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.

IZHAR KHAN / AFP

La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste, a-t-on appris le 4 mars 2024.

INTERNATIONAL – Elle était connue pour son agressivité footballistique sur le terrain, mais pas en dehors. L’internationale australienne Sam Kerr, une des stars du football, a été inculpée d’outrage à caractère raciste sur un agent de police au Royaume-Uni, a-t-on appris ce lundi 4 mars auprès de la police britannique.

Les faits sont anciens et remontent au 30 janvier de l’année dernière à Twickenham, dans la banlieue sud-ouest de Londres, a précisé un porte-parole de la Metropolitan Police. Ils se sont produits alors qu’un agent de police intervenait en réponse à un litige sur le tarif d’une course en taxi, a-t-il poursuivi.

Advertisement

Âgée de 30 ans, Sam Kerr, qui joue au FC Chelsea, a comparu devant un tribunal de Wimbledon le 1er février dernier. La Fédération australienne de football a indiqué dans un communiqué qu’elle était « au courant de la procédure impliquant Sam Kerr au Royaume-Uni ».

Une des stars du Mondial 2023

« Puisqu’il s’agit d’une affaire judiciaire en cours, nous sommes dans l’incapacité de fournir d’autres commentaires à ce stade », a ajouté Football Australia dans un communiqué diffusé à Sydney.

Sam Kerr, dauphine de l’Espagnole Aitana Bonmati pour le Ballon d’or 2023, joue depuis la saison 2019-20 à Chelsea, où elle empile les titres : les quatre derniers championnats d’Angleterre, plus trois Coupes d’Angleterre et deux Coupes de la Ligue.

Opérée d’une grave blessure au ligament croisé antérieur d’un genou début janvier contractée lors d’un stage d’entraînement hivernal au Maroc, l’attaquante se remet de l’intervention, mais la suite de sa saison, notamment les Jeux olympiques cet été à Paris, est fortement compromise.

Advertisement

Internationale depuis l’âge de 15 ans, Sam Kerr était de l’aventure des « Matildas » lors de la Coupe du monde que co-organisaient l’Australie et la Nouvelle-Zélande l’été dernier. Après avoir sorti la France en quart de finale, elles ont buté sur l’Angleterre en demi-finale.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

leurs deux témoignages dans cette affaire

Published

on

Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).
AFP Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).

AFP

Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de sa conférence de presse en 2010).

JUSTICE – C’est parole contre parole. La défense de Roman Polanski a rendez-vous ce mardi 5 mars à 13 h 30 au tribunal correctionnel de Paris, où le cinéaste est jugé pour diffamation envers la comédienne britannique Charlotte Lewis. Cette dernière, qui accuse le réalisateur du Pianiste de l’avoir violée en 1983, le poursuit pour une interview publiée en 2019, dans laquelle il démentait toute agression sexuelle et dénonçait un mensonge.

Le cinéaste de 90 ans, qui vit à Paris mais ne sera pas présent à l’audience, est accusé de viol par plusieurs femmes, dont la photographe française Valentine Monnier, qui a témoigné en 2019. Mais les faits présumés étant tous prescrits, il ne fait l’objet d’aucune poursuite en dehors de celle-ci – et de celle concernant Samantha Geimer, toujours en cours aux États-Unis, qu’il fuit depuis 1978.

Advertisement

Le HuffPost vous résume l’affaire jugée ce mardi.

• Le témoignage de Charlotte Lewis

Los Angeles, 14 mai 2010. Charlotte Lewis et son avocate américaine convoquent une conférence de presse. Face aux caméras, la comédienne de 43 ans lit un texte : « J’ai été victime de Roman Polanski. Il m’a abusée sexuellement, de la pire façon possible, lorsque je n’avais que 16 ans […] Tout ce que je veux, c’est la justice. »

Les faits présumés que dénonce Charlotte Lewis, aujourd’hui âgée de 56 ans, auraient eu lieu en 1983 à Paris. L’actrice doit y rencontrer Roman Polanski pour un rôle dans son prochain film Pirates − rôle qu’elle décrochera. Après un dîner avec une amie mannequin et le réalisateur, ce dernier les aurait invitées dans son appartement de l’avenue Montaigne. « Très vite, il a essayé de me toucher », alors que son amie est allée se coucher dans une chambre, a-t-elle raconté dans un entretien filmé pour L’Obs en décembre 2019. « Il m’a dit “Je veux que tu restes pour la nuit”. Il est devenu assez grossier, parce qu’il était évident que je n’allais pas coucher avec lui […] J’ai commencé à pleurer et il m’a donné quelque chose pour me calmer, relate-t-elle. Et après, il était sur moi… Il a pris ma tête et il a essayé de me pousser vers… Vous savez… »

Après cette prise de parole – 7 ans avant la déferlante #MeToo – des voix prennent la défense de Roman Polanski. D’anciennes déclarations de la comédienne née à Londres, publiées dans un article du tabloïd britannique News of the World en 1999, sont notamment exhumées. Elle expliquait alors sa fascination pour le cinéaste et disait vouloir « devenir sa maîtresse ». « Un tissu de mensonges », selon l’actrice, interrogée en 2021 par Le Parisien. « (Le journaliste) a reconnu que ce n’était pas les mots que j’avais prononcés », assure-t-elle à L’Obs. Stuart White, l’auteur de l’article, est cité comme témoin à l’audience par la défense du réalisateur.

C’est notamment sur cet article que s’appuie Roman Polanski lorsqu’il l’accuse, en décembre 2019 dans Paris Match, d’un « mensonge odieux ». Des mots qui ont « bouleversé » Charlotte Lewis et l’ont poussée à porter plainte pour diffamation ce qui, en droit de la presse, déclenche quasi automatiquement un renvoi devant le tribunal. « Ce sera la première fois que Roman Polanski sera jugé depuis qu’il a fui la justice américaine en 1977. Et j’espère qu’il sera condamné parce que la diffamation, c’est un viol quotidien. Roman Polanski a commis deux crimes contre moi : le viol et la diffamation », accusait-elle auprès du Parisien.

Advertisement

Contacté par Le HuffPost, l’avocat de Charlotte Lewis n’a pas souhaité faire de commentaire avant l’audience, à laquelle sa cliente assistera.

• Le témoignage de Roman Polanski

Le 11 décembre 2019, en pleine promotion pour J’accuse, Roman Polanski donne une longue interview à Paris Match, dans laquelle il s’exprime sur plusieurs affaires le concernant. Et le cinéaste a pris soin de se munir d’un dossier, fourni d’anciennes coupures de presse : des interviews de Charlotte Lewis, dont celle de News of the World, qui prouveraient, selon lui, qu’elle ment. « Voyez-vous, la première qualité d’un bon menteur, c’est une excellente mémoire. On mentionne toujours Charlotte Lewis dans la liste de mes accusatrices sans jamais relever ces contradictions », estime-t-il.

Interrogé sur l’intérêt que pourrait avoir Charlotte Lewis en l’accusant à tort, Roman Polanski fulmine : « Qu’est-ce que j’en sais ? Frustration ? Il faudrait interroger des psys, des scientifiques, des historiens, que sais-je ».

Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.
DERRICK CEYRAC, RAPH GATTI, CHRISTOPHE SIMON / AFP Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.

DERRICK CEYRAC, RAPH GATTI, CHRISTOPHE SIMON / AFP

Charlotte Lewis et Roman Polanski le 8 mai 1986 pour la présentation de « Pirates » au festival de Cannes.

Advertisement

Pour se défendre, le réalisateur franco-polonais s’appuie aussi sur le témoignage de Karen Smith, l’amie qui était aux côtés de Charlotte Lewis le soir des faits présumés. En 2016, elle fait d’abord une déclaration sous serment pour confirmer la version de l’actrice, disant l’avoir vue « ébouriffée, très groggy, étourdie » au lendemain de la nuit de 1983. Mais elle change de version en septembre 2022, comme le raconte Le Point, après avoir parlé avec un ami du cinéaste. « Avec ma mémoire limitée, j’ai été poussée à raconter des choses que je n’avais jamais faites […] Mon attestation a été établie pour que Charlotte récupère la garde de son fils, et pour ce seul usage », assure-t-elle désormais.

Au total, la défense du réalisateur s’appuie sur une offre de preuves de 68 pièces − dont des témoignages de l’équipe du tournage de Pirates − qui prouvent, selon son avocate, que Charlotte Lewis « ment et qu’elle est pleine de contradictions ».

« Roman Polanski est combatif, car c’est pour lui l’occasion de s’exprimer par l’intermédiaire de ses avocats », indique au HuffPost Me Delphine Meillet, qui le défend avec Me Alain Jakubowicz. Mais elle prévient : « Ce n’est pas le procès de Roman Polanski. C’est le procès des propos tenus par Roman Polanski ».

Pour ceux-là, il encourt jusqu’à 12 000 euros d’amende.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Le prix du billet pour la tour Eiffel va augmenter cet été, et on sait de combien

Published

on

La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.
Unsplash La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.

Unsplash

La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été 2024.

FRANCE – La tour Eiffel a besoin de ferraille. À cause du Covid-19 et de l’interruption brusque du tourisme pendant plusieurs mois, le président de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) Jean-François Martins a annoncé ce lundi 4 mars que le prix du billet pour visiter la Dame de fer allait augmenter prochainement.

« Le Covid nous a fait perdre à peu près 250 millions d’euros, c’est énorme », a affirmé Jean-François Martins sur France bleu Paris. Le manque à gagner va donc être répercuté sur les tickets avec une hausse prévue « aux alentours de 20 %, ce qui mènera le prix du billet autour de 31 euros », contre 26 euros aujourd’hui.

Advertisement

« On est en train, avec les organisations représentatives et la mairie de Paris, de caler un calendrier qui sera à l’été, avant ou après on verra le temps que prendront les négociations et l’adoption par le Conseil de Paris » de ce nouveau tarif, a-t-il précisé.

Classer la tour Eiffel aux monuments historiques, « à une condition »

Jean-François Martins a par ailleurs évoqué, lors de cet entretien, la volonté de la ministre de la Culture Rachida Dati de classer la tour Eiffel aux monuments historiques. À ce jour, la Dame de fer est inscrite, mais pas classée, ce qui signifie qu’elle ne bénéficie pas du grade le plus élevé de protection.

Le président de la Sete se dit favorable à ce classement, mais « à une condition : qu’on retrouve l’état de la tour Eiffel de 1889, c’est-à-dire sans voiture autour ». C’est justement ce que propose la maire de Paris Anne Hidalgo, éternelle rivale de la ministre de la Culture, qui veut piétonniser le pont d’Iéna situé juste à côté du monument.

Advertisement

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

vol d’un deuxième ordinateur contenant des « plans confidentiels » à Drancy, en Seine-Saint-Denis

Published

on

Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.
DIMITAR DILKOFF / AFP Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.

DIMITAR DILKOFF / AFP

Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.

JO PARIS 2024 – Deux vols en l’espace d’une semaine. Une nouvelle personne en possession d’informations confidentielles concernant l’organisation des JO de Paris 2024 a été victime d’un vol, ce vendredi 1er mars. Aux alentours de 20 heures, la voiture de la secrétaire générale de la direction de l’hôpital Avicenne de Bobigny a été cambriolée, alors qu’elle était garée sur un parking du centre commercial « Avenir » à Drancy, le temps que sa conductrice fasse une course.

Sans que cette dernière en soit témoin, le déflecteur arrière droit du véhicule a été brisé et son sac contenant son ordinateur de travail a été volé. Or l’appareil contenait des documents confidentiels, notamment les plans d’accès et les plans de circulation des JO. En effet, ces documents sont indispensables pour les secours qui devront intervenir pendant l’évènement.

Advertisement

La victime a porté plainte auprès du commissariat de Drancy qui mène depuis une enquête pour « vol avec dégradations », selon les informations conjointes d’Actu 17 et BFMTV. De son côté, le parquet de Bobigny assure que « les informations relatives aux Jo figurant dans l’ordinateur n’étaient pas confidentielles », dans le sens où elles étaient « destinées à être publiques, notamment sur les plans de circulation (logistique) de divers hôpitaux du département ».

Un homme condamné à 7 mois de prison pour un autre vol

Ce même vendredi, un homme âgé d’une vingtaine d’années a été condamné à sept mois d’emprisonnement pour avoir volé la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris alors qu’il voyageait à bord d’un train et qu’elle avait été disposée dans le coffre à bagages au-dessus de son siège. À l’intérieur se trouvaient un ordinateur et deux clés USB contenant des notes en lien avec les Jeux olympiques.

Présentée dans un premier temps comme une affaire de vol de haute importance en raison de la présence potentielle d’informations de sécurité sensibles sur les JO, cette version a depuis été écartée. En effet, la clef USB contenue dans le sac ne contenait pas de notes sur « des dispositifs de sécurité sensibles » lors des JO, avait précisé dès mercredi le parquet de Paris, contrairement à ce qu’avait déclaré l’ingénieur en question dans un premier temps. Ce vol a pour autant soulevé des inquiétudes quant à la sécurisation des JO de Paris, qui se tiendront du 26 juillet au 11 août.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

la Bouitte, le restaurant de la famille Meilleur, perd sa troisième étoile

Published

on

Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.
PHILIPPE DESMAZES / AFP Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.

PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le chef René Meilleur et son fils le chef Maxime Meilleur préparent un plat dans la cuisine de leur restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville, dans les Alpes, le 4 février 2015.

GASTRONOMIE – Niché dans les Alpes, sur le domaine skiable des « Trois-vallées », le restaurant triple étoilé La Bouitte de la famille Meilleur a perdu une étoile, a annoncé ce lundi 4 mars le Guide Michelin. Le restaurant tenu par les chefs René et Maxime Meilleur, respectivement père et fils, avait décroché cette étoile en 2015, constituant une première historique pour un restaurant savoyard.

Voir cette étoile retirée est « un moment délicat », déclaré Gwendal Poullenec, directeur international des guides gastronomiques Michelin, quinze jours avant la cérémonie 2024 de remises des étoiles. « Pour certains je tiens à m’y rendre en personne, c’est ce que j’ai fait » chez la famille Meilleur, a-t-il ajouté. L’établissement aux allures de chalet enveloppant et qui se veut être « la quintessence de la convivialité en Savoie » reste pour autant associé à un hôtel cinq étoiles.

Advertisement

29 établissements révisés à la baisse

Au total, 29 établissements étoilés ont été révisés à la baisse lundi, un trois étoiles, un deux étoiles (l’Auberge du Cheval Blanc du chef Pascal Bastian, en Alsace) et 26 ayant perdu leur unique étoile, dont 12 en raison d’un changement de chef ou d’un mouvement d’équipe. En 2023, les 34 rétrogradations du Michelin avait provoqué un séisme, avec la perte de la troisième étoile pour les stars Guy Savoy à Paris et Christopher Coutanceau à La Rochelle.

Cette année, le directeur du Michelin note même une « baisse nette et sensible des établissements avec révisions à la baisse, avec pourtant un contexte remarquable en raison de difficulté de recrutement et surtout d’une année de grave inflation ».

A noter, enfin, le restaurant doublement étoilé Sur Mesure à Paris est retiré de la sélection, après le départ de son chef, Thierry Marx et la mise en place d’un nouveau projet avec une nouvelle équipe.

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

L’ONU pointe les idées « délirantes et racistes » des théories du « grand remplacement »

Published

on

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.
FABRICE COFFRINI / AFP Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.

FABRICE COFFRINI / AFP

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Turk, photographié le 29 février 2024, a prononcé ce lundi 4 mars un discours dressant un état des lieux des droits humains.

INTERNATIONAL – Raciste, délirant et incitant à la violence. Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Volker Türk, a pointé du doigt ce lundi 4 mars des théories complotistes du « grand remplacement » en Europe et en Amérique du Nord, à l’occasion de son traditionnel discours dans lequel il dresse un état des lieux des droits humains. Ces théories sont « fondées sur l’idée fausse selon laquelle les juifs, les musulmans, les personnes non blanches et les migrants cherchent à “remplacer” ou supprimer les cultures et les peuples des pays », a-t-il souligné.

« Ces idées délirantes et profondément racistes ont directement influencé de nombreux auteurs de violence », a insisté Volker Türk. Cette thèse a été introduite en 2010 par l’écrivain français Renaud Camus, qui affirmait que les Français « de souche » étaient remplacés par des peuples non européens avec la complicité « des élites ». Elle est réfutée par l’essentiel des scientifiques mais connaît un grand succès dans les milieux d’extrême droite en France et ailleurs dans le monde.

Advertisement

Ainsi, l’auteur de l’attentat contre des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars 2019, qui avait fait 51 morts, avait invoqué cette théorie dans le manifeste justifiant son passage à l’acte.

Alerte sur « la guerre anti-woke »

Dans son discours, Volker Türk a aussi dénoncé « la guerre anti-woke » qui serait, à ses yeux, « avant tout une guerre menée contre l’inclusion ». « Ces idées visent à exclure les minorités raciales – en particulier les femmes issues de minorités raciales – et les personnes LGBTQ” de la pleine égalité », a-t-il souligné.

Il s’est inquiété notamment « d’une escalade des attaques contre les personnes LGBTQ” et leurs droits » dans de nombreux pays. Aux États-Unis, où se tiendra une élection présidentielle en novembre aux enjeux mondiaux, Türk appelle à s’assurer que le vote de chaque citoyen compte de la même manière et dénonce les obstacles freinant la participation au scrutin des personnes d’ascendance africaine.

Il appelle aussi nombre de pays européens à faire plus pour combattre les violences policières et la discrimination, notamment envers les Noirs. « Les données non-gouvernementales provenant des États-Unis et du Brésil continuent de faire état de niveaux disproportionnés de décès de personnes d’ascendance africaine dans le contexte des interventions policières », souligne-t-il. Les théories conspirationnistes du « grand remplacement » ont « directement influencé » des auteurs d’actes violents, a accusé lundi le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Volker Türk.

Advertisement

À voir également sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

L’IVG inscrit dans la Constitution après un vote historique du Congrès à Versailles

Published

on

DROITS DES FEMMES – Un vote et un Congrès historiques. Les parlementaires réunis à Versailles ce lundi 4 mars ont officiellement approuvé l’inscription de « l’avortement » dans la Constitution. Un changement approuvé par 780 sur les 902 parlementaires qui ont pris part au vote. 72 députés et sénateurs se sont opposés et 50 se sont abstenus. La France devient ainsi le premier pays au monde à protéger de la sorte l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Advertisement

Tout au long de l’après-midi, après un discours de la présidente de l’Assemblée Nationale, Yaël Braun-Pivet, et du Premier ministre Gabriel Attal, les représentants des différents groupes politique se sont succédé à la tribune. Outre l’émotion des discours face à un « moment historique » et « fondamental », ce rendez-vous a aussi été l’occasion d’applaudir le combat de Gisèle Halimi, et le legs historique de Simone Veil, dont le fils Jean est arrivé à Versailles avec le chef du gouvernement.

Advertisement

À la tribune, de nombreux élus et élues ont évoqué les attaques inquiétantes sur les droits des femmes en Hongrie, aux États-Unis ou encore récemment en Pologne, mais aussi le travail des associations féministes. Si des prises de paroles ont beaucoup été applaudies, celle de la députée RN Hélène Laporte a en revanche été huée. À gauche, on a notamment tenu à rappeler les rôles prépondérants de Mélanie Vogel (sénatrice EELV) et Mathilde Panot (députée LFI) pour aboutir à ce vote.

Plusieurs centaines de partisans de la réforme ont assisté au vote grâce à une retransmission sur écran géant au Trocadéro, à Paris, à l’initiative de la mairie et de la Fondation des femmes. Un « scintillement spécial » de la Tour Eiffel était même prévu au moment du vote. Quelques centaines de manifestants anti-IVG étaient également rassemblés dans l’après-midi à l’appel de la Marche pour la Vie, dans une petite rue proche du château de Versailles.

Absent du Congrès, Emmanuel Macron pourrait s’exprimer le 8 mars prochain, journée international des droits des femmes.

À voir également sur Le HuffPost :

Continue Reading

Santé

un pont en construction pour le métro s’effondre, un mort et trois blessés

Published

on

Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.
LIONEL BONAVENTURE / AFP Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Ce pont s’est effondré alors que six employés du chantier du métro de Toulouse se trouvaient dessus, le 4 mars 2024.

FAITS DIVRES – Ils ont dû sauter de dix mètres de haut alors que s’effondrait le viaduc en construction sur lequel ils se tenaient. Un accident sur le chantier de la troisième ligne du métro toulousain a fait ce lundi 4 mars au moins un mort et trois blessés, dont deux très graves, selon des sources concordantes.

Le drame a eu lieu en fin d’après-midi à Labège, à proximité d’un hypermarché de cette commune en proche banlieue de Toulouse qui se réjouissait d’être enfin reliée, à partir de 2028, au métro de la Ville rose.

Advertisement

Dès 17 h 05, selon le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Haute-Garonne, une cinquantaine de sapeurs-pompiers et 20 véhicules étaient sur place pour prendre en charge les victimes et sonder, par précaution, les décombres.

Chute de 10 mètres

« A priori », c’est la « rupture d’un vérin, entre deux piles du chantier du métro aérien », qui a causé la tragédie, a détaillé dans la soirée le procureur de la République Samuel Vuelta-Simon, qui s’est rendu sur place peu après les faits et dont les services ont ouvert une enquête.

Six personnes travaillaient sur cette section du pont en construction. « Quatre se trouvaient dessus au moment de l’effondrement et ont sauté » d’une hauteur de d’environ 10 mètres, a-t-il retracé. L’un d’eux est mort de ses blessures.

Advertisement

« Ce soir, c’est surtout l’émotion qui l’emporte avec le décès d’un employé. On ne s’habituera jamais à de tels accidents, de tels drames », a confié au quotidien régional la Dépêche du Midi le président du réseau des transports en commun toulousains Tisséo, Jean-Michel Lattes.

Deux blessés en urgence absolue

Parmi les trois blessés, deux se trouvent en urgence absolue et ont été hospitalisés au CHU Purpan de Toulouse, a indiqué le procureur. La quatrième victime, en urgence relative, a été prise en charge par une clinique et les deux derniers employés s’en sont sortis indemnes.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place, a indiqué dans un communiqué Tisséo, qui a par ailleurs adressé de « sincères condoléances à la famille » de la victime. « Les opérations de recherche sont en cours pour confirmer le bilan », précise encore Tisséo.

« Pas d’autres victimes recensées à cette heure. Aucun (employé, ndlr) ne manque à l’appel mais des recherches sont faites par précaution », a confirmé Jean-Michel Vuelta-Simon. « Toute la lumière doit être faite sur les causes et les circonstances exactes de ce drame », a appelé le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, présentant ses condoléances aux familles des victimes sur X.

Advertisement

« Accident grave »

L’accident a eu lieu sur une section du chantier de la future ligne C, dans une zone fermée au public, précisait en fin d’après-midi une source au sein du SDIS, excluant donc la présence de passants.

Il s’agit d’« un accident grave, de par son ampleur », expliquait cette source décrivant une scène « assez impressionnante »« une vingtaine de mètres de pont s’est effondrée ».

« Tisséo ingénierie (…) a immédiatement ouvert une cellule de crise, en lien avec l’entreprise Bouygues qui réalise les travaux du pont, pour comprendre ce qui a pu se passer, parallèlement à l’enquête de l’inspection du travail qui va se pencher sur les conditions de sécurité sur le chantier », a par ailleurs déclaré, toujours à la Dépêche, le président de Tisseo. L’inspection du travail se trouvait sur place dès lundi soir, a noté le procureur.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Santé

Macron revient sur l’envoi de troupes occidentales pour la première fois

Published

on

Emmanuel Macron le 29 février 2024, s’explique ce lundi 4 mars sur ses propos polémiques concernant l’envoi de troupes occidentales en Ukraine.
LUDOVIC MARIN / AFP Emmanuel Macron le 29 février 2024, s’explique ce lundi 4 mars sur ses propos polémiques concernant l’envoi de troupes occidentales en Ukraine.

LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron le 29 février 2024, s’explique ce lundi 4 mars sur ses propos polémiques concernant l’envoi de troupes occidentales en Ukraine.

POLITIQUE – Explication de texte. Le président français Emmanuel Macron est revenu ce lundi 4 mars sur ses propos qui avaient provoqué la controverse et relatifs à un possible envoi, dans l’avenir plus ou moins proche, de militaires occidentaux en Ukraine.

« En réponse à une question qui m’était posée sur l’envoi des troupes, j’ai répondu que rien n’était exclu », a rappelé Emmanuel Macron dans un entretien au quotidien tchèque Pravo, dont un extrait a été mis en ligne lundi soir, à la veille de sa visite à Prague.

Advertisement

« Nous lançons le débat et réfléchissons à tout ce qu’il est possible de faire pour soutenir l’Ukraine », a-t-il ajouté. « J’ai toujours été clair sur le cadre qui était le nôtre, nous ne sommes pas en guerre contre le peuple russe et nous refusons d’entrer dans une logique d’escalade », a-t-il ajouté.

« Ambiguïté stratégique »

C’est la première fois que le chef de l’État français revient sur ses propos tenus le 26 février à Paris, à l’issue d’une conférence internationale sur le soutien à l’Ukraine. Il avait alors déclaré, au nom d’une doctrine d’« ambiguïté stratégique », qu’un envoi de troupes occidentales en Ukraine ne pouvait « être exclu » à l’avenir, tout en reconnaissant qu’il n’existait à ce stade pas de « consensus » parmi les alliés de Kiev.

Le gouvernement français a ensuite précisé qu’il ne s’agissait pas de troupes combattantes.

Mais la quasi-totalité des autres alliés occidentaux se sont immédiatement démarqués de sa position, assurant qu’il n’était pas question d’envoyer des soldats sur le sol ukrainien.

Advertisement

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Santé

Tony Estanguet n’en veut pas aux Enfoirés qui se sont moqués des JO dans une chanson

Published

on

Tony Estanguet, président du Cojop, le 4 mars 2024 pour le dévoilement de l’affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris.
DIMITAR DILKOFF / AFP Tony Estanguet, président du Cojop, le 4 mars 2024 pour le dévoilement de l’affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris.

DIMITAR DILKOFF / AFP

Tony Estanguet, président du Cojop, le 4 mars 2024 pour le dévoilement de l’affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris.

JO DE PARIS – « Écoutez, une touche d’humour ne fait jamais de mal. » Visiblement, Tony Estanguet n’en veut pas aux Enfoirés qui se sont moqués des Jeux olympiques et paralympiques de Paris lors de leur concert diffusé sur TF1 samedi. Le président du comité des Jeux 2024, interrogé sur le sujet ce lundi 4 mars, l’a même plutôt pris à la rigolade.

« Je prends ça avec beaucoup de détachement, c’est important aussi de garder un peu d’autodérision. Il n’y a évidemment pas de sujet pour moi autour de cette chanson », a déclaré Tony Estanguet lors de la présentation des affiches des JO au musée d’Orsay à Paris, rapporte RMC.

Advertisement

Quelques jours plus tôt, les 47 artistes de la troupe des Enfoirés ont taclé l’organisation de la plus grande compétition mondiale dans un tableau sous forme de comédie musicale. Ils se sont moqués d’à peu près tous les sujets sensibles liés à l’organisation de la compétition olympique, à commencer par les futurs soucis de transport dans la capitale.

Métro bloqué, billets aux prix élevés…

« Les JO bloqués dans l’métro, ça va être un énorme bordel tout l’été. On va vivre l’enfer. À pied, en caisse, en RER. Bienvenue aux JO de Paris ! », a lancé Michaël Youn, torche olympique à la main. « Moi j’ai loué mon studio 1 400 euros. Tu as dû t’endetter pour acheter un seul petit billet, plus de 1 000 euros pour du taekwondo », a pour sa part chanté Patrick Fiori.

Au lendemain de la diffusion du concert, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra avait également préféré le prendre à la rigolade. « Est-ce que c’est le sketch que j’ai préféré de toute l’histoire des Enfoirés ? Je ne dirais pas ça », a-t-elle reconnu au micro de France Bleu et RMC Sport.

Mais elle a souligné qu’il s’agissait avant tout d’un « sketch humoristique » et qu’« il fa(llait) prendre ça avec de la distance et avec humour ». Les Jeux olympiques se tiendront du 26 juillet au 11 août et les Jeux paralympiques du 28 août au 8 septembre.

Advertisement

À voir aussi sur Le HuffPost :

Advertisement
Continue Reading

Rencontre ton âme sœur ici

https://www.highcpmrevenuegate.com/xbaz82pgrw?key=dedb9e02254a11c51c4e72640034c775
Advertisement

Derniers Articles

Santé14 mins ago

La footballeuse Sam Kerr inculpée pour outrage à caractère raciste envers un policier

IZHAR KHAN / AFP La star du football Sam Kerr a été inculpée au Royaume-Uni pour outrage à caractère raciste,...

Sports20 mins ago

Sam Kerr: Chelsea striker pleads not guilty to racially aggravated offence

Kerr has scored 99 goals in 128 games for Chelsea Chelsea striker Sam Kerr is set to face trial after...

International21 mins ago

Extraterrestrials could be stuck on their exo-planet ‘home world’ due to ‘physical limitations,’ study claims – is this why we haven’t found aliens?

‘Where is everyone?’ It’s the famous question about aliens, echoing out to our quiet galactic neighbors after Manhattan Project physicist...

France26 mins ago

Cédric Doumbè-«Baki», est-il encore possible d’acheter des places ?

Les places pour le combat entre Cédric Doumbè et Baysangur «Baki» Chamsoudinov, qui aura lieu ce jeudi 7 mars à...

Afrique27 mins ago

Attaques meurtrières au Burkina Faso : une enquête ouverte

Au Burkina Faso, les attaques meurtrières massives dans les villages de Komsilga, Nodin et Soro ont entraîné la perte tragique...

Société53 mins ago

Protection Choices to Hold Impartial Contractor Enterprise Protected in 2024

This submit is a part of a sequence sponsored by IAT Insurance coverage Group. After the unprecedented growth that surged...

Santé1 hour ago

leurs deux témoignages dans cette affaire

AFP Roman Polanski (ici au festival de Deauville en septembre 2019) est poursuivi en diffamation par Charlotte Lewis (ici lors de...

Actualités1 hour ago

Statut de l’élu local: le Sénat veut lutter contre la crise des vocations | TV5MONDE

Inquiet face aux démissions en pagaille à deux ans des élections municipales, le Sénat examine mardi un texte sur le...

International1 hour ago

DON’T do these before selling you car: Nine mistakes to avoid losing money trading in your wheels

 Buying a car is an exciting moment, but selling a car can be a headache.   While most of us just...

France1 hour ago

Horoscope du mardi 5 mars 2024 par Isabelle Elvira : Femme Actuelle Le MAG

Marc Angel laisse la place à Isabelle Elvira pour votre horoscope quotidien sur femmeactuelle.fr et à Sophie Hérolt-Petitpas dans le...

France1 hour ago

pourquoi n’est-il plus proposé dans vos recherches ?

Les différents services développés par Google, notamment Maps, sont fortement altérés en raison en raison du Digital Markets Act (DMA),...

Santé2 hours ago

Le prix du billet pour la tour Eiffel va augmenter cet été, et on sait de combien

Unsplash La tour Eiffel a souffert pendant le Covid, c’est pourquoi le prix du billet va augmenter sensiblement à l’été...

Société2 hours ago

25 Straight Quarters of Premium Will increase for Business Traces: CIAB Survey

Total industrial property/casualty premiums elevated barely for all account sizes to 7% on common within the fourth quarter 2024, persevering...

Divertissements2 hours ago

Comment aménager un espace de travail inspirant chez soi ?

Avec l’essor du télétravail, 58% des salariés français travaillent désormais de chez eux au moins une fois par semaine. Mais...

International2 hours ago

Diplomatic efforts to broker Israel-Hamas ceasefire continue

Gaza’s health ministry collects data from the enclave’s hospitals and the Palestinian Red Crescent. The health ministry does not report...

Sports2 hours ago

‘Let’s give it a go!’ – Arteta wants to maintain momentum

Arsenal manager Mikel Arteta is pleased with his side’s 6-0 victory over Sheffield United and says the team need to...

International2 hours ago

Disney fanatic SLAMS park’s insane price hikes – revealing just how wildly ‘expensive’ a single day trip has become – suggesting vacationing overseas instead

The happiest place on earth is also becoming the most unaffordable; with a Disney fanatic declaring it’s cheaper to take...

France2 hours ago

le Parlement, réuni en Congrès, inscrit le droit à l’avortement dans la Loi fondamentale

Réuni en Congrès à Versailles par Emmanuel Macron ce lundi 4 mars, le Parlement a très largement ratifié l’interruption volontaire...

Santé3 hours ago

vol d’un deuxième ordinateur contenant des « plans confidentiels » à Drancy, en Seine-Saint-Denis

DIMITAR DILKOFF / AFP Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce...

Société3 hours ago

Three Trains in Collision and Derailment in Pennsylvania; No Accidents Reported

Authorities say three trains have been concerned in a collision and derailment in jap Pennsylvania on Saturday morning that induced...

Advertisement

Trending