Connect with us

France

William Malet, le suspect du meurtre de trois Kurdes en décembre à Paris, jugé pour l’agression de 3 cambrioleurs en 2016

Published

on

Spread the love

William Malet, le septuagénaire mis en cause pour l’assassinat de trois Kurdes à la fin de l’année dernière, va connaître sa peine dans une autre affaire, celle de l’agression de trois cambrioleurs entrés à son domicile en 2016.

L’épisode a été, selon lui, le point de non-retour dans sa volonté de s’en prendre à des étrangers. En 2016, William Malet, le retraité mis en examen et écroué pour avoir tué trois Kurdes en décembre dernier à Paris, s’en était pris à trois cambrioleurs qui avaient pénétré dans son pavillon de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Le jugement en appel doit être rendu ce mardi 9 mai.

Le 30 juin 2022, trois voleurs, deux Algériens et un Marocain, âgés de 21 à 28 ans, s’étaient introduits chez lui. William Malet les avait alors repérés et, armé d’une dague, les avait frappés. Lors de l’audience à la cour d’appel de Paris, le 21 mars dernier, l’avocate générale avait indiqué qu’il avait donné «le premier coup». Selon elle, si des violences ont eu lieu des deux côtés, celles portées par le retraité étaient bien plus graves, «dans les parties vitales», mais aussi «dans le dos». Elle avait également noté des «lésions de défense» chez les voleurs.

L’avocate de William Malet avait de son côté estimé qu’il n’avait «pas eu le choix», en pensant que les trois malfrats «étaient armés». Elle a donc plaidé la légitime défense.

Une première condamnation qu’il considère «injuste»

En première instance, le septuagénaire avait été condamné à un an de prison ferme, tout comme les cambrioleurs. L’avocate générale a estimé lors de l’audience en appel que cela était «incohérent» et a réclamé qu’il soit puni de quatre ans d’emprisonnement. William Malet a décrit au tribunal que la peine qu’il avait reçue avait été ressentie comme «injuste», d’autant plus que cela avait conduit les forces de l’ordre à confisquer toutes les armes retrouvées chez lui, qu’il gardait de façon illégale. Cela avait été un point de bascule pour lui.

Avant la tuerie perpétrée en décembre 2022 devant un centre culturel kurde, qu’il a reconnu avoir commise par une «haine pathologique» des étrangers et par un désir de vengeance, William Malet a été mis en examen pour l’attaque d’un camp de migrants au sabre, en décembre 2021. Il avait fait deux blessés.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

France

pourquoi l’hymne de l’Argentine a-t-il été sifflé avant le match contre le Maroc ?

Published

on

Spread the love

Avant le coup d’envoi du match de football des JO 2024 entre l’Argentine et le Maroc, l’hymne de l’«Albiceleste» a été sifflé par une large partie du public du stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne.

Le Chaudron était bouillant. Ce mercredi 24 juillet, les Jeux olympiques de Paris 2024 ont officiellement été lancés sportivement (la cérémonie d’ouverture aura lieu vendredi soir) avec notamment le match entre l’Argentine et le Maroc à Saint-Étienne. Mais avant le coup d’envoi, l’hymne argentin a été sifflé.

S’il n’y a pas d’explication concrète, il peut éventuellement s’agir d’une rancœur de la part du public français envers l’Albiceleste à la suite des chants racistes entonnés par cette même sélection après sa victoire lors de la Copa America. 

Sur place, des supporters ont d’ailleurs confié qu’ils avaient justement sifflé pour répondre à ses vidéos où ils insultaient les Français et notamment Kylian Mbappé.

Le Maroc s’est finalement imposé 2-1 au terme d’une fin de match complètement folle. Les Argentins pensaient avoir égalisé à la 90e+16 dans le temps additionnel. Après l’entrée de supporters sur le terrain, les joueurs sont rentrés au vestiaire. Mais après consultation de la VAR presque deux heures après, le but a été annulé. Les deux équipes ont disputé 3 minutes à huis clos et aucun but n’a été inscrit.

Continue Reading

France

JO Paris 2024, hockey : Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Australie… les favoris des tournois masculin et féminin

Published

on

Spread the love

Elles sont douze à en rêver, mais seule une poignée d’entre elles peut réellement espérer décrocher l’or. En hockey sur gazon, aux Jeux olympiques de Paris 2024, les favoris ne sont pas nombreux. Car seules quatre nations dominent la discipline sur la scène internationale depuis plusieurs années. Neuvième mondiale, l’équipe de France masculine n’en fait pas partie, même si elle rêve de s’immiscer dans le dernier carré.

L’équation est claire. Depuis 1998, quatre nations ont décroché le titre mondial : les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Australie et la Belgique. Les Belges ont également été champions olympiques à Tokyo, tandis que c’est l’Argentine qui s’était imposée à Rio. Toujours au sommet du hockey international, ces cinq équipes seront inévitablement les candidates à la victoire finale au stade Yves-du-Manoir de Colombes.

Deux autres pays tenteront sans doute de jouer les trouble-fêtes : l’Inde et la Grande-Bretagne. Ils partent toutefois avec une longueur de retard, comme la France. Une place en quart de finale est toutefois largement envisageable puis les quatre premiers des deux poules disputeront les quarts de finale.

La France petit poucet chez les femmes

Sans surprise, le tournoi féminin se jouera sans doute entre les mêmes équipes. Premières mondiales et largement dominatrices, les Néerlandaises partent avec la pancarte de favorites, mais devront se méfier de l’Argentine et l’Allemagne. En pleine progression, l’équipe féminine belge commence à se rapprocher de son homologue masculine et peut viser une première médaille olympique pour leur deuxième participation (11e en 2012 la première fois).

Comme chez les hommes, l’Australie semble être le cinquième larron, tandis que l’Australie et l’Angleterre peuvent être considérées comme des outsiders sérieux. 20e au classement mondial, l’équipe de France est, à l’inverse, le petit poucet. Une victoire serait déjà un exploit pour les Bleues qui affronteront les Pays-Bas (1re nation mondiale), l’Allemagne (3e), la Belgique (4e), la Chine (8e) et le Japon (10e). Du très très lourd.

Continue Reading

France

des économistes appellent le gouvernement à mêler baisse des dépenses et mesures fiscales

Published

on

Spread the love

Comment faire baisser le déficit public de la France sans étouffer la croissance ? Le Conseil d’analyse économique (CAE) suggère mercredi de miser à la fois sur la baisse des dépenses et sur “des hausses temporaires de taxes”. Dans une note d’une dizaine de pages, l’organisme placé auprès du Premier ministre martèle que “pour garantir la soutenabilité de la dette, continuer à se financer à des taux d’intérêt bas et respecter ses engagements européens, la France doit réduire son déficit public”, mesuré à 5,5% du PIB en 2023.

Mais elle doit aussi “éviter une consolidation trop rapide” des finances publiques, “pour protéger la croissance et éviter une hausse du chômage”, avertissent Adrien Auclert, Thomas Philippon et Xavier Ragot, les trois économistes ayant rédigé la note.

Un assainissement “modéré mais soutenu” des finances publiques

En avril, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) avait estimé que les 10 milliards d’économies actés pour 2024 – auxquels l’exécutif sortant veut ajouter 15 milliards d’économies – amputeraient la croissance française de 0,2 point de PIB. Les 20 milliards d’euros de coupes dans les dépenses prévues en 2025, qui pourraient ralentir la consommation et l’investissement, réduiraient à leur tour la croissance nationale de 0,6 point de PIB selon l’OFCE.

Le CAE propose donc mercredi un assainissement “modéré mais soutenu” des finances publiques, de façon à ce que la France soit en mesure “à moyen terme” (d’ici 7 à 12 ans) de dégager chaque année un excédent de l’ordre de 1 point de PIB.

Un tel excédent permettrait “de placer la dette publique sur une trajectoire durablement décroissante” pour autant qu’il n’y ait pas de nouvelles “crises” économiques. En cas de “gros choc” sur l’activité, un excédent proche de 1% permettrait plus modestement “d’assurer la stabilité de la dette publique à long terme”. En 2023, la France était encore loin du but avec un déficit primaire (hors charges d’intérêt de la dette) de 3,2% du PIB selon Bercy.

Les économies décidées par le gouvernement pas encore “à la hauteur de l’enjeu”

Le mouvement d’économies sur les dépenses publiques initié par le gouvernement depuis plus d’un an va dans le bon sens, mais “son rendement n’est pas à la hauteur de l’enjeu”, juge le CAE. Pour trouver les “112 milliards d’euros” qui permettraient de dégager chaque année des excédents, “des mesures temporaires devraient probablement être également prises, telles que des hausses temporaires de taxes ou une sous-indexation généralisée des dépenses et des tranches d’imposition.”

“À titre purement illustratif,” si le salaire de base des fonctionnaires, “l’ensemble des prestations sociales en espèces et le barème de l’impôt sur le revenu étaient tous gelés en 2025, plutôt que revalorisés à la hauteur de l’inflation de 2024 (estimée à 2,5%), cela rapporterait environ 20 milliards d’euros aux comptes publics”, illustre le CAE.

Parmi les mesures “ayant un impact positif sur les comptes publics”, les trois auteurs de la note citent le recentrage des aides à l’apprentissage sur les jeunes les moins qualifiés (4 milliards d’euros d’économies selon l’OFCE), le ciblage des exonérations de cotisations patronales sur les bas salaires (2 milliards) ou la réforme du crédit d’impôt recherche, de façon à le recentrer sur les petites et moyennes entreprises (2,5 milliards d’euros d’économies). Le CAE suggère enfin de supprimer certaines niches fiscales liées aux droits de succession, pour un gain anticipé de 9 milliards d’euros.

Continue Reading

France

un homme tué lors d’une rixe entre bandes rivales à Créteil, 4 individus mis en examen

Published

on

Spread the love

Un homme est décédé la nuit dernière à la suite d’une rixe entre bandes rivales à Créteil (Val-de-Marne). Quatre personnes ont été mis en examen.

Une nuit d’horreur. Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme a été tué et un autre blessé lors d’une rixe «sur fond de rivalité entre quartiers» à Créteil (Val-de-Marne), a indiqué dimanche le parquet local. 

Alors que onze personnes, dont quatre mineurs, avaient été placées en garde à vue et qu’une enquête avait été ouverte pour meurtre et tentative de meurtre en bande organisée, le parquet a décidé de mettre quatre individus en examen ce mercredi. 

Ils sont âgés de 20 ans, trois d’entre eux avaient un casier judiciaire vierge et le quatrième avait reçu un «avertissement judiciaire prononcé en 2021 par le juge des enfants pour harcèlement aggravé et violences sur mineur de 15 ans». 

Les faits ont eu lieu dans le quartier du Mont-Mesly, de cette ville du sud-est parisien.

30 personnes armées

Selon une source policière à l’AFP, les forces de l’ordre ont reçu plusieurs appels dans la nuit, peu après minuit, signalant des détonations et un attroupement d’environ trente personnes armées et portant des cagoules, qui se sont enfuies à l’arrivée de la police. 

Cette même source fait état de deux personnes majeures blessées par des coups de couteaux, transportées à l’hôpital. L’un des deux blessés est décédé «des suites de ses blessures», a indiqué le parquet. L’autre présentait une plaie au visage mais son pronostic vital n’est pas engagé. 

Deux véhicules vides, un chargeur d’arme de poing et une matraque télescopique ont été saisis. Les deux personnes ayant conduit les blessés à l’hôpital ont été interpellées. L’enquête a été confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne. 

Les affaires de meurtre au cours de rixes se multiplient dernièrement en France. Le 14 juillet, un homme a été mis en examen pour meurtre au cours d’une rixe à Saint-Jean-de-Monts, en Vendée. 

Continue Reading

France

JO Paris 2024, hockey : jeunesse chez les femmes, expérience pour les hommes… les listes des équipes de France

Published

on

Spread the love

Une grande découverte. Cet été, les 32 titulaires et six remplaçants des équipes de France de hockey sur gazon vont vivre une première dans leur existence : les Jeux olympiques. Alors qu’ils attendaient ça depuis 1972, les Bleus ont profité de leur statut de pays hôte pour participer à nouveau à ce prestigieux événement. Pour les Bleues, ce sera une nouveauté, puisqu’elles n’ont tout simplement jamais été qualifiées pour les JO.

L’honneur est donc immense pour les 32 sélectionnés. Chez les féminines, Gaël Foulard a décidé de miser sur une sélection très jeune, avec quatre joueuses de moins de 20 ans : Philippine Delemazure, Mathilde Duffrene, Mickaela Lahlah et Paola Le Nindre. Le reste de l’équipe n’est pas bien plus âgé puisque Emma Ponthieu, du haut de ses 28 ans, est la plus âgée.

Sans surprise, le sélectionneur a décidé de reconduire l’équipe qui a remporté le Championnat d’Europe II l’été dernier. Ultra-dominantes, les Bleues avait surclassé la compétition, inscrivant 20 buts pour seulement un encaissé. Eve Verzura et Paola Le Nindre avaient notamment inscrit trois buts, tout comme Alice Lesgourgues, qui se contentera d’un statut de remplaçant pour ce tournoi olympique. Marie Simon et Mathilde Petriaux devront, elles aussi, compter sur un forfait dans leur équipe pour espérer participer aux rencontres.

La sélection féminine

Gardienne : Lucie Ehrmann

Défenseures : Catherine Clot, Mathilde Duffrene, Delfina Gaspari, Inès Lardeur, Guusje Van Bolhuis

Milieux de terrain : Albane Garot, Mickaela Lahlah, Emma Ponthieu, Gabrielle Verrier, Eve Verzura

Attaquantes : Victoire Arnaud, Paola Le Nindre, Yohanna Lhopital, Tessa Schubert, Philippine Delemazure

Remplaçantes : Alice Lesgourgues, Marie Simon, Mathilde Petriaux

Quatre espoirs sélectionnés

Frédéric Soyez n’a, lui non plus, pas fait de fantaisie au moment de coucher ses 19 noms sur le papier. Visant un savant mélange entre expérience et jeunesse, le sélectionneur de l’équipe masculine a repris la majeure partie de l’équipe qui a terminé le dernier Euro à la 5e place. Les trentenaires Gaspard Baumgarten, Victor Charlet, Viktor Lockwood, Simon Martin-Brisac, Charles Masson et Arthur Thieffry sont notamment de la partie.

À leurs côtés, la nouvelle garde commence à prendre de la place. Avec une troisième et une deuxième places lors des deux derniers Mondiaux U21, les Bleuets sont logiquement de plus en plus dans la sélection. Timothée Clément, meilleur espoir mondial 2022, et Gaspard Xavier, son successeur en 2023, figurent dans les 16 titulaires, tout comme Noé Jouin et Brieuc Delemazure. Matteo Desgouillons, Lucas Montécot et Edgar Reynaud devront, eux, se satisfaire d’un rôle de remplaçant.

La sélection masculine

Gardien : Arthur Thieffry

Défenseurs : Victor Charlet, Brieuc Delemazure, Viktor Lockwood, Christophe Peters-Deutz, Gaspard Xavier

Milieux de terrain : Amaury Bellenger, Eliot Curty, François Goyet, Simon Martin-Brisac, Charles Masson

Attaquants : Gaspard Baumgarten, Timothée Clément, Noé Jouin, Blaise Rogeau, Etienne Tynevez

Remplaçants : Edgar Reynaud, Matteo Desgouillons, Lucas Montécot

Continue Reading

France

75% des Français favorables aux peines de prison automatiques pour les agresseurs de policiers

Published

on

Spread the love

Faut-il condamner à des peines de prison automatiques les personnes qui agressent des policiers ? À cette question, 75% des Français répondent par l’affirmative selon notre sondage CSA pour Europe 1, CNews et Le Journal du Dimanche*. Un chiffre quasiment équivalent selon le sexe des sondés. 

En revanche, toutes les tranches d’âge ne répondent pas de la même manière, les plus âgés prônant davantage de fermeté. Les 65 ans et plus sont 82% à estimer que les agresseurs de policiers doivent pouvoir être condamnés à des peines de prison automatiques, tandis que ce chiffre tombe à 66% chez les moins de 30 ans. Près de 4 Français sur 10, parmi les 18-24, se disent même défavorables à une telle mesure. 

Fort clivage gauche / droite

Selon la proximité politique des personnes interrogées, le sondage fournit des résultats également très disparates. Sans surprise, les électeurs de droite sont les plus emballés par cette proposition. Quasiment l’intégralité (97%) des électeurs du RN interrogés répondent oui à la question posée. Un total à peine plus faible (91%) chez les sympathisants des Républicains. 

De l’autre côté du spectre politique, en revanche, l’idée d’une peine de prison automatique pour les agresseurs de policiers fait davantage grincer des dents. Si une (courte) majorité des électeurs de gauche interrogés souscrivent à l’idée (52%) ils sont minoritaires chez les écologistes, rétifs à cette proposition pour 53% d’entre eux. Enfin, du côté des partisans de la majorité présidentielle, l’idée fait consensus puisque 78% d’entre eux souhaitent également que les coupables de violences à l’encontre des forces de l’ordre soient condamnés à une peine de prison automatique. 

Une question déjà posée il y a trois ans

En novembre 2021, la question avait déjà été posée aux Français à travers un sondage CSA. À l’époque, 82% d’entre eux avaient répondu favorablement à la question posée. Au micro d’Europe 1, Xavier Bertrand, le président LR de la région Hauts-de-France, avait lui-même soumis l’idée de modifier la constitution afin de condamner à des “peines automatiques” les agresseurs de policiers “au terme d’un procès”. Des propos qui avaient alors fait bondir le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti qui avait estimé que cela reviendrait à “envoyer en prison automatiquement toute personne interpellée sans preuve, ni procès”. 

*Échantillon national représentatif de 1011 personnes âgées de 18 ans et plus Méthode des quotas basée sur les critères de sexe, d’âge et de profession du répondant après stratification par région et catégorie d’agglomération. Afin d’assurer la représentativité des résultats, les données ont été redressées sur les variables de sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération.

Continue Reading

France

La Poste va une nouvelle fois augmenter ses prix, voici combien coûtera un timbre en 2025 : Femme Actuelle Le MAG

Published

on

Spread the love

Continue Reading

France

CrowdStrike donne des précisions sur le bug

Published

on

Spread the love

La société de cybersécurité CrowdStrike a apporté quelques précisions, ce mercredi, concernant la panne informatique mondiale du 19 juillet dernier, dont elle est à l’origine. Cela pourrait changer la manière dont l’entreprise appréhende de tels bugs.

Les causes exactes de la panne informatique mondiale chez Microsoft s’éclaircissent. D’après l’entreprise de cybersécurité CrowdStrike, à l’origine du problème, il s’agirait d’un défaut dans son logiciel test. Selon son rapport d’incident, ce bug pourrait bien modifier la manière dont la société gère les mises à jour.

«En raison d’un bug dans le programme de validation, l’une des deux mises à jour a été validée alors qu’elle contenait des données problématiques», avait-elle expliqué. Si la société procède régulièrement à ce type de mises à jour, celle-ci a toutefois déclaré qu’elle les déploieraient progressivement à l’avenir, afin que les problèmes puissent être détectés avant qu’ils ne soient propagés à grande échelle.

8,5 millions d’appareils touchés

«Il est très dangereux qu’un fournisseur de solutions de sécurité envoie une mise à jour complète à tous ses clients en quelques minutes», a commenté Dave DeWalt, ancien directeur général de l’entreprise de cybersécurité McAfee.

De son côté, Microsoft a déclaré qu’environ 8,5 millions d’appareils avaient été touchés par cette panne. CrowdStrike a confirmé ce chiffre lundi 22 juillet et a averti ses clients que des acteurs malveillants rendaient le redémarrage impossible.

Le patron de l’entreprise, George Kurtz, a été convoqué par le Congrès américain pour fournir des explications.

Continue Reading

France

Guerre à Gaza : un accord de cessez-le-feu « en voie de conclusion » selon Washington

Published

on

Spread the love

Les négociations en vue d’un accord de cessez-le-feu à Gaza et de libération d’otages sont « en voie de conclusion », a affirmé mercredi un haut responsable américain, à la veille de discussions entre le président Joe Biden et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. « Nous pensons que c’est en voie de conclusion et qu’un accord peut être conclu », a dit ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Dans un discours enflammé et combatif, Benyamin Netanyahou avait appelé mercredi les États-Unis et Israël à « rester unis » face à la menace du Hamas et de l’Iran, défendant avec vigueur la guerre menée dans la bande de Gaza et condamnant ceux qui manifestent contre. Benyamin Netanyahou s’y est encore dit « convaincu » que les efforts pour faire libérer les otages détenus par le Hamas « peuvent être couronnés de succès », remerciant au passage le président Joe Biden, au moment où certains le soupçonnent de traîner des pieds pour conclure un cessez-le-feu sous la pression des membres d’extrême droite de son gouvernement.

Dimanche soir, Benyamin Netanyahou avait annoncé l’envoi d’une délégation pour négocier un accord de cessez-le-feu ce jeudi, sans préciser où. « Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a tenu aujourd’hui des discussions approfondies sur le sujet des otages avec l’équipe de négociateurs et de hauts responsables de la sécurité (et) a ordonné d’envoyer une délégation de négociation ce jeudi », indiquait un communiqué de son Bureau.

Le corps de deux otages rapatriés en Israël

Plus tôt dans la journée, deux kibboutz ont annoncé que l’armée israélienne avait ramené en Israël deux corps d’otages retenus dans la bande de Gaza. « Nous avons été informés ce soir que le corps de Maya Goren avait été retrouvé lors d’une opération de sauvetage de l’armée », a indiqué le kibboutz Nir Oz dans un communiqué. Un peu plus tad, le kibboutz Nir Yitzhak a annoncé dans un communiqué avoir « été informé de l’opération de sauvetage du corps d’Oren Goldin, membre de l’équipe d’urgence du kibboutz, tombé le 7 octobre », et qui a été ramené en Israël.

L’attaque du Hamas en Israël a entraîné la mort de 1 197 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes. Sur 251 personnes alors enlevées, 114 sont toujours retenues à Gaza, dont 42 sont mortes, selon l’armée. En riposte, Israël a lancé une offensive qui a fait plus de 39 000 morts dans la bande de Gaza, en majorité des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas.

Continue Reading

France

Libre antenne – Joëlle raconte sa rencontre avec son premier amour qu’elle n’a jamais oublié

Published

on

Spread the love


Valérie Darmon
SAISON 2023 – 2024

Tous les soirs de 22h15 à 1h, les auditeurs se livrent à l’écoute bienveillante de Valérie Darmon, du lundi au jeudi, et de Sana Blanger du vendredi au dimanche. Venez partager leurs questionnements, leurs doutes, mais aussi leurs joies et leurs belles histoires. Un moment d’échange en toute liberté, sans jugement ni tabous. Si vous aussi vous souhaitez témoigner, laissez vos coordonnées en appelant Europe 1 au : 01 80 20 39 21. Numéro non surtaxé.

Programmation du soir : 

Chantale : 22h17 – 23h32Chantale recherche un appartement pour son petit-fils qui est étudiant dans une école de danse située à Toulouse.Gregory : 22h38 -23h45 Grégory est resté un an avec un homme qui l’a quitté sans raison et qui lui a volé trois milles euros. Joëlle : 23h49 – 00h28Joëlle raconte sa rencontre avec son premier amour qu’elle n’a jamais oublié.Maddie : 00h36 – 01h00La petite fille de Maddie âgée de 22 ans est atteinte de “TNF” Trouble neuro fonctionnel.

Continue Reading
Advertisement

Derniers Articles

Sports31 seconds ago

‘Flash of brilliance’ – Lacazette puts France ahead

Spread the loveWatch as France’s Alexandre Lacazette puts his team ahead with a “flash of brilliance” in their match against...

International2 mins ago

Chelsea 1-1 Wrexham: Live score, team news and updates as Blues pegged back by League One side after Levi Colwill and James McClean BRAWL in tense affair in California

Spread the love By Harry Bamforth Published: 01:00 BST, 25 July 2024 | Updated: 04:42 BST, 25 July 2024 Advertisement...

Santé14 mins ago

Halle Berry et ses chats célèbrent les 20 ans de « Catwoman » sur Instagram

Spread the love Instagram HALLE BERRY Photos de Halle Berry en Catwoman Instagram HALLE BERRY Photos de Halle Berry en...

France16 mins ago

pourquoi l’hymne de l’Argentine a-t-il été sifflé avant le match contre le Maroc ?

Spread the love Avant le coup d’envoi du match de football des JO 2024 entre l’Argentine et le Maroc, l’hymne...

Divertissements30 mins ago

Coin master spin : Liens tours gratuits (25/07/24)

Spread the love Tous les jours, vous pouvez récupérer des tours gratuits sur Coin Master Spin grâce à nos liens...

France31 mins ago

JO Paris 2024, hockey : Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Australie… les favoris des tournois masculin et féminin

Spread the love Elles sont douze à en rêver, mais seule une poignée d’entre elles peut réellement espérer décrocher l’or....

France58 mins ago

des économistes appellent le gouvernement à mêler baisse des dépenses et mesures fiscales

Spread the love Comment faire baisser le déficit public de la France sans étouffer la croissance ? Le Conseil d’analyse...

International60 mins ago

Biden says it’s time pass torch to ‘younger voices’ in Oval Office address

Spread the lovePresident Joe Biden’s decision not to seek reelection in November was meant to unify the nation under a...

Sports1 hour ago

Paris Olympics 2024 video: The story of the Argentina v Morocco

Spread the love Watch the key moments from Argentina and Morocco’s opening game where crowd trouble forces the match to...

International1 hour ago

Biden mumbles as he reveals why he decided to ‘pass the torch’ and insists he could have served four more years as president in address to nation

Spread the love President Joe Biden mumbled his way through an 11-minute farewell address to the nation and claimed he...

Santé1 hour ago

Dans « Deadpool & Wolverine », Emma Corrin s’inspire de « Willy Wonka » et « d’Inglourious Basterds »

Spread the love THEO WARGO / Getty Images via AFP Emma Corrin le 22 juillet 2024 à New York. THEO...

Afrique1 hour ago

Sénégal : un proche de Macky Sall arrêté pour “offense” envers Bassirou Diomaye Faye

Spread the love Au Sénégal, un responsable du parti politique (Alliance pour la République) de l’ancien président Macky Sall a...

France1 hour ago

un homme tué lors d’une rixe entre bandes rivales à Créteil, 4 individus mis en examen

Spread the love Un homme est décédé la nuit dernière à la suite d’une rixe entre bandes rivales à Créteil...

Divertissements2 hours ago

Dés Gratuits & Tours Gratuits (25/07/24)

Spread the love Tous les jours, retrouvez sur Monopoly GO des lancers de dés gratuits grâce à nos liens actualisés...

France2 hours ago

JO Paris 2024, hockey : jeunesse chez les femmes, expérience pour les hommes… les listes des équipes de France

Spread the love Une grande découverte. Cet été, les 32 titulaires et six remplaçants des équipes de France de hockey...

Afrique2 hours ago

États-Unis : le chanteur Chris Brown face à la justice 

Spread the love Chris Brown, le chanteur américain, fait à nouveau face à la justice américaine. Quatre hommes l’accusent d’avoir...

Santé2 hours ago

Timothée Chalamet chante comme Bob Dylan dans la première bande-annonce de « A Complete Unknown »

Spread the love La lecture de ce contenu est susceptible d’entraîner un dépôt de cookies de la part de l’opérateur...

France2 hours ago

75% des Français favorables aux peines de prison automatiques pour les agresseurs de policiers

Spread the love Faut-il condamner à des peines de prison automatiques les personnes qui agressent des policiers ? À cette...

International2 hours ago

Taiwan hunkers down as deadly Typhoon Gaemi makes landfall

Spread the loveSchools and offices in Taiwan closed on Thursday as the island braces itself for the first typhoon of...

Sports2 hours ago

Paris 2024: Argentina’s Olympic football opener against Morocco a ‘circus’ – Javier Mascherano

Spread the love “I have not been a coach for long, but never in my career as a player have...

Advertisement

Trending